Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Tu verras tu seras bien! (*)

     

    5 30 tu verras tu seras bien.jpg

     

     

    (*) d'après une chanson de Jean Ferrat

    On aurait bien voulu te prendre

    Avec nous comme autrefois

    Mais Elio m'a fait comprendre

    Qu'on est un peu à l'étroit

    Il faut être raisonnable

    Tu ne peux plus vivre ainsi

    Seul si tu tombais malade

    On se ferait trop de soucis

    Tu verras, tu seras bien

    On va trier tes affaires

    Les photos auxquelles tu tiens

    Celles de Brouhon bourgmestre

    Des enfants et des camarades

    C'est drôle qu'une vie entière

    Puisse tenir dans la main

    Avec d'autres parlementaires

    Vous en parlerez sans fin

    Tu verras tu seras bien

    (...)

    Et puis quand viendra dimanche

    On ira faire un festin

    Je me pendrai à ta manche

    Comme quand on était gamin

    Tu verras pour les vacances

    Tous les trois on sortira

    Là où l'on chante où l'on danse

    on ira où tu voudras

    Tu verras, tu seras bien 

     

    Le journal La Capitale du 30 juin 08 annonce le départ à la retraite (au Parlement Européen) de Freddy Thielemans et le début de la guerre des roses.

     
  • 22 mai, journée de la biodiversité

    Petite réflexion comme ça, peut-être pour masquer mes inquiétudes. Depuis que le monde est monde, des espèces sont apparues et disparues. Certaines depuis tellement longtemps que l'on en a que des traces fossiles. Des plantes, des animaux, les humains eux-mêmes ont connu des avatars, ... Et ne parlons pas des dieux, encore multiples il y a moins de deux mille ans et devenu unique il y a quelques siècles.

    Donc depuis, toujours, on assiste a un grand malaxage des espèces avec des qui disparaissent et d'autres qui arrivent, des vieilles, des nouvelles, des 'en périls" ... Le vrai problème ce n'est pas ce mouvement perpétuel, mais son accélération depuis deux-trois décenies. La destruction organisée par les humains et par chacun de nous est le vrai problème.

    Bon cessons d'être sérieux. La biodiversité touche aussi le Conseil communal de la Ville de Bruxelles. Pour bien s'en convaincre, regardons cette planche ornithologique qui reprend quelques'une des espèces remarquables: Le PerSoquet, migrateur définitif passé des forês vertes aux déserts rouges; venues d'Afrique du Nord, le Ouri bâtisseur, le Faouzia à rouge gorge, le Ktibi des asphaltes; la Lieux rouge et l'Oberwurtz de Poméranie, les oies Marion et Frédérique, la poule du sablon Kokotman et Brachène, le Barnstijn véloce, et à l'arrière plan le Fassa-Fifi des Milquet et le Bertin noir; et quelques flamands de toutes les couleurs, et même des noirs du Naziland.

    5 22 journée de la biodiversité.jpg

     

     
  • Stan Leterme et Oliver De Wever

    La Flandre nous offre le plus grand duo de comiques, seul problème ils sont pas drôles...1992059096.jpg

     
  • J'aimerai flaner sur les grands boulevards...

     

    5 20.jpg

    La saga des boulevards centraux est un feuilleton initié par Persoquet (Henri Simons) pendant ses 12 années d'échevinat, l'ex-vert n'a eu de cesse que de faire des études et des communiqués de presse pour présenter sa vision des boulevards centraux du Pentagone. Des places qui allaient être rénovées et redevenir des places avec bancs, arbres et fontaines..., des bagnoles qui n'auraient plus qu'une bande de circulation, des pistes cyclables, ... Bref un rêve pour les riverains et les usagers faibles et une angoisse pour d'autres, dont les commerçants. Beaucoup d'agitations et d'effets d'annonce pour rien. Simons n'a jamais voulu rénover les boulevards centraux. En parler était porteur, le faire...

    Après 12 années d'effets d'annonce et de manque de courage politique, rien n'a changé. Et ce malgré l'arrivée de Lange Pascal Smet qui allait révolutionner la mobilité dans le Pentagone: tout pour les piétons et les cyclistes, ET la rénovation des boulevards centraux ET des berges du canal. Conclusion à vouloir tout faire, le "Lange" n'a toujours rien fait alors qu'ilne lui reste qu'une année de mandat avant les élections. En clair, il ne fera rien.

    Fin 2006, après le départ de PerSoquet, arrive Christan Ceux, "El CheDH". Et lui, courageux, il relance une étude et ne promet quelque chose (pour les boulevards centraux) en 2011. Ce qui veut dire que le dossier est reporté au mieux à 2013. 2012 est une année d'élections communales, donc aucun de nos élus n'osera entamer des travaux lourds...  

    En attendant, nous restons dans les embouts, la pollution de l'air, le vacarme, les risques d'accident... 

     
  • Pouvoir d'achat: un bon truc

    L'Ali Mentation "Marieke et Moustafa" de Laeken nous signale que, depuis quelques jours, de nombreux clients  viennent déposer un ou plusieurs bacs de Jubiler. La particularité de ces bacs jaunes, c'est qu'il n'y a que le bac en plastique et AUCUNE bouteille. Chaque bac rapporté, coûte 3 euros à nos braves épiciers, qui nous envoient un modèle de bac:

    418462618.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chère Marieke et Best Moustafa, il s'agit de quelques'uns des 33.000 bacs de Jupiler utilisés pour construire le pavillon du "bonheur" (le broll au pied de l'autre, l'atomium).

    Et avouons que l'idée n'est pas idiote. Cela pourrait faire le bonheur de ceui qui décide de démonter, nuitamment et patiemment,  le "pavillon". 33.000 bacs à 3€, cela fait 99.000€! De quoi mettre du beurre...  

     
     
  • Recyclage

    La ville a adopté, il y a quelques semaines, le projet d'AGENDA 21. Ce qui veut dire que chaque trimestre et pendant les 21 prochains trimestres, UN conseiller communal a droit à un recyclage approfondi.

     

    5 19 barnstijn PS.jpg

    Le premier bénéficiaire de cette opération est Michel Barnstijn. On se souvient de l'immense solitude du conseiller élu chez les verts, après le passage de son ami mais néanmoins mentor Henri Simons au PS. Bien sûr, on ne devient pas socialiste comme ça, surtout quand on était écologiste et que comme l'élu Jourdain, on fait du libéralisme sans le savoir. Après tout le temps passé comme indépendant au risque de glisser dans le purgatoire centriste, notre Miche a réussi son PS (Permis de Socialiste).

    Les inséparrables, surtout Michel qui était un peu perdu comme Brachène sans Coomans, vont retrouver des couleurs. Il va être un vrai renfort pour notre ami PerSoquet qui s'était juré de faire "bouger le paquebot PS"(sur http://croquelaville.hautetfort.com/) Avec Miche à la rame et Persoquet à la barre, le PS va se sortir des icebergs!

     
  • Et à chaque feu rouge, je crie ton nom Liberté!

     

    5 18 Deguide libéré copie.jpg

     

    Ironie de l'histoire locale, Guy Deguide, le Michael Schumacher du lycée Jacqmain, peut à nouveau brûler les feux rouges, rouler à contre sens dans la rue de la Loi, se garer sur la place réservée aux handicapés ou booster sa mobylette... Et accesoirement être chargé de l'éducation civique et de la discipline dans son lycée.

    Parce que, clairement qu'il n'ait pas appliqué le décrêt Arena, on s'en fout. Même le ministre Christian Dupont s'en fiche. Mais qu'il ait affirmé qu' "on ne retirait pas le permis à celui qui brûle un feu rouge",  c'est inadmissible.

    On n'est pas obligé d'être d'accord avec une loi, mais nous avons le devoir, non seulement, de la respecter, mais aussi de lutter pour la changer. Monsieur le préfet plaide pour l'irresponsabilité.

     
  • Semaine calme

    Notre pays a vécu une semaine très calme après un jeudi 8 mai catastrophique où nous avons failli avoir 150.000 victimes. Et même si leurs situations restent pénibles et que 3 bourgmestres ont toujours disparus, la situation est bien en main. Contrairement à la junte Birmane et aux capitalomunistes chinois, la Belgique a accepté les équipes de sauvetage . Donc un Breton et un Serbe (deux qui s'y connaissent en conflits ethnico-linguistiques) et un suédois (sans doute parce qu'il est le seul qui parle à la fois serbo-croate, breton, flamand et wallon...) sont venus nous dire que tout allait bien, enfin presque et que même si on fait un effort ça ira encore mieux.

    Yves Leterme à bien compris cela. Il a reçu une délégation de l'autre minorité nationale majoritaire, les femmes! La délégation était composée de footballeuses du KVV Tienen. Le Premier en a profité pour embrasser sur les deux joues ces plantureuses, belles et blondes représentantes du plus grand groupe de pression belge: le foot.

    Il (Leterme) a aussi envoyé un télégramme de remerciement à Justine Hénin qui donne un bel exemple à notre jeunesse laborieuse et dont la pré-pension anticipée évitera la dispersion de ses ministres et autres éminences du côté de Roland-Garros début juin. Une belle occasion pour causer BHV... 

     
  • Destins

    C’était deux hommes jeunes, l’un avait 26 ans et l’autre 32. Mais peu importe la jeunesse.

    L’un était blanc, l’autre noir. Mais peu importe la couleur.

    L’un jouait au ballon, l’autre aussi parfois. Mais peu importe le plaisir.

    L’un était riche, l’autre était sans le sou. Mais peu importe l’argent.

    L’un brulait sa vie par les deux bouts, l’autre avait sa terre brulée. Mais peu importe le feu.

    L’un roulait trop vite, l’autre marchait, sauf quand on voulait l’obliger à prendre l’avion. Mais peu importe le voyage.

    L’un s’est écrasé contre un arbre, l’autre s’est pendu dans des toilettes de prison. Mais peu importe la mort.

    L’un vivait ses choix, l’autre n’avait plus de choix. Mais peu importe la liberté quand il n’y a pas de vie possible pour chacun.

     

    (L'autre): Le 1er mai 2008, Ebenezer Folefack Sontsa, dit Martial, sans papiers, se pendait dans les toilettes du centre fermé de Merksplas (Anvers) où il attendait son expulsion. Il aurait dû, le 5 mai, être rapatrié de force dans son pays le Cameroun, par l’Etat Belge.

    (L'un): Le 8 mai 2008, François Sterchele, joueur de football professionnel, écrasait, à 217km/h, sa Porsche Caïman contre un arbre de la N.49 Anvers-Knokke. Le 10 mai, il devait jouer pour son club, le FC Bruges, contre KV Westerlo.

     
  • Vincent, Hugo et Yves.

     
    La grande solitude d'Yves Leterme
     
     

     

    5 11 la grande solitude d'YvesL..jpg

    Le 27 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise, Vincent Van Gogh rentre très tard après une longue errance dans la campagne. Il regagne péniblement sa chambre. Il vient de se tirer une balle de révolver en pleine poitrine. 48 heures plus tard, entouré de son frère Théo, du docteur Gachet, des aubergistes, d’amis, … Il décèdera.
    Le 19 mars 2008, on annonce que l’écrivain Hugo Claus a choisi de mourir. Plus que probablement pour ne pas vivre une longue déchéance. Atteint de la maladie d’Alzheimer, cet homme libre ne pouvait pas accepter une longue et lente agonie intellectuelle. C’est son choix. Il est, à la fois, conforme à la loi « euthanasie » et à la personnalité de l’écrivain. La question n’est pas de savoir si ce choix est un acte de courage ou non. Et encore moins d’en faire la promotion (au nom d’une conviction : le libre choix d’avoir une mort ‘digne’) ou de le dénoncer au nom de la vie ou d’une conviction religieuse. Personne n’a le droit d’instrumentaliser le choix (et la mort) d’Hugo Claus.
    Comme Hugo Clause, Vincent Van Gogh se savait décliner. Un psychanalyste hollandais spécialiste des arts l’explique simplement. Vincent atteint d’une maladie psychiatrique grave compliquée par ses excès d’alcools, d’absinthes, … par la malnutrition, la syphilis, la schizophrénie, l’épilepsie chronique,… Vincent Van Gogh vient de passer un an à l’asile de Arles, quand il en sort, il tente de retrouver son style, sa force, il produira des dizaines de dessins et de toiles en quelques mois cherchant, en vain, de retrouver ses sensations de peintre. (L’expo chronologique du Musée Van Gogh d’Amsterdam montre cette recherche désespérée).
    Le suicide de Van Gogh est comme l’euthanasie de Claus. Un acte désespéré devant la déchéance.
    Et pourquoi parler d’Yves, notre funambule national ? Tout simplement parce que comme Hugo et Vincent, il sait qu’il n’y arrivera pas. Que l’état de grâce est passé. Mais lui, il s’accroche. Il fait appel aux soins palliatifs et même les francophones lui offrent du bois de rallonge. C’est le parlement de la COCOF (Commission Communautaire Française) qui vote une motion de ‘conflit d’intérêt’ offrant, de ce fait, 120 jours de répit au Premier supporter du Standard.
    On croit rêver… et c’est un cauchemar !

     
  • Sornettes d'alarme

     

    5 5 sonnette d'alarme.jpg

    Tous, c'est-à-dire chacun d'entre-nous, flamand, wallon, bruxellois, francophone de faciliteitland, résident, réfugié, sans papiers, touriste... Tous, nous sommes les otages d'une ineptie politique: BHV. On va pas refaire le navet que nous joue notre personnel politique (on rigole des français qui ont Sarkozy et des italiens qui ont Berlusconi, mais eux ils n'en n'ont qu'un. Chez nous, ils sont quelques centaines tous gouvernements et parlements confondus...). Donc nos édiles se font mousser, se bourrent le bourrichon, et plus aucun n'est capable de raison garder. Pensez-vous, il risquerait de perdre les élections de 2009!

    Les flamands veulent négocier, les francophones veulent négocier. Tout ça à l'air facile! Sauf que les flamands menacent de scinder, en mettant le point à l'agenda de la Chambre. Et donc passer en force disent les francophones qui veulent que soient nommés les bourgmestres de Wezembeek, Crainhem et Linkebeek. Bref, on ne sait plus que faire dans ce poker menteur. Qui aura le plus de couilles et restera le plus longtemps sur le rail tandis que le BHV arrive à 300km/h...

    Et voilà que les partis politiques francophones, après avoir roulé des mécaniques, s'apprêtent à tirer la sonnette d'alarme! Pour tous ceux qui ne sont pas natifs du pays de René Magritte et d'Yves Leterme, la sonnette d'alarme fait partie de l'attirail constitutionnel belge. C'est le truc qu'on "tire" quand on ne sait plus quoi faire. Un peu comme le gros bouton doré qu'il y a sur l'accoudoir droit du trône d'Albert-le-Deuxième. Quand lui aussi il ne saura plus quoi faire, quoi dire, il poussera sur ce bouton du trône éjectable en principe l'engin a assez d'autonomie pour qu'il retombe du côté d'Ecternach chez les siens cousins. Mais comme nous les citoyens ordinaires on n'a pas de bouton doré, on est bien obligé de rester là.

    Alors que faire?

    Proposition d'action: Ce jeudi 8 mai à MIDI pile, chacun d'entre nous tire sa sonnette d'alarme. Chacun d'entre-nous fait tinter la sonnette qu'il a sous la main: son klaxon, sa sonnette de vélo, de gsm, celle de la porte de l'immeuble le plus proche, le pin-pon de la police, son verre de bière, ... les cloches des beffrois,  des églises, des écoles, des poissonniers, ... les sirènes des pompiers, des bâteaux, des locomotives, ... Faisons TOUS ENSEMBLE UN BOUCAN D'ENFER pour rappeler à Leterme, Reynders, Di Rupo, Milquet, Javaux, De Gucht, Somers, ... qu'ils ont été élus pour gérer le bien commun, que cet état dont ils sont les "commis" est notre bien à nous, qu'il est NOTRE ETAT, qu'on est sur terre pour VIVRE et pas pour SURVIVRE, ou pis, pour se suicider dans un centre fermé, ou pour étouffer dans un cousin tenu par un flic ou encore pour mendier du pain, du travail, des papiers, du RESPECT!

    Pour leur dire que cette fois c'est fini, ou aux prochaines élections on fera des nouvelles listes réellement autogestionnaires et décidées à être réaliste et à exiger les possibles, et pour tous cette fois! 

     
  • Quelques AVEC papiers célèbres

    On ne parle jamais que de ce qui va mal, le soleil aidant parlons un peu de ce qui va bien, même très bien: les avec papiers ayant bénéficiés du regroupement familial: réunis lors d'une soirée des anciens du 127bis, nous reconnaissons: José et Jean-Marie Happart, Luc, Jean-Pierre et Michel Da(e)rden(ne), Albert et Frank Einstein, Dupond et Dupont, Serge et Dalaï Lama, Emile et Gorgon Zola, Philippe et Glen Close, Freddy et Toots Thielemans.

    5 4 familles célèbres.jpg

     

     

     
     
     
  • Belgique terre d'accueil

     

    5 2 sans papiers.jpg


    Une action citoyenne!

    Nous sommes tous invités à devenir des SANS PAPIERS. L'action est simple, il suffit de renvoyer votre carte d'identité et/ou votre passeport à votre administration communale

    Quand nous serons nombreux à l'avoir fait, il y aura tellement de monde à parquer à Merksplas ou au 127bis qu'ils devront nous caser à la Cité du Bonheur, au pied de l'Atomium