Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ethique et dérogations = renouvelables !

6 - 22 mandat renouvlable.jpg La campagne électorale interne est lancée chez ECOLO. Objectif renouveler le Secrétariat Fédéral en septembre.

Surprise, les miltants ECOLO ont reçu, en cadeau, dans leur dernière "Quinzaine" (revue interne du parti) un autocollant "Renouvelable! Oui Merci". Cela ressemble à un "Jean-Mi gadget" (succédané des fameux PIF-gadget), parce que mis-à-part le mandat du secrétaire fédéral vedette des Verts, que faut-il renouveler dans les semaines qui viennent?

Ah oui, le gouvernement fédéral ! Mais cela ne préoccupe plus grand monde, à part les agences de notations et Mark Eyskens... Par contre, le mandat du Secrétariat Fédéral d'ECOLO, ça préoccupe tous les verts. Si Jean-Mi reste, le parti ne bougera pas, la ligne bien sympa restera dominante et tout un chacun pourra dormir sur ses deux oreilles, bien au chaud dans son (ou ses) mandat(s). Pour maintenir le statu quo, il faut déroger à la règle interne qui limite le nombre de mandat à DEUX (astuce: au même niveau de pouvoir). Donc Jean-Mi aurait besoin d'une dérogation pour être "renouvelable". Imaginez que les candidatures soient ouvertes et qu'un mouton noir soit candidat (comme Bernard Wesphal par exemple) Cela foutrait un joyeux bordel à un an des élections communales ! Ne parlons pas du Fédéral, ce n'est pas un changement de SF ECOLO qui y changerait quelque chose...

6 - 22 éthique et dérogation.jpg

 

Les commentaires sont fermés.