Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Zorro Vande LaZotte et le Sergent Melchior Garcia attendent votre aide citoyenne

4 - 10 Zorro et Garcia copie.jpg

Il fallait être ministre belge pour imaginer qu'une simple décision, bloquer les prix du gaz et de l'électricité, allait faire trembler les géants du bénéfices que sont Electrabel, Luminus et consort.

Il fallait être ministre fédéral pour imaginer, encore, posséder le pouvoir d'influer sur les distributeurs d'énergies.

Pourtant, Johan Vande Lanotte et Melchior Wathelet (il a une petite excuse, il n'est pas vraiment ministre, il n'est que secrétaire d'état) ont cru que cette fois, ça y était. Ils avaient fait "bouh!" et la déesse Electricité et son proxo, le dieu Gaz tremblaient dans leur(s) conseil(s) d'administration respectif(s). Ils tremblaient jusqu'en France et aux Pays Bas.

En annonçant 15 jours à l'avance que les prix seraient bloqués le premier avril, n'importe quel quidam se demandait quand et pour quelle raison, les prix allaient augmenter avant le 1er avril. Même pas, Zorro et Garcia pouvaient triompher: rien ne bougeait. Alors que le gouvernement se félicitait et s'apprêtait à pavoiser en sortant la fanfare du PS/SPa et les chorales CDH & CD&V. Les 3 principaux distributeurs de Gaz-Elec décidaient d'augmenter les tarifs de 3 à 4% (pour les consommateurs),  à la date du Premier avril. Poisson en hommage à l'autre Premier, le ministre.

Découvrant un peu tard (comme dirait La Fontaine) qu'en notre pays riquiqui, les ministres ont moins de pouvoirs que les gaziers et les électriciens, Zorro Vande Lanotte appelle à son secours le petit peuple des Consommateurs-payeurs (belle évolution depuis les "Chasseurs-cueilleurs" ! ): "NE PAYEZ PAS VOS FACTURES!" S'étrangle le ministre, invitant les citoyens à l'incivisme ou à la résistance.

Vive l'anarchie! Enfin, quand c'est un ministre qui le dit. Ceux qui pour s'opposer à une Nième augmentation des tarifs des transports en commun avaient proclamé: "N'achetez plus de billet!" ont, me semble-t-il, fini au tribunal...

Ceci dit, Vande Lanotte a raison, la seule façon de briser le monopole d'électrabel (et de ses potes Luminus et C°) c'est de refuser de payer les factures qu'ils nous envoient. Je vous entends gémir: "Hé! ils vont nous couper le jus!". Oui, sauf si nous entrons tous en résistance. Nous avons besoin, peut-être, de gaz et d'électricité mais, eux ils ont besoin de clients pour les fourguer. Et leurs clients, c'est nous. Et nous sommes aussi un monopole. Des autres clients, ils n'en trouveront pas en Belgique.

Alors?

Avec Zorro et Garcia, ne payons plus nos factures d'énergies ! (ni nos tickets de transport en commun!)

 

Les commentaires sont fermés.