Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une ombre qui passe

Ancienne Maison Communale de Laeken, antenne du Service Population de la Ville de Bruxelles, 14h25. Il y a deux douzaines de personnes qui attendent leur tour dans la salle des guichets, quand un couple entre, la dame en niquab, seuls les yeux visibles. Silence pesant dans la salle, les petits groupes chuchotent et zieutent en coin. Mêmes les maghrébins. La dame doit faire des photos d'identités et doit, donc, tomber le voile. Son barbu se dirige vers le photomaton qui est dans un recoin, près de distributeurs à boissons et d'une table et quelques chaises.

5 - 15 Niquab1.jpg

 

L'ombre entre dans la cabine, le barbu tire le rideau (du photomaton), l'ombre celui de son visage. Les pièces tintent. Flash. Flash. Il prend les photos, elle ressort réemballée. Personne ne sait s'il y avait quelqu'une sous le niquab. d'autant que barbu avait, comme par enchantement, éloigné tous ceux qui trainaient du côté des distributeurs...

5 - 15 niquab2.jpg

5 - 15 niquab3.jpg

5 - 15 niquab4.jpg

 

Les commentaires sont fermés.