Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'est, parait-il, a cela qu'on les reconnait. PerSoquet ose tout. Il appelle cela de l'audace...

Persoquet ceux.jpg

Après 6 années d'atomium (ce qui rime avec sanatorium), PerSoquet est de retour à la 50ème place sur la liste du PS, il est poussé par Pascal Smet.

PerSoquet profite du 21 juillet pour, dans Le Noir du week-end, faire la critique de Ceux, et de l'autre Fassi Fihri, qui ont récupéré ses compétences à la ville. Nous reparlerons de la Culture qui a échoué chez Fassi Fihri, arrêtons nous sur l'Urbanisme repris par Christian Ceux "ce nul parmi les nuls" qui a mis trop de temps pour terminer la zone confort et la place de la Monnaie et qui n'a pas entrepris le réaménagement des boulevards centraux que le grand PerSoquet, lui-même n'avait pas  fait avancer d'une chiquenaude pendant douze ans. Au contraire, associé (par trouille) au bourgmestre, il avait empêché l'échevin de la Mobilité de 2006 de tracer les pistes cyclables. Ce que ce nul de Ceux a enfin pu faire. C'est le même PerSoquet qui dans une réunion préélectorale en septembre 2006 avait, suite à une critique D'UN commerçant tailleur de croupières, plaidé pour le retrait du projet de Zone confort.

Loin de moi l'idée de défendre le bilan de Christian Ceux mais il est difficile de le critiquer vraiment, en 6 ans il n'a rien fait d'autre que de terminer les projets lancés en 2005/2006, et il a loupé la place de la Monnaie (qui est franchement moche),il a morfflé au Bois de la Cambre et n'a même pas refait UNE FOIS la rue Neuve (que PerSoquet a vandalisé deux fois en 5 ans!)...

On peut reprocher beaucoup de chose à Ceux, mais la critique vaut  pou le Collège dans son ensemble, pendant 6 années il a géré d'une part et, d'autre part, autorisé Close a faire de l'esbrouffe... Ce qui, semble-t-il plaît à PerSoquet. C'est vrai que pour lui suivre le courant et se laisser pousser par le vent, c'est avoir de l'audace.

 

Les commentaires sont fermés.