Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elitisme ou populisme? L'effet PerSoquet.

Je suis bien obligé de m'interrogé sur "l'effet PerSoquet". Hier, j'ai posté deux notes le concernant et les visites sur mon blog ont été multipliées par 2,5. C'est vrai qu'il avait aussi Fabiola et l'AG du PS bruxellois dans une casserole de moules, mais ce sont les deux notes concernant le plus opportuniste des oiseaux politiques de la capitale qui ont fait la différence, puisque la deuxième note, postée à minuit dix, a reçu (entre minuit et 3h) dix fois plus de visites que les visites habituelles à ces heures tardives. Et même si je sais que quelques amis bruxellois émigrés au Québec ou à Valparaiso (Chili) visitent ce blog pendant que je dors... ils ne sont pas devenus une centurie depuis hier.

Persoquet crève l'écran.jpg

Légitimement, je dois bien constater que l'engouement pour l'oiseau à lunettes me place devant un choix éditorial. Freddy Thielemans ne marche pas. Philippe Close n'amuse plus. Joëlle Milquet et ses bien chers frères Mampaka, Ceux, Fassa-Firhi ne font pas recette. Coomans de Brachène n'intéresse qu'une particule élémentaire de l'électorat, Marion Lemesre, avec ou sans chapeau, prend des casquettes. Ne parlons pas des flamands qui ne seraient même plus élus si la Constitution et la Région n'avaient pas coulé dans le waterzoie des règles électives qui frisent le déni de démocratie...

Dois-je cesser de faire du "populisme" (et laisser à Hamza Fassa-Firhi le monopole du PerSoquet rôti à la broche) ou dois-je faire de l'élitisme en le rôtissant à l'huile de tournesols qui -comme chacun le sait- se tournent vers le PS...

 

Commentaires

  • Ce serait le bourgmestre le "mieux parvenu" !

Les commentaires sont fermés.