Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Le bleu est apaisant !"

Le bleu est apaisant.jpg

Nos supers ministres de droite ont (enfin) bouclé le budget de la Belgique. Le budget 2013, peut-être / sans doute (bouffer la mention inutile) le dernier de son histoire. Que va-t-il se passer maintenant?

1. La berçeuse di rupienne va maintenir tout ce petit pays en hibernation. Et il ne se passera, comme d'habitude, rien. Les cocus paieront la déroute des banques et des états, tout content de ne pas devoir subir une hausse de tva ou un saut d'index. Tous ensemble, peuples (les peuples qui vivent sur le territoire Belgique) et nos heureux mandataires cumulateurs, nous attendront l'échéance de juin 2014. Avec la "vraie" question, sans réel intérêt, Bart Machin va-t-il (encore) gagner les élections. Et si c'est le cas, va-t-il faire "boum"? La question est capitale et c'est déjà celle que se posent nos vrais chefs. Onkelinx, Milquet, Reynders se tâtent pour savoir s'ils seront candidats à Bruxelles pour reprendre l'officine du notaire Piqué ou au Fédéral? La question est capitale. Non seulement la simultanéïté des élections Fédérales, Régionales et Européennes va les obliger à faire un choix et, surtout, un mandat fédéral a-t-il encore un avenir quelconque? Les élus fédéraux ne vont-ils pas être prépensionnés prématurément par une décisions du "rabougri" anversois? Didier, Joëlle et Laurette, s'ils ne peuvent plus avoir qu'un boulot, qu'au moins il soit stable. Pour 5 ans au moins.

2. Les "spotchis" finiront peut-être par en avoir marre de se "faire bouffer la laines sur dos", d'être pris pour des imbéciles à qui l'ont fait bouffer "des couleuvres au kilomètre". Après le "paradis" et le "grand-soir", la "fin de la crise" dans une, deux ou trois générations? Le seule chose qu'ils auront réussi à développer durablement, c'est la dette. Et si demain, la misère devient insupportable au soleil et que les camarades espagnols, grecs ou portugais(*) se mettent en marche... Allons-nous enfin nous lever aussi?

Il est temps, les communistes ont déjà été rétamés, les syndicalistes sont en passe d'être esquintés, les socialistes s'évaporent à 10°, ... Reste plus que nous! Il est temps!

 

(*) Qu'attend le camarade échevin du Tourisme pour inviter tous les damnés de la terre à venir visiter Bruxelles, capitale de l'Union?

 

 

 
 
 
 

Les commentaires sont fermés.