Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Henri Simons propose une réforme de SON élection communale

PerSoquet doit bien constater qu'il n'a plus aucune chance d'être élu dans le système électoral "à la proportionnel" à la Belge. Il vient donc de se répandre dans Le Soir (Il y a, donc, des journalistes qui ont difficile à boucler leurs éditions et leurs fins de mois?) où il propose une réforme du scrutin communal: il propose le système (à la française) à 2 tours.

Persoquet reforme élections.jpg

Deux remarques. Un, il n'aurait jamais proposé ce système quand il était chez écolo, puisque ce type d'élections défavorise les petits partis. Deux, même avec deux tours on ne voit pas comment il pourrait être élu en réalisant le 27ème score sur la liste PS qui obtient 18 élus.

La seule façon d'élire le PerSoquet serait une majorité "stalinienne" (à ne pas confondre avec "marxiste". Le PS est stalinien, et pas marxiste comme le pensent certains patrons flamands. La différence entre Marx et Staline, c'est la bureaucratie et le népotisme. Di Rupo l'a très bien compris en réfutant, très facilement, la qualification de "marxiste". Et puis Marx était un philosophe et Di Rupo est un gestionnaire...).

Il est évident que la comparaison entre le PS et Staline s'arrête là. Jusqu'aujourd'hui, mis à part Laurette Onkelinx, le PS n'a encore déplacé personne. Et là, il semble qu'elle était volontaire...

Mais, revenons à PerSoquet et sa révision du système électoral. Il propose aussi de limiter le nombre de votes préférentiels à 3. Il entend, par là, lutter contre le stemblok. Qui est une façon de voter des flamands quand ils ne votent pas vlaamsblok. PerSoquet les soupçonne de continuer à le faire ce qui explique l'élection des 2 néerlandophones sur les 2 candidats de la liste PS et de 4 Groen sur les 7 élus de la liste ECOLO/Groen. (Ce qui n'est, selon lui, pas le cas au FDF).

Marchant sur des oeufs, il relève aussi que le stemblok, peut être linguistique ou ethnique, remarquant que le plus "grand danger" serait de voir un grand nombre d'élus d'origine immigrée ne pas accéder aux exécutifs (Collège échevinal). Trop drôle quand on sait que sur les 18 élus PS: 10 sont d'origine immigrées, 2 d'origine flamande et donc 6 sont les socialistes francophones, dont 4 sont dans le Collège (Thielemans, Close, Lalieux et Mayeur). Et Jean-Marie Amand, l'éminence grise locale à de toute façon les moyens d'un échevin à sa disposition. (Il n'aurait plus manqué que le sixième élu socialiste francophone soit un ex-écolo. On pourrait comprendre que le "socialiste basique" ne se retrouve plus dans ses mandataires. Déjà que Mme Overloop est une aparatchick du cabinet Close).

Simons Mathias barnstijn Artois.jpg

(Dessin du 15 octobre 2012)

PerSoquet a-t-il bénéficié d'un stemblok des ex-écolo passés au PS? Le groupe de pression des ex-d'ECOLO (passés au PS) a peut-être voté en stemblok (quoique Marie-Paule n'aime plus Camille qui n'aime pas Michel qui, lui, aime Henri mais qui insupporte Marie-Paule...). Leurs voix respectives (affichées sur leur maillot) montrent que sans Stemblok minimum, ils auraient eu du mal à obtenir 100 voix chacun...

 
 
 
 
 

Commentaires

  • Je suis aussi pour l'élection à plusieurs tours. Je ne sais pas pourquoi, mais j'aime aller voter. "Nos grands-parents se sont battus pour obtenir le droit de vote" dit-on souvent. Moi, je compte profiter de ce droit un maximum, il s'il faut soixante fois pour que mon copain Hednri soit élu, j'irai soixante voter.
    Ce garçon est méritant. Et très déçu depuis qu'écolo lui a refusé un strapontin de miniministre à la Région bruxelloise. au PS, nous l'aidons. Il a mis ses vieux mandats au Mont-de-Piété et il serait temps qu'il les récupère.

Les commentaires sont fermés.