Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La première leçon de populisme de Lambert Poujade

    Lambert 1ere leçon.jpg

    Lambert Poujade est devenu le premier gros niqueur (chroniqueur, bien sût!) de notre blog. Régulièrement, il nous éclairera par ses analyses subtiles et progressistes.

     
     
  • Annus horribilis... Pour Super (H)ennuyer, l'homme qui n'aimait pas Erquelinnes

    close pv.jpg

    Visitez et découvrez Erquelinnes - http://www.erquelinnes.be/loisirs/tourisme/erquelinnes

     

     
     
     
     
  • C'est la crise! Déposez vos "bons voeux" Chez Ma Tante et récupérez-les pour 2014!

    Les voeux de Lambert poujade.jpg

    Les voeux de Lambert Poujade aux bruxellois satisfaits de leurs hommes politiques de gauche.

     
     
  • Lambert Poujade, le frère le moins populaire de la famille

    Lambert Poujade.jpg

    Les frères Poujade sont tous très connus, enfin presque tous. Si Robin est un mannequin apprécié des magazines people, il n'a pas encore posé pour le Brusseleir, ni pour le calendrier Propreté, mais il est, quand même, connu! Ses frères ainés,Pierre et Robert, ont fait carrière dans la politique. Robert a même été ministre! Pierre, s'est fait connaître par sa pensée populiste. Quant à Lambert, c'est le moins connu, il vit chez sa tante dans les Marolles. Lambert est pourtant le seul comique de la famille, il ne se prend pas (trop) au sérieux et il se dit socialiste ce qui est une lapalissade évidente. Lambert, qui n'est donc pas très populaire, n'aime pas les populisses comme disait Michel Daerden. Le tout est de savoir où commence le populisme. Est-ce quand on brosse son électeur dans le sens du poil de barbe ou quand on dit à ses électeurs atterrés broyés par la crise, des choses comme "la crise est une catastrophe, mais sans nous ce serait bien pire!" ou est-ce quand un mandataire (ou un citoyen) s'interroge sur le coût d'une campagne publicitaire d'un élu et dont les objectifs d'éducation(s) semblent être l'alibi mais sa conception est trop brouillonne pour être un véritable outil pédagogique....?

    Un exemple: page "octobre"  intitulée "La contre attaque contre les tags!" les deux photos suivante:

    octobre.jpg

    Essayons, ensemble, de décripter le message:

    1. adressé aux bruxellois, qui le plus souvent lisent de gauche vers la droite, elle semble nous dire "avant" (à gauche) et "après" le passage du service "contrat tags" (à droite)

    2. sauf si les photos démontrent que les francophones (octobre) ne décorent pas leur façade comme les néerlandophones (oktober).

    Avec notre ami Lambert Poujade, dans un pays aussi endetté que le nôtre, nous ne nous offusquons pas qu'un citoyen essaie de savoir à quoi servent ses impôts (s'ils s'étaient interrogés plus souvent, les citoyens auraient peut-être une gouvernance moins gaspilleuse, qui sait?). Et il est sans doute maladroit (et un peu "minable" comme dirait Jean-Marc Ayrault) de tenter d'évacuer une question fondée d'un citoyen en la qualifiant de "poujadiste" ou de "populiste".... Le populisme n'est pas (plus?) l'apanage de la droite... Même si la gauche est plus "peopleliste" en se muant en (gentils) organisateurs de loisirs.

     

     
     
     
     
     
  • Abandonné par la Ville et la Région...

    Photo0244.jpg

    A la hauteur du 570 boulevard de Smert de Naeyer git, depuis exactement un mois, un panneau de signalisation censé informer les passants qu'en tournant vers la droite il arrivera à la station de métro Bockstael (qui est aussi une gare SNCB). Cette signalisation est un peu absconne puisque la station de Métro "Stuyvenberg" est à 50 mètres et que personne n'enverrait son pire ennemi attendre un (des rares) train à la gare Bockstael. Quand on y débarque, on ne peut pas douter un instant qu'on arrive dans un quartier défavorisé, taggué, orné de dépôts clandestins et parfumé à l'urine humaine et aux relents de régurgits de boissons alcoolisées.

    Donc, ce panneau inutile, déraciné et abandonné par sa maîtresse régionale (il est sur un boulevard entretenu par la Région) n'a, jusqu'aujourd'hui, suscité l'intérêt d'aucun service de la Région ou de la Ville. Personne n'a cru bon de le signaler et de l'embarquer. C'est à croire qu'il ne passe jamais un service public au coin du boulevard de Smet de Naeyer et de l'avenue Houba de Strooper. Pas un éboueur, pas un balayeur, pas un flic... Rien! Même pas Lambert Poujade (cf note du 30/12/2012)

     
     
     
     
  • Karine Lalieux persiste et (se) signe. Elle est la "bonne du curé"

    Ne dites pas à la maman de Karine Lalieux qu'elle est échevine socialiste (et laïque militante) à la Ville de Bruxelles. elle, sa maman, croit qu'elle est bonne du curé Thielemans, le père Freddy, à l'église de la Grand-Place, derrière la crèche. Elle y croise régulièrement l'abbé Yvan, l'abbé Pierre bruxellois, et le vicaire Close dit "mon-bô-sapin" qui s'occupe de la chorale et organise les chants religieux des Plaisirs d'hiver et, même, les chants païens de la fête des moissons, fin août..

    Lalieux sorcière du curé.jpg

    Le moment de stupeur passé dans la buvette de l'Union Communale Socialiste, on peut vous expliquer. Sur le lien suivant: Vhttp://8grand-place.hautetfort.com/archive/2011/06/19/karine-lalieux-prepare-t-elle-son-passage-au-cdh-la-question.html    qui vous renvoit au 14 décembre 2010. Il est déjà question de la foi de l'échevine socialiste. Comme on le sait, elle a présidé comme parlementaire la "commission pédophilie dans l'église". Rude tâche qui l'a amené à confesser la moitié des curés du royaume du poète contestataire Gabriel Ringlet à l'amidonné dans sa soutane Monseigneur Léonard. A-t'elle été séduite par la force de conviction du premier homo erectus catholique?

    On ne sait pas! Le 14 décembre 2010 nous publions une publicité de l'échevine de la Propreté où une image stylisée de la ville montrait la tour de l'Hôtel de Ville surmontée d'une croix! A l'époque, on se disait que les socialistes de la paroisse capitale devaient être sous l'emprise de la mèmère supérieure des Clarisses Dogmatiques Hétérodoxes (CDH) Joëlle, égérie de la secte centriste. C'était une explication pour expliquer, autant que faire se pouvait, cette croix sur l'Hôtel de Ville.

    Alertée par notre publication, l'échevine nous adressait un post via twitter: "C'est une erreur de notre boite de com!". Tchipchip! C'est facile de condamner la sacro-sainte boite de com. On n'est pas obligé d'être naïf et de croire tout ce que dit un homme ou une femme politique.

    744 jours plus tard, je parcours le splendide calendrier des services de la propreté de la ville que je n'avais pas reçu la veille (lire notre note du 27/12:2012). Et stupeur, voici ce la reproduction de l'affiche de la dernière page:

    Pub Lalieux.jpg

    Regardez bien le haut de la tour de l'Hôtel de Ville (que nous avons entouré d'un cercle rouge)

    Pub Lalieux copie.jpg

    Karine Lalieux a remis la croix et "repris sa croix"! Ou sa boite de com est envoutée par la sacrosainte Joëlle ou c'est un lapsus répétitif et Karine Lalieux mérite nos "indulgences"...

     

     

     

     

     
     
     
     
     
     
     
  • Karine Lalieux s'offre son "calendrier PIRELLI"

    Est-ce un premier effet de sa nouvelle compétence, la Culture, en tout cas l'échevine de la Propreté s'offre son "Calendrier Propreté".

    Hier, je rentrais tout joyeux chez moi en me promenant sur les grands boulevards de Laeken quand j'aperçois, dans chaque boite aux lettres, un fascicule aux armes de la ville. Et là je dédouble mon bonheur, des nouvelles de notre bien aimé Collège et de notre cher Bourgmestre et de nos, non moins coûteux, échevins. Comme la plupart des bruxelvillois je ne lis que la Pravda locale, le Brusseleir dont la vérité zwanze et gouaille comme Freddy, notre Premier Camarade.

    Toutes les boites aux lettres du boulevard débordent. Je me réjouis en pensant aux derniers exploits de Philippe Close ou aux évolutions du méga(lo) projet NEO(lithique) qui va créer 3000 emplois sous qualifiés et mettre au chômage 3000 indépendants et leurs personnels. J'arrive devant mon immeuble. Les trois boites de mes voisins se réjouissent de la "bonne nouvelle". La mienne est vide. Les témoins de socialova m'ont oublié. Ou pis, exclu!

    Lalieux s'offre son calendrier Pirelli.jpg

    Alors oui, j'ai piqué le fascicule qui débordait de la boite du boutiquier du rez-de-chaussée. De toute façon, il habite en Flandre et il y paie ses impôts. Je remonte chez moi et me précipite dans mes toilettes, il n'y a que là pour savourer pleinement les écrits officiels. Première déception, ce n'est pas le Brusseleir mais un calendrier "Propreté 2013". Après le tract abscon de Bruxelles Propreté hier, la Ville viendrait-elle en remettre une couche et compliquer tout encore un peu plus?

    C'est Karine Lalieux l'échevine de la Propreté Culturelle qui nous offre un calendrier de 16 pages "full colored" avec photos d'art et les dates de ramassage des "encombrants" et des "fêtes catholiques". C'est curieux comme une échevine laïque éprouve le besoin de signaler ses connaissances religieuses! Elle aurait pu pousser un peu plus loin et y mettre toutes les fêtes religieuses, celles des musulmans, des protestants, des juifs,  orthodoxes russes, roumains, grecs ou bulgares, des méthodistes, les pentecôtistes et les cruxiverbistes, des nudistes du 7ème jour, des taxidermistes et des orthopédistes, des cyclistes (le calendrier des classiques flamandes et ardenaises, ça plait toujjours!), des contrepètistes et des salsifistes, des syndicalistes (le 1er mai y est) et des capitalistes adorateurs du veau d'or...

    Puisqu'on parle de Veau d'or, le cochon de payant qu'est le citoyen bruxellois est en droit de se demander combien à couté ce tract promotionnel distribué à près de 80.000 exemplaires (dont 97% finiront dans les sacs jaunes dès la semaine prochaine) pour sa conception, sa réalisation, son impression et sa distribution?

    Ce serait une très bonne question d'actualité pour un(e) nouvel(le) élu(e) comme Didier Wauters (CDH) ou Malika Abbad (ECOLO/GROEN). Et que celui-là ou celle-là ne se laissent pas compter par une réponse du type "c'est les services de la ville". NON! Les services de la Ville coûtent autant et souvent plus que les services extérieurs!

     
     
     
     
     
     
     
  • On démonte. Enfin!

    close démonte sapin.jpg

    Et on parie qu'il y aura pas de pétition pour qu'on le garde. Sauf si on le remonte à côté de l'atomium parce qu'il faut trouver un nouveau boulot pour Henri Simons...

     
     
     
  • Crèche vivante au PS bruxellois. Le futur président régional très attendu...

    Crèche PS .jpg

    Thierry Giet joue "Joseph" et Laurette Onkelinx est Marie. Elio devrait arriver par la fenêtre entr'ouverte...

     
     
     
     
     
  • Fréquentation exceptionnelle aux Plaisirs d'hiver... (Proverbe local)

    Cmose Mees.jpg

    L'an dernier, c'était le 29 décembre, cette année c'est à la veille de Noël, comme chaque année la Ville se réjouit un peu plutôt du succès réccurent des Plaisirs d'hiver.

    Olivier Mees se flatte du succès de foule qui ne se dément pas d'année en année, même "si c'est impossible de faire un comptage sérieux". "Cette année, l'organisateur se félicite de la magnifique météo (*) et de la publicité faite au sapin si moche (?)  qui a attiré les curieux" et probablement les passionnés d'art nouveau...

    Il semble que l'échevin du Tourisme et sa "pompe à fric favorite" n'aient pas (encore) pu mesurer l'impact de la publicité ciblée vers les habitants du Hainaut. Ils sont pourtant des dizaines de milliers à s'être déplacés à la Grand-Place pour découvrir ce qu'il y avait chez eux qu'il n'y aurait pas à Bruxelles!

    (*) Et ce le jour même où l'IRM annonce qu'il a plu 21 jours sur 23 depuis le 1er décembre et prévoit que le record du mois de décembre le plus pourri sera probablement pulvérisé cette année.

     
     
     
     
  • Gaute ou droiche?

    Di Rupo Gouvernement.jpg

     
     
  • "Les bonnes nouvelles" du journal Le Soir...

    Ouf, Le Soir en termine avec ses festivités et ses suppléments sans intérêts (dans la catégorie gaspillage de papier et déforestation inutile, le quotidien vespérale mérite le prix Nobel !). Ce samedi 22/12, le numéro spécial "Bonnes nouvelles". 14 pages - dont la moitié de pubs - qui commencent (très) fort avec cette affirmation constat (pour un lendemain de fin du monde): "Le monde est toujours là!". Et on a envie de dire "Et zut, Le Soir aussi".

    En fait la seule bonne nouvelle originale (toutes les autres sont attendues, bâteau, désespérantes même...) est publiée en page 5 du cahier politique normal: Di Rupo "totalement épanoui". I

    Di Rupo épanoui.jpg

    Et c'est vrai, que le PS respire la joie de vivre, suffit d'en parler à Close, Vervoort, Diallo, Giet ou Mayeur....

     
     
     
  • De toute façon on s'en fout, nous on continue...

    Quelqu'un.jpg

    Et c'est reparti jusqu'avril 2014, date de la prochaine fin du monde.

     
     
  • Erreur de casting au PS? ou est-ce erreur de PS au casting...

    Vervoort se la pète copie.jpg

    Rudi, le merle rouge qui avait, semble-t-il, attrapé le bout de gras bruxellois ne se tient plus. Il tire à vue. Tant que c'était dans les rues d'Evere et accessoirement de la Région bruxelloise, c'était amusant! Défenestrer Close dans le cadre de Plaisirs d'hiver, cela mérite une tournée de vin chaud frelaté. Envoyer Béa Diallo au tapis (rouge), une nominations au mérite sportif local. Mais arroser l'autre Rudy, Demotte, LE Rudy de Namur et de Tournai/Doornik, ça commence à faire des tâches (de gras et gros rouge). Les vieux sages Piqué et Moureaux ont de quoi s'inquiéter!

    Quand on vous disait, en 2011, que l'ambition de Di Rupo de devenir, à n'importe quel prix, Premier allait foutre le bordel au PS. Dans le dos du Parrain Elio, les caves se rebiffent!

     
     
     
     
  • L'échevin du Tourisme s'embarque, ce soir, dans l'arche de Néo

    Close Noé.jpg

    L'élite socialiste de la ville sera sauvée grâce à l'arche de Néo. Par couple, la diversité socialiste sera respectée... Embarquement à midi, départ à minuit...

     
     
     
  • Cette fois, c'est la fin! Francis Delpurée est l'invité de Bertrand Heene pour le dernier "Matin Première" du monde

    Delpérée.jpg

     
     
  • La fin du monde dans 24h01. Coomans de Brachène fait des économies

    De Brachène rue neuve.jpg

    Le MR , le parti des boutiquers à déjà renoncé, après seuilement 19 jours de cohabitations avec le PS au Collège, à se donner les moyens de bloquer le délire des socialistes.

    Le cerveau du MR a pris sa première décision: pas de verrière sur la rue Neuve! Mais il planche sur un projet fort pour que la rue la plus commerçante de la ville résiste au projet socialiste sur le plateau du Heysel: 30.000m² de magasins.

     

     
     
  • A un peu plus d'un jour de la fin du monde... Didier Reynders se lâche et prend la pose entre deux fauves

    Reynders léopard.jpg

    Sacré Didier, le plus dangereux n'est pas toujours celui qu'on croit. Entre le Guépard apprivoidsé (joué par Alain Delon) et l'émir dealer, il n'y avait pas photo...

     
     
     
  • Indigestion Nord-Sud

    faim du monde.jpg

     
     
  • La révolution s'encroûte...

    Castro.jpg

    Raul et Fidel sont candidats à des mandats de députés

     
     
  • Présidence de la Fédération du PS, le président Vervoort fixe les règles du scrutin

    Diallo Close Vervoort.jpg

    Rudi Vervoort estime que comme président sortant, il a le choix des armes pour contrer ses challengers Béa Diallo, dit "le boxeur", et Philippe Close dit "le 3/4 enmêlé". 

    Le "couyon" est mode de scrutin démocratique qui se joue dans tous les caberdouches des Maisons du Peuple de Gauche des Fédérations de Wallonie et de Bruxelles du PS. Le couyon est dit "forcé" quand le joueur qui se tient à la gauche du distributeur de cartes est obligé "d'y aller" (de faire la partie) même si ses cartes sont nulles et dépourvues d'atouts.

     
     
     
  • Béo contre Béa

    Close Boxeur.jpg

    L'échevin ixellois des directs du gauche, Béa Diallo, a annoncé sa candidature à la présidence du PS régional. Le challenger bruxellois, Phil "Pepsi" Max Close, n'est pas prêt à baisser les bras. C'est à l'intérieur du Ring 0 que cela se décidera.

     
     
     
  • Melchior "Landru" aime les gazinières...

    Melchior Landru.jpg

    On va encore accuser le Secrétaire d'Etat à Electrabel de concourir fortement au réchauffement de la planète...