Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2013

"Le sentiment de solidarité"

Marcourt se saigner.jpg

Il y avait le "sentiment d'insécurité", l'arme fatale du MR et des partis de droite. Personne n'a jamais pu définir la peur déraisonnée qui peut nous envahir. Certains en ont fait un argument électoral.

Ces jours-ci, les politiciens wallons viennent d'inventer le "sentiment de solidarité", une sorte d'empathie charitable (pas généreuse) envers les travailleurs qui volent à la rue. Aujourd'hui, plus de boulot, demain plus de logement, après-demain plus de droits à l'allocation de chômage, et, dans 6 mois, un an pour les résistants, le droit à l'euthanasie par le feu devant les bureaux de l'ONEM...

Ce qui importe pour nos politicailleux s'est de montrer qu'ils sont "solidaires". Ils vitupèrent, accusent, font le voyage à Peoria, Illinois sur les genoux (l'important c'est quand même d'aller aux Etats-Unis!), coupent des oreilles et des queues, iraient bien négocier avec l'Union Européenne, ...  Bref, ils sont là tout près des exclus pour maintenir le sentiment de solidarité. Il faut surtout pas que ces damnés du libéralisme sauvage prennent la mouche et se révoltent, descendent dans la rue et cassent les carreaux des banques ou griffent les porsches des ultra-riches. Et pis ne votent plus pour eux en 2014!

14:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wallonie, crise, pognon, fric, chomage, ps |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.