Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2013

L'austérité, une belle Luc Coenerie !

Coene Lux.jpg

Le tout semble dépendre d'une affaire de "trajectoire". Les libéraux wallons (MR) et flamands (VLD), les partis religieux cathos (CD&V) et humanistes (CD&H) et une grosse moitié des socialos, soutenu par le "gouverneur de la Bande National des Bidouilleurs, Luc Coene", veulent maintenir la dite "trajectoire" qui est un peu celle de l'autocar de Sierre: droit dans le mur, pied au plancher.

Les syndicalistes (rouges et verts), les colombophiles, les cyclistes, les vertgétariens, les compagnies carnavalesques, les associations de tiers-mondistes, les partisans de l'annulation de la dette, les conducteurs de bulls et de pelleteuses, les caissières de grandes, moyennes et minuscules surfaces, les indignés du quotidien, les penseurs silencieux, les femmes pas encore égalitaires en droits et en revenus, les enfants et les générations futures, les malades de la croissance aux poumons particulés ou amiantés et leurs amis obèses de malbouffer, les chevaux, les chats, les oiseaux, les rhinocéros survivants, la fanfare des pachydermes, les agrobionomes, les poètes à 6, 8, 10 et 12 pieds, les travailleurs sans travail, les chômeurs en devenir et beaucoup, beaucoup et même plus, demandent, poliment, un fléchissement de "trajectoire". Avant d'exiger un changement profond de valeurs!

22:25 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, fric, pognon, banque, emploi |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.