Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2013

Encore un millionnaire du foot naturalisé...

dallemagne naturalisation joueurs de foot.jpg

On aime bien Georges Dallemagne avec sa balle ronde comme une tête de foot, ses voyages "humanistes" de l'autre côté de la planète, ses résidences discrètes dans les placards de Laeken... Notre démocrate humainement centralisé est actuellement sénateur et président de la Commission Naturalisation. Chacun se souvient de ses interventions quand le milliardaire français, Bernard Arnault, souhaitait devenir belge.

Le 1er août, c'est un footballeur, un de plus, qui a obtenu sa naturalisation. Peu importe d'où il venait, ni dans quel club il jouait, l'important c'est que notre tapeur de ballon a obtenu son passeport belge, donc de l'Union Européenne. Et comme "Le Soir" (du 7 août) le déclare en gras et sur cinq colonnes "X est belge, son départ se précise". Le Soir qui est choqué et qualifie d'intenable la proposition de Groen de garantir une pension de 1000€ à chacun (cf Le Soir du 6 août), ne fait, ici, aucun commentaire. La seule préoccupation du journal est de savoir comment son club va le remplacer !

Il n'y a en effet rien à dire, depuis des années des joueurs arrivent de tous les continents en Belgique, un nombre important d'entre eux demande et obtient la naturalisation et file dans des championnats étrangers (comme celui d'Angleterre) où il est préférable d'être citoyen belge pour y faire carrière.

La filière profite à tout le monde: au joueur bien sûr, au club qui l'a amené en Belgique pour une (ou deux) croûte(s) de pain et qui fait une plus value à sa revente, et n'oublions pas tous les agents, intermédiaires, margoulins, marchands de bestiaux et de gamins doués des pieds, ...

C'est tout de même curieux qu'un petit gars qui arrive ici, fait une demande d'asile, s'intègre dans son quartier, travaille, est apprécié de ses patrons et collègues comme de ses voisins et amis, lui, n'obtient rien que le droit de plier bagage et de rentrer chez lui. Les TEC ne feraient pas une plus value en le transférant au Métro londonien?

Vous me direz avec raison que cela n'a rien à voir avec la Commission Naturalisation (et le sénateur Dallemagne) et jous avez raison. Mais à force de tout saucissoner il n'y a, dans ce pays, plus aucune cohérence autre que celle du pognon. Il suffit d'en avoir ou de pouvoir en faire miroiter...

13:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, pognon, fric, inégalité |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.