Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2013

Abdication de Freddy III - Épisode 2 : Rififi chez les rouges

Pendant que dans une brasserie Strasbourgeoise, Freddy Thielemans vient de terminer une plantureuse Fleischschnacka arrosée de quelques Météor bien moussues, et s’apprête à déguster un copieux kougelhopf, à Bruxelles, les partis préparent les communales du 8 octobre 2000. Toujours dans les turbulences de l’affaire Dutroux, les sondages donnent les Verts gagnant, le maintien des Bleus, un tassement Rouges et l’effondrement des Oranges.

Le PSC se divise en 2, les vieux briscard s'accrochent à Micheke Demaret, mais c’est la liste menée par Georges Dallemagne qui reçoit le sigle PSC. F-X De Donnéa, serein, négocie sa reconduction au maïorat dans une alliance avec socialistes et écologistes. Tout roule comme autour du Bois de la Cambre aux heures de pointes…

Tout ? Enfin presque. Freddy légiférant pour l’Europe, le PS doit désigner sa nouvelle tête de liste. Une assemblée est convoquée. Les apparatchiks se reconnaissent dans Yvan Mayeur, la base dans Carine Vyghen. C’est la gauche caviar contre la gauche pilchard. Capable de mobiliser ses troupes, la Neder-over-Heembeekoise enlève la tête de liste et place ses camarades gros rouges aux places utiles. Yvan Mayeur est repoussé à la 47ème place et ferme la liste. Le PS est groggy, le caviar sauce tomate ne passe même pas avec gaviscon. Les apparatchiks-en-chef sont sur le Q, ils sont pour la démocratie surtout quand elle confirme leurs choix. Ca grogne dans tous les coins. Le président, qui s’appelait déjà Elio Di Rupo, rappelle le plus solide estomac du parti, Freddy Thielemans, au moment il s’apprêtait à porter un toast aux damnés de la terre et à vider son quatrième verre de prunelle.

freddy 2.jpg

Freddy obtient la garantie : le 8 octobre, dès le soir des élections, il retournera terminer la bouteille d’Hoeffler (prunelle d’Alsace).  A cette condition, il occupera la tête de liste, et tout le monde recule d’une place, sauf Yvan Mayeur, ouf, qui reste 47ème !

Le feu est éteint, enfin il couve sous la cendre. Comme on vous le disait le 16 août dernier, Freddy Thielemans démissionnait, déjà, avant les élections.

(à suivre) Épisode 3 : Les conspirateurs du Poechnellekelder Retrouvez les épisodes précédents grâce au tags Freddy III

00:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : freddy iii |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.