Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Reconnaissance...

    close reconnu.jpg

    Fabuleux en effet, le Marché annuel de Jette a attiré 100.000 personnes en une seule journée, soit plus de 8 fois plus que Bruxelles-les-Bains qui; selon ses chiffres gonflés, n'en aurait attiré que 400.000 en 33 jours à peine 12.333,3 par jour...

  • Il vaut mieux être joueur de foot qu'entrepreneur en Belgique...

    dallemagne foot.jpg

    Arrivé en Belgique en 1999, Juvénal Clavero s'est contenté de petits boulots en noir pendant dix ans. En 2009, il a introduit une demande de régularisation auprès de l'Office des étrangers, plaidant une longue présence sur le territoire et une bonne intégration dans la société belge. Avant même d'obtenir la réponse de l'Office, il a créé avec un associé une entreprise de ferronnerie d'art. Les affaires marchaient plutôt bien : 250 000 euros de rentrées en 2012. L'entreprise a même accueilli un stagiaire ONEM.    

    La réponse de l'Office des étrangers: Expulsion !

    Dans le même temps, la Commission des naturalisations du Sénat est invitée de statuer sur la demande de naturalisation. d'un joueur de foot Il est venu en Belgique, un peu par hasard, proposé par un agent-marchand de mollets de footballeurs à un club qui se veut important du championnat belge, il est engagé et on lui propose comme "prime" à cette engagement de devenir belge. Soit une réelle plus value. Pas d'être belge, mais d'obtenir le passeport européen qui lui ouvre toutes les frontières de l'Union. Une réel plus, et cette fois, pour le joueur, l'agent, le club,... (et sans doute une série d'intermédiaires plus ou moins intéressés) puisqu'on pourra "revendre" le joueur aux clubs millionnaires des championnats anglais, italien ou espagnol. Jolie combine donc!

    La réponse de la Commission des naturalisations du Sénat: Accordée!

    Prochain épisode, un joueur argentin du même club important...

  • L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 2, Les bleus au cœur.

     

    freddy §.jpg

    Et pendant qu’Yvan entraine Freddy vers une destination mystérieuse, Le Chevalier va vivre sa nuit la plus dramatique depuis son bizutage l’avant-veille de sa communion solennelle : pendant toute la nuit il va essayer de joindre Freddy Thielemans et Yvan Mayeur, sans résultat. Il va aussi essayer de joindre celui qu’il s’apprêtait à cocufier, Henri Simons, sans résultat. Il va tenter d’appeler tous les candidats des listes PS, ECOLO et PSC, même Michel Demaret de la liste UDB, sans résultat.

    Il va renoncer à déboucher le champagne qu’il avait commandé et à savourer « Le Bruxelles Ma Ville* » qu’une société de distribution commencerait à distribuer dès 7h le lendemain matin. Un Bruxelles Ma Ville où le Chevalier remerciait ses électeurs pour « son succès » et « son second mandat de bourgmestre »….

    *Bruxelles Ma Ville était le Brusseleir façon de Donnéa

    (à suivre) L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 3, Freddy poussé sur le trône

  • Neutralité dans la fonction publique

    guichet.jpg

    Juste une petite question, qu'est-ce qui est le plus neutre, être servi par une fonctionnaire qui porte un voile bien visible ou par un fonctionnaire qui a, discrètement, une carte de parti en poche?

  • Il y en a toujours qui ne sont pas content...

    close coué.jpg

    L'échevin du Tourisme se félicite - on n'est jamais mieux servi que ...- de la formidable année pour le Tourisme. Les professionnels de l'HORECA, eux, tirent la gueule. Ils annoncent une baisse de leurs chiffres de 20 à 25%, il y en aura toujours pour gâcher la fête !

  • L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 1, Prélude à la nuit des longs couteaux.

    Freddy 5.jpg

    Yvan Mayeur montre à Freddy Thielemans le SMS qu’il vient de recevoir à l’instant… C’est le moment où tout peu basculer. Ou Freddy Thielemans choisit les saucisses, le jambonneau et la chope d'un litre de Météor ou il décide de manger léger, des salades et de l’huile de la première récolte de l’olivier.

    (à suivre) L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 2, Les bleus au cœur.

  • L’abdication de Freddy III : épisode 4 – A traite, traite et demi…

     freddy 3.jpg

    Dimanche 8 octobre 2000, soir d'élections. Les bureaux de votes sont fermés depuis quelques heures, le dépouillement agite les chefs de bureau, mais que va faire ce bon Freddy dans les fossés de Caylus*, va-t-il vendre son âme (et le maïorat de la ville) au Chevalier François-Xavier de Donnéa pour quelques saucisses de Strasbourg de chez Klein ?

    Et que veut Yvan-le-Terrible ?

    *en réalité un grand hôtel de luxe du centre-ville

    (à suivre) – L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure

  • Rudi Vervoort admirait André Cools. Surtout l'homme des Tavernes.

    andré cools vervoort copie.jpg

    Un super modèle ! On se demande qui admire Guy Spitaels au PS Bruxellois. Celui qui sait cela sait, déjà, qui présidera la Région pendant l'ère glaciaire qui mettra fin, et succédera, à l'ère des iguanodons socialistes à Bruxelles.

  • Rudi Vervoort, le président bâtiseur, veut relancer la "bruxellisation"*

    Vervoort à Dresde.jpg

    Le président Rudi Vervoort rappelle que les années 60 à 80 ont été des années prospères pour Bruxelles. On n'avait jamais autant spéculé et détruit la ville. Voilà un beau projet. Après la démolition, il faut rebâtir ! Et donc créer des emplois peu qualifiés!

    * Rudi Vervoort: "J'ai un côté destructeur (contrôlé) in Le Soir du 25 août 2013

  • L’abdication de Freddy III : Épisode 3 - Les conspirateurs du Poechenellekelder

     

    Les conspirateurs du poechenellekelder copie.jpg

    Vendredi 6 octobre, 18h, Poechenellekelder. Ils sont 4 autour d’une table bien visible de tous. Yvan Mayeur et Freddy Thielemans d’un côté de la table, Henri Simons et Philippe Decloux, de l’autre. Quelques verres à bière sur la table, une corbeille de noix et un casse-noix. Ce qu’ils se disent. Les sondages qui annoncent ECOLO gagnant, le double de sièges. Mais il n’en avait eu que 3 en 1994. Le PS devrait se tasser, pour la liste du bourgmestre regroupant les MR et les FDF, ce n’est pas clair le « grand Bleu » est adoré dans certains quartiers et détesté dans d’autres milieux. Il est hautain, distant et n’a pas vraiment d’accroches avec le bruxellois lambda. « Il présente bien » revient le plus souvent. Après la courte prestation du populo Micheke Demaret, les bruxellois, qui se souviennent des prestations du gugusse au balcon de l’hôtel de ville, cherchaient un bourgmestre dont ils ne soient plus honteux. En 1994, ils ont élu François-Xavier (particule) Donnéa, riche, bourgeois, aristo même puisqu’il est ‘Chevalier’ portant bien le 'loden' et dont le chef de cabinet est un général ! Souvenir du passage du Chevalier au ministère de la défense.

    Avec de Donnéa, la ville marche au pas, droite, droite et les bruxellois ne s’amusent plus. DéDé rêvent d’un Washington DC ou pis d’un Strasbourg où il y a un couvre-feu tacite après la messe de 18h. Même l’euro-dépité, Freddy Thielemans, en convient. Et on se prépare à lui redonner l’écharpe tricolore et les casques, boucliers, bottes et matraques qui vont avec.

    Les ECOLOs ont des boutons bleus rien que d’y penser. Le dialogue avec le Chevalier et son général leur est impossible. Ils risquent : et si on a une majorité alternative, que le PS se maintient bien, qu’ECOLO double vraiment son score et que les « nouveaux du PSC » ne sont pas bouffés par la liste des vieux lascars cathos, « on la fait cette majorité alternative dite ‘olivier’ » ?  

    Des deux socialistes, Yvan Mayeur est le plus concret, il va appelé Di Rupo pour lui en parler, le prévenir que cela pourrait arriver et prendre son avis. Son aval ? Freddy Thielemans redit qu’il retourne à Strasbourg dès l’après élection, et il s’amuse du maïorat que les verts lui offrent.

    Dans la demi-obscurité, les comploteurs se séparent en longeant les murs. Impasse du Milliardaire, on met le champagne au frais.

    (à suivre) – L’abdication de Freddy III : épisode 4 - A traitre, traitre et demi…

  • L'abdication de Freddy III: La bande annonce de l'épisode 3 Les conspirateurs du Poechenellekelder

    Les conspirateurs du poechenellekelder.jpg

    Poechenellekelder, vendredi 6 octobre 2000, 18h. Les conspirateurs se sont réunis dans le plus grand secret. Qui sont-ils? Que peuvent-ils se dire?

  • Leçon de com pour les nuls

     

    decorte.jpg

    Patrick Decorte, le porte-paroles des forains bruxellois, fait chaque année un bilan de la Foire du Midi. Malin comme un croustillons bien sucré, il sait que personne ne compte les visiteurs de la Foire, ce n'est donc pas le nombre de visiteurs supposés qui est important dans sa communication mais le petit mot qui la qualifie... Jolie leçon pour les échevinats de la Culture et du Tourisme qui nous bombardent de chiffres tout aussi invérifiables. 400.000 personnes à Bruxelles-le-tsunami, 150.000 au Brussels Summer Festival... Il suffirait pourtant, par exemple dans le cas du BSF de dire combien de pass ont été vendu. Un chiffre vérifiable celui-là, mais pas communiqué.

    La seule chose que l'on sait c'est que la Foire du Midi fait à elle seule plus de monde que toutes les animations lancées à grand renfort de publicité par la Ville.

  • La France ... heu ... Hollande éternelle source d'inspiration...

    Di Rupo Laurette Eldorado.jpg

    Les vieilles méthodes restent les meilleures. Offrir le "Paradis" dans une autre vie, le "Grand Soir" en fin de siècle... On est plus modeste, on ne propose qu'une pension décente ou un boulot dans 14-15 ans... Juste le temps de vous faire saliver, patienter, espérer et voter moins pire ou plus nul !

  • Abdication de Freddy III - Épisode 2 : Rififi chez les rouges

    Pendant que dans une brasserie Strasbourgeoise, Freddy Thielemans vient de terminer une plantureuse Fleischschnacka arrosée de quelques Météor bien moussues, et s’apprête à déguster un copieux kougelhopf, à Bruxelles, les partis préparent les communales du 8 octobre 2000. Toujours dans les turbulences de l’affaire Dutroux, les sondages donnent les Verts gagnant, le maintien des Bleus, un tassement Rouges et l’effondrement des Oranges.

    Le PSC se divise en 2, les vieux briscard s'accrochent à Micheke Demaret, mais c’est la liste menée par Georges Dallemagne qui reçoit le sigle PSC. F-X De Donnéa, serein, négocie sa reconduction au maïorat dans une alliance avec socialistes et écologistes. Tout roule comme autour du Bois de la Cambre aux heures de pointes…

    Tout ? Enfin presque. Freddy légiférant pour l’Europe, le PS doit désigner sa nouvelle tête de liste. Une assemblée est convoquée. Les apparatchiks se reconnaissent dans Yvan Mayeur, la base dans Carine Vyghen. C’est la gauche caviar contre la gauche pilchard. Capable de mobiliser ses troupes, la Neder-over-Heembeekoise enlève la tête de liste et place ses camarades gros rouges aux places utiles. Yvan Mayeur est repoussé à la 47ème place et ferme la liste. Le PS est groggy, le caviar sauce tomate ne passe même pas avec gaviscon. Les apparatchiks-en-chef sont sur le Q, ils sont pour la démocratie surtout quand elle confirme leurs choix. Ca grogne dans tous les coins. Le président, qui s’appelait déjà Elio Di Rupo, rappelle le plus solide estomac du parti, Freddy Thielemans, au moment il s’apprêtait à porter un toast aux damnés de la terre et à vider son quatrième verre de prunelle.

    freddy 2.jpg

    Freddy obtient la garantie : le 8 octobre, dès le soir des élections, il retournera terminer la bouteille d’Hoeffler (prunelle d’Alsace).  A cette condition, il occupera la tête de liste, et tout le monde recule d’une place, sauf Yvan Mayeur, ouf, qui reste 47ème !

    Le feu est éteint, enfin il couve sous la cendre. Comme on vous le disait le 16 août dernier, Freddy Thielemans démissionnait, déjà, avant les élections.

    (à suivre) Épisode 3 : Les conspirateurs du Poechnellekelder Retrouvez les épisodes précédents grâce au tags Freddy III

  • "Il ne se passe rien à Bruxelles !"

    close s'emmerde à bxl copie.jpg

    C'est ce que doivent se dire les touristes ... La place des Palais est vide, la Foire du Midi est démontée, le bac à sable de Bruxelles-les-bains est rangé, les créateurs alsaciens de sapins de Noël modernistes ne sont pas encore revenus, le Meyboom est déjà fané, et Freddy toujours au balcon... Mais que fait l'échevin du tourisme?

  • L'abdication de Freddy III: Episode n¨1 - Ca sent la bière de Laeken à Strasbourg

    Nous commençons le feuilleton de "L'abdication de Freddy III". Vous retrouverez la saga sous le tags "Freddy III".

    freddy 1.jpg

    Les hommes forts de Bruxelles ville dans les années 90: Micheke Demaret dit "10%", François-Xavier Dédé chevalier du Loden et Freddy Thielemans.

    Freddy Thielemans commence sa carrière politique à la Ville de Bruxelles comme chef de cabinet du bourgmestre Hervé Brouhon de 1983 à 1988. Ce job, chez le premier bourgmestre socialiste de la ville, est un vrai boulot de caviste. Reconnu pour ses talents de sommelier, il est promu échanson des Beaux-Arts, en 1989, dans le deuxième collège présidé par Hervé Brouhon. Mais même les meilleurs crus ont une fin. En 1993, Hervé Brouhon vide sa dernière chopine et c’est le PSC Michel Demaret qui monte sur le tonneau. Forcé à la démission par son président de parti, Gérard Deprez, le premier zwanzeur cède, après quelques mois, le tire-bouchon du pouvoir à Freddy Thielemans, qui terminera l’année 1994 sous le nom de Zwanzeur II.

    Le 11 octobre 1994, la course des garçons café se termine par le succès de François-Xavier de Donnéa, chevalier serveur au bistroquet « Le libéralisme sauvage ». L’accord entre les bleus et les rouges prévoit que celui qui ramasse le plus de sous-bocks aux élections communales emporte l’Hôtel de Ville, l’autre devient premier garçon dans la majorité PLP-PS-ECOLO. C’est important puisque dans cette majorité siège Yvan Mayeur, déjà président du CPAS, et aussi comme échevin, Carine Vyghen (PS), Marion Lemesre (MR) et l'ECOLO (à l'époque) Henri Simons.

    En mai 1999, Freddy Thielemans quitte le collège de la ville pour siéger au Parlement de l’Union, pas la brasserie mais l’Européenne à Strasbourg. Il y gagne à tous les coups, la bière y est bonne, les vins fins, la choucroute copieuse et la rémunération deux fois celle d’un échevin… Les dés semblent jetés, FXDD dit le "robocop du square des milliardaires" à la route dégagée pour emporter un deuxième mandat !

    (à suivre) – Ne manquez pas notre second épisode : « Rififi chez les rouges »

  • 200.000 belges exercent un second boulot...

    Close mandat$.jpg

    Et c'est d'ailleurs une pratique courante au Collège: le député (régional)-bourgmestre et son sénateur-échevin, sa députée-fédérale-échevine, ses cinq députés (régionaux)- échevins et son député (fédéral) - président de CPAS en sont de beaux exemples. Mais cela existe aussi dans l'opposition, les députés - conseillers communaux fleurissent sur tous les bancs, (même chez écolo) et le CDH a même une ministre - conseillère communale et le MR un écuyer - échevin !

    Où sont les élus-piliers de comptoir(s) des temps jadis!

    Pour parfaire votre information (et compter les mandats de votre élu) : http://www.cumuleo.be/recherche-mandataire/

  • Secret de fabrication

    close bsf.jpg

    Allons allons Monsieur le président ne soyez pas si modeste! Il vous faut quand même la programmer cette a-programmation qui est la réussite de ce festival: ne pas avoir fait de choix mais proposer une programmation fourre-tout. Chacun y trouve toujours un ou deux trucs qu'il aimerait voir juste de quoi lui faire acheter le pass...

    On aurait pu imaginer que le BSF ait un engagement, relève de choix comme Ezperanza, le festival des "Libertés" ou des "Solidarités" ou ait fait des choix musicaux, rock, jazz, chansons, musiques du monde... Non, le seul choix c'est comment attirer un max de monde payant! Et c'est, évidemment selon ce critère, un succès...

    On parle du président du BSF comme organisateur des prochains "Reine Élisabeth" qui regrouperaient dans chaque session piano, violon et chant mais aussi accordéon, carillon, saxophone, flute à bec et cymbalum. Pour en faire un concours pour tous les goûts et tous les publics. Ils se tiendraient place des Palais puisque la Salle Leboeuf contraint les musiciens et les spectateurs à porter un casque de chantier...

  • Freddy III Thielemans abdiquerait à la rentrée... (selon Le Soir)

    Freddy abdique.jpg

    Selon le journal Le Soir, - qui a remplacé ses journalistes par des "Madame Soleil" depuis que cela a marché une fois, - le quotidien s'en est fait une spécialité; il annonce les abdications.

    Celle de Freddy Thielemans n'est pas un scoop, le camarade Thielemans est démissionnaire depuis le jour où il a prêté serment pour la première fois, le 8 janvier 2001. (On vous racontera cette belle histoire dans une prochaine publication)

    La Madame Soleil du Soir n'annonce rien de nouveau, si non que ce l'on sait déjà depuis fin 1999, le bourgmestre de Bruxelles est le bien nommé, Yvan Mayeur. Ce qui est curieux, c'est que Le Soir, même en ce qui concerne le passé, n'annonce que des informations bidons ou approximatives. Freddy Thielemans n'a pas levé son verre de gros mousseux (le champagne de la ville) à la mort de Jean-Paul II sauf si on convient que le maire UMP d’Angoulême était un ambassadeur... du Vatican.

  • Floralietime, la ville offre une deuxième tribune aux fleuristes gantois

    close freddy plantes vertes copie.jpg

    Les artistes floraux gantois avaient une tribune (et un marché) tous les deux ans grâce au tapis de fleur les années paires, la ville leur donne un deuxième vitrine, les années impaires.

  • Le cours du pipi explose, derrière la Bourse et à la Grand-Place!

    L'échevine de la Propreté et de la Culture s'attaque aux émules de Marcel Duchamp qui n'utiliseraient pas ses urinoirs post-modernistes. La taxe sur le "pipi" passe de 50 à 100€...

    Lalieux anti pipi.jpg

    ...Et tout cela à cause de Jean Quatremer !