Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2013

L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 3, Freddy poussé sur le trône

 

freddy iii

Que s’est-il passé ce fameux 8 octobre 2000, soir d’élections communales ?

Au bureau principal de dépouillement, au Palais de Justice, les résultats arrivent de chacun des bureaux de votes. Bien que les urnes soient mélangées, il n’est pas difficile pour les émissaires des partis d’évaluer le score de leur formation et donc de calculer le nombre de représentants qu’ils auront au Conseil communal. L’avancée du dépouillement permet rapidement au représentant ECOLO, son secrétaire politique Philippe Decloux, d’estimer le nombre de sièges des Verts, Ils triplent leur sièges et seront 9. Un score exceptionnel, 6 de plus qu’en 1994. Les socialistes gagnent, aussi, de leur côté, 13 élus au lieu de 9.

Ce qui met la gauche en position de force : 22 conseillers. Il en faut 24 pour avoir une majorité. Les estimations montrent aussi que le PSC, version rajeunie, sauve 4 stalles (tandis que la liste des vieux lascars n’aura qu’un élu, Micheke Demaret). 22 + 4 = 26. L’olivier a une majorité, d’autant qu’un siège devrait revenir à Agalev (Verts flamands devenus Groen depuis). Philippe Decloux prévient rapidement la tête de liste ECOLO, Henri Simons qui avertit Yvan Mayeur.

Et là surprise, Yvan Mayeur, à la remorque de Freddy Thielemans ‘le Strasbourgeois’, qui vient d’entrer dans un palace du centre-ville. Ils ont rendez-vous avec le Grand Bleu pour signer à deux un  accord de majorité. La « Liste du Bourgmestre », - les libéraux francophones et flamands plus les FDF -, obtient 16 sièges (+1, malgré une perte de 613 voix), soit 29 élus avec les PS.

Décriptons :

1         Officiellement, libéraux, socialistes et écologistes ont un accords de reconduction de la majorité sortante, celle-ci  serait rééquilibrée selon les résultats des élections.

2         Dans le dos des libéraux, rouges et verts, à l’instigation de ceux-ci, ont un accord secret pour virer les bleus et former un ‘olivier’ avec les oranges.

3         Au moment où les verts constatent que l’olivier est jouable, Freddy Thielemans et François-Xavier de Donnéa sont sur le point de signer à deux. Ils trahissent les verts et l’engagement de poursuivre à trois. Freddy Thielemans, fait encore plus fort, puisqu’il trahit « l’accord du Poechenellekelder » qui le lie aux écologistes.

Au moment où ceux-ci contacte Yvan Mayeur, il est presque trop tard. On ne sait pas ce que dira Yvan à Freddy pour le faire ressortir du palace. Toujours est-il que les deux leaders socialistes finissent par se retrouver Place Rouppe, devant le siège du PS où les militants socialistes se regroupent pour fêter leur victoire. Ils sont attendus par les deux négociateurs ECOLO, auxquels s’ajoutent l’Agalev Henk Van Hellem et les PSC Georges Dallemagne et Jacques Michel. Les militants socialistes, eux, ont compris. De Donnéa est renvoyé dans son impasse des milliardaires et Freddy Thielemans sera Bourgmestre. Mais lui, l’a-t-il déjà compris ?

Annexe – les résultats des élections du 8 octobre 2000 (comparaison 1994)

Partis                 voix                     sièges

LB*                     14977 (-613)       16 (+1)

PS                       12662 (+3892)    13 (+4)

ECOLO                  9365 (+5259)     9 (+6)

PSC/CVP                4962 (-7866)      4 (-9)

UDB**                  1760                  1 (+1)

FN                        1602 (-3444)       0 (-4)

Agalev                  1766                  1 (+1)

VB                        2865 (+1098)     2 (+1)

VU                        2106 (+516)       1 (+1)

CVP/VLD                    0 (-3013)       0 (-2)

FNB                        974 (+974)       0

Vivant                    880 (+880)        0

PTB/PVA                 316 (-44)           0

·       *  = MR/VLD/FDF

·        ** = liste Micheke Demaret

Autre remarque sur ces élections, l'effondrement du FN, moins 4 élus) et la poussée nationaliste flamande, VU et VB, + 2 élus

 

(à suivre) L’abdication de Freddy III, épisode 6. Le retour du Strasbourgeois et le stress bourgeois du Chevalier François-Xavier

11:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : freddy iii |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.