Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2014

Le piétonnier géant agite, déjà, les tiroirs-caisses

Le courageux nouveau Bourgmestre, Yvan Mayeur, est décidé d'y aller vite et fort en créant, entre les places De Brouckere et de la Bourse,  un piétonnier géant qu'il a déjà qualifié de "Time square", des "Champs Elysées" ou récemment d' "Unter den Linden"*, l'avenue Berlinoise qui relie la Porte de Brandebourg à la Spree...

Close unter der linden.jpg

Le projet agite les tiroirs-caisses (privés ou publics) de la Grand-Place à la rue Neuve. La bonne nouvelle, le porte-plume des commerçants les plus conservateurs a déjà définitivement condamné un "projet qui va tuer le commerce sur le boulevard Anspach"... La bonne nouvelle, c'est qu'Alain Berlinblau pense qu'il y a encore des commerces dignes de ce nom sur les places et boulevards principaux de la Capitale de l'Europe.

On est, aussi, curieux de la réaction de l'aile MR du Collège et singulièrement de Marion Lesmere, (échevine du Commerce) et peu favorable à la mobilité douce** et critique par rapport à une extension du secteur Horeca***. Qui est un des arguments du PS, et de son échevin du Tourisme, pour créer de l'emploi...

* La comparaison avec Unter den Linden de Berlin est sans doute, un peu, exagérée. Aux 1500 mètres entre la Porte de Brandebourg et le Bundestag et à ses 65 mètres de large ornés de 2000 tilleuls, le piétonnier va offrir 400 mètres de promenade et quelques pots-de-fleurs (il est impossible de planter des arbres sur la dalle du métro). L'avenue berlinoise regroupe aussi 2 palais (Altes et Kronprintz), le Parlement (Bundestag), l'Opéra (Staatoper), quelques musées Historique, Neue Wache, ...), une université (Humbold), une rivière (la Spree), un parc (Lustgarten)...

** Marion Lesmere, après plus de dix années de fonctionnement, n'a toujours pas compris que la STIB roule à droite dans les couloirs bus des rues Fossé-aux-Loups et de L’Écuyer, où habitent pourtant ses parents.

*** Il y a, à Bruxelles, de 6 à 7 fois plus d'Horeca par habitant qu'à Paris. L'objectif socialiste est peut-être que chaque chômeur ouvre son bistrot perso... 


21:30 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.