Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2014

Et ils furent heureux et eurent beaucoup ...

Bertin dérapé désolé.jpg

Aujourd'hui au Conseil communal Bertin Mampaka arrivera de Notre-Dame de Laeken sur les genoux... De qui?

En fait Bertin Mampaka ne s'est jamais excusé. sauf si on pense qu'en disant "qu'il n'avait jamais dit ça, et que d'ailleurs, il n'était pas homophobe" cela ressemble à des excuses...

En disant cela Bertin Mampaka a dit, simplement, que d'une part, on ne prête qu'aux riches et que, d'autre part, Marie Nagy entend des voix et qu'elle et Michaël François ont un terrible besoin d'exister politiquement.

Et que fait-on quand une 'personnalité politique' n'existe pas politiquement ou elle fait des annonces dans la presse sur des sujets aussi loin que possible de son mandat et de ses compétences, juste pour attirer l'attention, ou elle annonce qu'elle va ester en justice pour un délit du style injures en surfant sur la vague de la pensée bien-pensante. L'homophobie est un bon thème, comme le racisme ou le sexisme, il y a toujours moyen de fustiger quelqu'un d'avoir tenu des propos que la "bonne morale réprouve" pour le moment...

Accuser Bertin Mampaka n'était donc pas difficile, on sait qu'il a le sang chaud, la réplique facile et la colère, des faits antérieurs le prouvent, assez souvent mal contenue: il pense, aussi, que "l'on s'acharne sur lui parce qu'il est noir.".

Ça tombait bien, le conseiller écolo se sent le centre de toutes les phobies et mesquineries parce qu'il est homo... Accuser le conseiller noir, qui se sent victime des racistes, d'homophobie, c'était, à l'évidence, le meilleur candidat susceptible de déraper...

14:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, écolo, minorité, égalité |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.