Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2014

Mathieu (Vervoort) et Julien (Uyttendaele) ne seront pas exclus du chômage en janvier 2015

Julien et Mathieu.jpg

 

Gouverner, c'est prévoir! Et on ne peut pas en vouloir à Rudi Vervoort et à Laurette Onkelinx de prévoir. Et ce n'est pas leur faute non plus si ils ont des enfants surdoués !

Et des jeunes socialistes "haut potentiel" (HP), ça courent pas les Maisons du Peuple, la preuve le parti socialiste bruxellois, dont la présidente est Laurette Onkelinx-Uyttendaele de Lasne, tête de liste à la Chambre, et Rudi Vervoort Ministre président régional sortant et tête de liste à la Région, le PS donc à choisi d'offrir une chance à deux jeunes éléments de la garderie 'Françoise Dupuis' en leur offrant une troisième place de suppléant sur les listes à la Chambre et à la Région. Places quasi certainement indirectement éligibles, le PS se voit déjà dans tous les gouvernements et donc les ministres seront suppléés par les candidats désignés pour ce faire... Et parmi eux les deux jeunes épatants socialistes désignés par les instances dirigeantes du Parti!

Et par bonheur (ou malheur?), il n'y a que deux jeunes doués à Bruxelles aptes à occuper ces places de suppléant: Mathieu Vervoort et Julien Uyttendaele-Onkelinx.

Bref, ça tombe on ne peut mieux,; les gamins auront rapidement un petit boulot pas trop difficile, mieux payé que livreur de pizzas... Et surtout le pouvoir reste dans la famille, un peu comme chez les Saxe-Grosbourg, les Ceaucescu, les Kim-Jong, les Bonaparte, les Bourbon, les Windsor, les Moureaux-Dupuis, les Michel, les Lutgen, les Daerden, les Mathot, les De Croo, les Tobback, les Pivin, les fils de...

Le bon peuple peut dormir tranquille, l'aristocratie socialiste se reproduit et l'assure de son en pire...

15:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections 2014 |  Facebook | |  Imprimer | | | | Pin it! | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.