Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cdh - Page 4

  • Le 14 octobre, je ne voterai pas pour ... (4)

    ... Pour Joëlle Milquet

    joelle.jpg

    Parce que l'interview qu'elle a donné dans Le Soir de ce 26 septembre est insupportable.

    C'est un peu léger me direz-vous. Non, parce que Joëlle Milquet donne cinq interviews par jour et qu'elles sont toutes insupportables. Dans l'interview citée, elle s'affirme être candidate bourgmestre "si la population lui donne un signal". Un mandat qu'elle exercera, dit-elle! Comme cekui de première échevine, en 2006, où elle est passée un bon semestre avant de devenir ministre, où elle était, hier, indispensable, selon elle, à l'Emploi comme elle l'est, pense-t-elle, à l'Intérieur aujourd'hui.

    Interrogée sur le bilan du CDH à la ville de Bruxelles, elle répond comme Ministre de l'Intérieur en citant les 400 policiers qu'elle a donné à Bruxelles (Région, pas ville). Ne citant à aucun moment les 4 échevins CDH(*) et leurs compétences. La ville n'est pas son centre d'intérêt, elle est bien trop attirée par le pouvoir et elle est persuadée que c'est elle qui pense et décide de tout, persuadée être indispensable. Ce qui en démocratie est une faute de goût et d'éthique

    (*) pour mémoire et dans le désordre: Chantal Fassi Firhi, Bertin Ceux, Hamsa Mampaka et Christian Noël.

     
  • Ah le Bert1 serait bourgmestre de la commune d'Albert 2

    m&m.jpg

    Votez M&M, un vote orange fourré au chocolat noir. Mm c'est bon!

     
  • L'Atomium fait campagne pour Milquet

    cestjoelle_affiche.jpg.568.jpg

    Le directeur de l'atomioume ne doit plus en dormir, la Joëlle utilise la breloque en allu pour sa campagne électorake! Soyons de bon compte, on imagine mal Freddy Thielemans avec des machinnium aux oreilles...

    N'empêche Simons va-t-il réclamer des droits?

     
  • Toc toc qui est là?

    Supervictime !

    Supervictime.jpg

    Super Jean Denis (CDH) fait le tour des ministres, Annemie (Turtelboom - Open VLD), Joëlle (Milquet - CDH), Elio (Di Rupo - PS) pour réclamer une revision rapide (d'ici  au lundi 27 août) (on est le 25 août...) de la justice pour que Michelle Martin reste en prison. Le pompon revient quand même à Joëlle Milquet qui le reçoit, et le serre sur son coeur, tout en organisant le camp retranché des Clarisses de Malonne avec Maxime Prévost, le bourgmestre CDH de Namur. Ce dernier recevant des policiers fédéraux pour protéger la future maison de vacances de Michelle Martin dès sa sortie du trou.

    Pauvre Jean-Denis, le voilà aussi victime de Milquet...

    * TAP, Tribunal d'Application des Peines

     
  • Manifestation pour la révision du nucléaire

    JDK.jpg

    Melchior Wathelet (CDH), le secrétaire d'état à l'Energie s'inquiète, à juste titre, des fissures de la cuve de la centrale nucléaire de Doel 3. Ce qui menace la sécurité des riverains , et des problèmes identiques qui menacent celle de Tihange 2. Il charge son conseiller, Supervictime ,de la sensibilisation de l'opinion public...

     
  • Prière de voter pour moi, dieu et joelle vous le rendront

    7 - 20 Bertin Ramadan copie copie.jpg

    Bertin Mampaka a rédigé une prière à l'occasion de la crise.

     
  • Fassa-Firhi et PerSoquet font de la culture

     

    Pisoquet.jpg

    PerSoquet n’aime pas la Culture façon Fassi-Firhi. Enfin l’ex-échevin écolo, aujourd'hui PS, de la Culture ne peut pas imaginer qu’un autre échevin, qui plus est CDh, s’installe dans le rôle qu’il croyait taillé pour lui. Imaginez que notre Fassi-Firhi (qui a rempli nos musées communaux de « Descentes de croix », de « Conversion de Saint Antoine » et « Martyr de Jean-Baptiste ») a osé remplacer les directrices de la Centrale Electrique et de « Nuit Blanche » nommées par le PerSoquet. Et en plus celui de la Bellone n’avait pas payé l’ONSS, ce qui ressemble  fichtrement à la saga du Centre d’Entreprises Dansaert (géré par PerSoquet), mais c’est vrai que ce n’était pas de l’art, même si le résultat est le même.

    Le plus drôle, c’est quand notre PerSoquet attaque le « clientélisme » de son successeur qui « aurait saupoudré les asbl (qui lui sont) proches ». C’est vrai que PerSoquet n’a jamais subsidié, engagé, financé les projets de ses copains, et qu’il ne les a pas engagé dans ses structures multiples et opportunes ou, mieux, dans son cabinet. Fassi-Firhi est un adepte de la culture « cul-cul-la-praline » et on ose dénoncer « l’élitisme » de la culture façon PerSoquet. Le plus hilarant c’est quand notre zélateur des arts s’appuie sur Mozart et Picasso pour donner un sens à (sa vision de) l’élitisme. Mozart, vous savez ce petit jeune dans le besoin fils d’un musicien Maître de Chapelle du Prince évêque de Salzbourg (on a connu des plus besogneux !) et Picasso ce génie, reconnu dès l’âge de 8 ans, fils d’un peintre/professeur d’art. Picasso avait un fabuleux sens des affaires et il a réussi à accaparer le génie des autres. Le Cubisme, cher PerSoquet, c’est pas Picasso, c’est Georges Braque, le Surréalisme, c’est Breton et Ernst, etc. Philippe Close, ce n’est pas comme le pense PerSoquet, de la Culture, c’est de l’événementiel. C’est aussi loin de l’Art que la propagande ‘artistique’ de la Corée du Nord !

    Fassi-Firhi n’est ni un artiste ni un mécène (publique). On demande juste aux politiques de laisser les artistes s’exprimer. On ne leur demande pas de faire des choix artistiques, de définir le « bon art » du « mauvais art » même en favorisant, par subsides, un créateur plutôt qu’un autre. Le politique doit, simplement, donner un statut –une sécurité matérielle- aux créateurs, ce qui ne veut pas dire les mettre en maisons (close) du design, de la mode ou du point-de-croix ! Un politique n’agit jamais que pour exister et pour exister, certains courent les mondes des affaires, de la finance, d’autres ceux des arts ou des sports (allant jusqu’à créer des manifestations sportives (n’est-ce pas Alain Courtois, et Michel Foret)  et des équipes de coureurs cyclistes (André Antoine)…

    Conclusion, PerSoquet, comme Fassi-Firhi, utilise les artistes pour se donner une image. Pour exister, être (ré)élu !

     

     
  • C'est, parait-il, a cela qu'on les reconnait. PerSoquet ose tout. Il appelle cela de l'audace...

    Persoquet ceux.jpg

    Après 6 années d'atomium (ce qui rime avec sanatorium), PerSoquet est de retour à la 50ème place sur la liste du PS, il est poussé par Pascal Smet.

    PerSoquet profite du 21 juillet pour, dans Le Noir du week-end, faire la critique de Ceux, et de l'autre Fassi Fihri, qui ont récupéré ses compétences à la ville. Nous reparlerons de la Culture qui a échoué chez Fassi Fihri, arrêtons nous sur l'Urbanisme repris par Christian Ceux "ce nul parmi les nuls" qui a mis trop de temps pour terminer la zone confort et la place de la Monnaie et qui n'a pas entrepris le réaménagement des boulevards centraux que le grand PerSoquet, lui-même n'avait pas  fait avancer d'une chiquenaude pendant douze ans. Au contraire, associé (par trouille) au bourgmestre, il avait empêché l'échevin de la Mobilité de 2006 de tracer les pistes cyclables. Ce que ce nul de Ceux a enfin pu faire. C'est le même PerSoquet qui dans une réunion préélectorale en septembre 2006 avait, suite à une critique D'UN commerçant tailleur de croupières, plaidé pour le retrait du projet de Zone confort.

    Loin de moi l'idée de défendre le bilan de Christian Ceux mais il est difficile de le critiquer vraiment, en 6 ans il n'a rien fait d'autre que de terminer les projets lancés en 2005/2006, et il a loupé la place de la Monnaie (qui est franchement moche),il a morfflé au Bois de la Cambre et n'a même pas refait UNE FOIS la rue Neuve (que PerSoquet a vandalisé deux fois en 5 ans!)...

    On peut reprocher beaucoup de chose à Ceux, mais la critique vaut  pou le Collège dans son ensemble, pendant 6 années il a géré d'une part et, d'autre part, autorisé Close a faire de l'esbrouffe... Ce qui, semble-t-il plaît à PerSoquet. C'est vrai que pour lui suivre le courant et se laisser pousser par le vent, c'est avoir de l'audace.

     
  • Milquet ministre de l'Intérieur ou de l'Alzheimer?

    A peine Ministre, elle l'oublie déjà et se pousse comme bourgmestre de la vlle de Bruxelles. Avant c'était des oublis style son gsm, sa voiture, son programme, ... 

    VOITURE MILQUET.jpg

     
  • OktobrAttak - Christian Ceux inaugure le spoutnikodrôme de la Monnaie

    Ceux prend le pouvoir.jpg

    Élections du 14 octobre, l'accord PS-MR se précise. Surtout pour le CDH. Après que Joëlle Milquet se soit déclarée candidate Bourgmestre et Bert 1 Mampaka candidat Bourgmestre faisant-fonction, c'est Christian Ceux qui menace. Lors de l'inauguration du spoutnikodrôme de la place de la Monnaie, il a présenté l'arme atomique du CDH, le "sèche-cheveux volant" de Joëlle Milquet. Le 14 octobre prochain, des dizaines d'engins semblables débarqueront les petits hommes (et les petites femmes aussi!) oranges sur toute la ville. Le PS de FT. dira-t-il: "Retour maison"

    Toutes les images de l'attaque CDH dans l'album: Spoutnikodrome

     

     

     
  • Madame exceptions

    Milquet exception.jpg

    La présidente honoraire du CDH est une vraie exception. Quand elle avait l'Emploi, elle demandait un régime d'exceptions pour ses compétences: des millions pour créer des emplois. Elle a eu ses millions, on cherche toujours les emplois. Maintenant qu'elle s'occupe de la police, elle  demande une exception, 12,5 millions pour "engager des flics"... Donnez lui la SNCB elle demandera un budget exceptionnel pour faire arriver les trains à l'heure d'hiver et vice versa

     
  • Guerre du "tourne à droite" au Centre

    tourne à droite au cdh.jpg

    Les tournes à droite agite le Centre 'démocratique humaniste'. Wathelet est contre, Milquet est pour, surtout pour ses flics à vélo. Christian Ceux se bidonne bien.

     
  • Bert 1 bourgmestre?

    Milquet Bert 1.jpg

    Joëlle Milquet tête de liste et candidate bourgmestre de la Ville de Bruxelles même si ce n'est pas une critique de la gestion de Freddy Thielemans. Elle affirme qu'elle assumera la fonction si elle est élue.

    Nous nous ne la voyons pas quitter son ministère de l'Intérieur. Bertin non plus!

     
  • Radicalisme du Centre: Sharya4Ceux

    Ceux.jpg

    C'est Joëlle Milquet et son CDH qui a lancé les hostilités en soutenant un tract des élus CDH d'Ixelles et Uccle, tract qui désavoue l'échevin de la Mobilité de la Ville de Bruxelles Christian Ceux (CDH).

    Ceux rêvait (d'enfin) fermer le Bois de la Cambre à la circulation automobile. Enfin, soyons de bons comptes l'échevin CDH mettait ses pieds dans ceux de ses prédécesseurs ECOLO qui depuis la fin du XXème siècle souhaitaient limiter la circulation automobile et protéger un tiers du bois aux loisirs et aux promeneurs. Avec l'accord du Collège (PS/CDH) de la Ville, Christian Ceux lance une procédure d'enquête et d'essais. Ce qui avait déjà été fait à plusieurs reprises auparavant et, comme chaque fois les élus ixellois et ucclois s'égosillent. Surtout les MR et les "conservateurs" des autres partis. Si si il y en a au PS et au CDH et même chez ECOLO. Ici, c'est le CDH qui implose. Les conseillères communales Julie de Grote (Ixelles) et Cécile Frémault (Uccle) s'agitent et alertent la Milquet, la vraie leader des centristes. Et un bon centriste, par conviction, ne sait pas où il va, enfin, il va là où cela devrait rapporter le plus. Les vraies convictions sont avant tout électoralistes. Conclusion Milquet dézingue Ceux.

    Du coup, Yvan Mayeur PS et président du CPAS de la Ville claque une seconde fois Christian Ceux (qui en bon ex-PSC, tendait l'autre joue). Yvan Mayeur tout en se posant en véritable patron du PS Bruxellevillois, qualifie la politique de Mobilité de la Ville d'échec fustigeant l'échevin de la Mobilité CDH, Christian Ceux, mais aussi le Bourgmestre PS, Freddy Thielemans, qui conserve la main mise sur la Mobilité au travers de ses compétences de police.

    La carte rouge de Christian Ceux donne des espoirs à l'Eden Bazar du MR Bruxellois Alain Courtois, s'échauffe dans les piétonniers qui bordent l'hôtel de ville.

     
  • Archive 2006. Le Centre Démocratique Hétéroclyte de Bruxelles Ville est un modèle d'accueil pour les candidats hors commune

    ARCHIVE

    A 5 - 8 24 O cdh terrain des gens du voyage.jpg

    Le parti de Joëlle Milquet est un "centre" qui ratisse large. Pas sur sa droite, ni sur sa gauche, mais dans les autres communes de la Région. Aux élections communales de 2006, ils étaient au moins trois à être domiciliés dans une autre commune et n'étaient, donc, pas éligibles à la Ville. L'exemple venant du plus célèbre d'entre-eux: Georges Dallemagne, dont ont reconnaît la tente dans le coin du camping des gens du voyage du CDH.

    Il semble que la leçon n'a pas été assimillée par Joëlle Milquet puisqu'elle a proposé à l'échevine sortante Chantal Noël de figurer sur la liste CDH en octobre 2012. Alors que madame Noël a décidé d'approfondir ses engagements au Congo dès la fin de son mandat en décembre 2012 et serait dans l'impossibilité de siéger à Bruxelles. C'est le genre de scrupules éthiques qui n'embarassent pas l'égérie CDH. Elle conduira la liste CDH à Bruxelles, tout en étant Ministre de l'Intérieur... On doute qu'elle quitte le gouvernement fédéral pour siéger au Collège de la Ville.

    Conclusion: N'ACCORDEZ PAS VOTRE VOIX A DES CANDITAT(E)S QUI ETANT DEJA MANDATAIRES DANS DES GOUVERNEMENTS NE SIEGERONT PAS A LA VILLE.

    MR: La caravane bleue, à l'arrière plan, est celle de Marion Lemesre cheffe de file MR à la Ville et résidente à Lasne, qu'elle essaie de faire prendre pour Laeken...

     
  • Place Y'en a marre et le Grand Canal

    Photo0146.jpg

    Légende: Le Grand Canal se remplit au rythme des pluies printanières. Pour fêter l'événement, les commerçants ont garni leur pas-de-porte de "grands sacs de commissions", sorte de cornes d'abondances

    Reconstituée par l'échevin CDH de l'Urbanisme, à la demande de Philippe Close, l'échevin du Tourisme, qui rêvait d'un nouvel événement exceptionnel pour animer les mois de mai et juin 2012, Le Grand Canal et la place Saint-Marc ont été reconstituée dans le centre de Bruxelles. "Après la piste de ski de Plaisirs d'Hiver, et la plage de Bruxelles-les-bains en juillet-août, nous rêvions d'une animation originale pour les mois de mai et juin, les mois des mariages. Ce sera "Venise". s'exclame Philippe Close. Le Grand canal est reconstitué dans les rues Tabora et des Fripiers, le bas de la rue Marché-aux-herbes (rebaptisée Marché-aux-algues, pour l'occasion) servira de quai pour les 4 gondoles aux couleurs de la ville. Le trajet Tabora-place Y'en-a-marre coûtera 22€ par couple, marié ou pacsé, et est gratuit pour les enfants de moins de 15 ans.

    "Les commerçants sont ravis" précise le restaurateur italien bien connu de la Petite rue au Beurre qui souhaite rester anonyme.

    Plus de photos dans notre album "Venise-sur-Senne"

     
  • Archives. Georges Dallemagne se cache dans une penderie à Laeken

    Archives 2006

    A 4 - 29 Dallemagne médecin de brousse copie.jpg

    Le Bon Docteur Dallemagne qui avait rennoncé, en 2004, à un mandat d'échevin à la Ville de Bruxelles pour aller faire son Kouchner au Laos, est de retour pour la campagne des communales 2006. Il s'installe dans le placard d'un ami laekenois et laisse femme et enfants dans le bled de Woluwé-Saint-Pierre. Du fond de son placard, Georges-le-fantôme sera élu et proposé comme échevin par sa présidente, Joëlle Milquet. Mais patatras à la veille de sa prestation de serment, le cagibi est découvert et le brave monsieur  Georges retourne voisiner avec sa présidente avenue Rosevelt. Mais, (zut!) elle, elle est sur le trottoir côté Ville de Bruxelles....

     
  • Petit résumé de la position des partis francophones sur un axe gauche-droite

    4 - 21 image centre politique.jpg

    Pour Y voir plus clair. En admettant que Joëlle Milquet occupe le Centre, on repère, de gauche à droite sur le dessin donc de droite à gauche dans la réalité politique, Charles Michel et le MR au Centre-droit, Joëlle Milquet au Centre, Elio Di Rupo au Centre-gauche, Bernard Wesphael qui se meut à gauche et Olivier Deleuze qui n'est ni à gauche ni à droite, mais qui a ses racines au centre-droit, ta tête au centre-gauche et son coeur-tefeuille au centre. Ah c'est simple la politique belge francophone. Et encore, nous n'avons pas repris Raoul Hennebouw du PTB est l'extrême-gauche et hors de la page, tout comme monsieur ou madame X, pour le FN, le sont aussi mais à droite. Laurent Louis, et son MCD, est à la déchetterie dans le conteneur des matières hautement toxiques. Et bien merci, on y voit plus clair!

     
  • Zorro Vande LaZotte et le Sergent Melchior Garcia attendent votre aide citoyenne

    4 - 10 Zorro et Garcia copie.jpg

    Il fallait être ministre belge pour imaginer qu'une simple décision, bloquer les prix du gaz et de l'électricité, allait faire trembler les géants du bénéfices que sont Electrabel, Luminus et consort.

    Il fallait être ministre fédéral pour imaginer, encore, posséder le pouvoir d'influer sur les distributeurs d'énergies.

    Pourtant, Johan Vande Lanotte et Melchior Wathelet (il a une petite excuse, il n'est pas vraiment ministre, il n'est que secrétaire d'état) ont cru que cette fois, ça y était. Ils avaient fait "bouh!" et la déesse Electricité et son proxo, le dieu Gaz tremblaient dans leur(s) conseil(s) d'administration respectif(s). Ils tremblaient jusqu'en France et aux Pays Bas.

    En annonçant 15 jours à l'avance que les prix seraient bloqués le premier avril, n'importe quel quidam se demandait quand et pour quelle raison, les prix allaient augmenter avant le 1er avril. Même pas, Zorro et Garcia pouvaient triompher: rien ne bougeait. Alors que le gouvernement se félicitait et s'apprêtait à pavoiser en sortant la fanfare du PS/SPa et les chorales CDH & CD&V. Les 3 principaux distributeurs de Gaz-Elec décidaient d'augmenter les tarifs de 3 à 4% (pour les consommateurs),  à la date du Premier avril. Poisson en hommage à l'autre Premier, le ministre.

    Découvrant un peu tard (comme dirait La Fontaine) qu'en notre pays riquiqui, les ministres ont moins de pouvoirs que les gaziers et les électriciens, Zorro Vande Lanotte appelle à son secours le petit peuple des Consommateurs-payeurs (belle évolution depuis les "Chasseurs-cueilleurs" ! ): "NE PAYEZ PAS VOS FACTURES!" S'étrangle le ministre, invitant les citoyens à l'incivisme ou à la résistance.

    Vive l'anarchie! Enfin, quand c'est un ministre qui le dit. Ceux qui pour s'opposer à une Nième augmentation des tarifs des transports en commun avaient proclamé: "N'achetez plus de billet!" ont, me semble-t-il, fini au tribunal...

    Ceci dit, Vande Lanotte a raison, la seule façon de briser le monopole d'électrabel (et de ses potes Luminus et C°) c'est de refuser de payer les factures qu'ils nous envoient. Je vous entends gémir: "Hé! ils vont nous couper le jus!". Oui, sauf si nous entrons tous en résistance. Nous avons besoin, peut-être, de gaz et d'électricité mais, eux ils ont besoin de clients pour les fourguer. Et leurs clients, c'est nous. Et nous sommes aussi un monopole. Des autres clients, ils n'en trouveront pas en Belgique.

    Alors?

    Avec Zorro et Garcia, ne payons plus nos factures d'énergies ! (ni nos tickets de transport en commun!)

     
  • Le CDH devient IBSR (*)

    3 - 31 CDH devient IBSR.jpg

    Devenu CDH il y a une dizaine d'années, la pétrolette PSC change une fois de plus de nom et devient IBSR. Pour viser un public plus large, les églises se vident et les parkings se remplissent, Melchior Wathelet et Benoït Lutgen proposent un programme centré sur la sécurité routière. Astucieuse manière de surfer sur l'actualité d'une population sous le choc d'un effroyable accident de car, parler sécurité routière cela fera mouche à tous les coups!

    Comme tous les automobilistes le savent, dans le code signalétique de la route, le "rouge" annonce un danger, le "bleu" donne une information, le "vert" ne veut rien dire mais l'"orange" vous propose une déviation, un délestage... une alternative!

    (*) Pour nos amis chinois: PSC = Parti Social Chrétien; CDH = Centre Démocratique Humaniste et IBSR = Intégristes de la Bagnole Sortez de la Route.