Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture - Page 2

  • Grande exposition des peintres carolos à la Centrale au Courant

    L'échevine des Poubelles et la culture ouvrira, très prochainement, sa première grande exposition intitulée "L'utilitarisme à Charleroi".

    Peintres socialistes.jpg

    Comme le faisait remarquer l'échevine, la région de Charleroi nous a donné René Magritte mais aussi VanCau (Jean-Claude Van Cauwenbergh) célèbre pour sa période de "népotisme éclairé" dont il a brûlé toutes les toiles (pour s'éclairer!) avant se de lancer dans le "bucolisme industriel", et, Despi (Claude De Spiegeleer) connu pour ses "compressions de chaudières" (au gaz ou à mazout) qui deviendront les futurs prix remis aux futurs lauréats du futur festival du cinéma de la future droite socialiste de l'union socialite de Haren.

    Inauguration le lundi 1er avril 2013. Visible jusqu'au 14 mai 2014.

  • Très farce, Fihri critique le MR...

    cdh,mr,ps,culture,fric,pognon,neo,close,thielemans,propreté,mobilité

    L'ancien échevin CDH Hamza Fassi Fihri critique la majorité PS-MR. Et plus particulièrement les "usurpateurs" bleus "qui n'en fichent pas une depuis 100 jours!" explique le toujours très comique "premier fusil", à Bruxelles-ville, de la ministre de l'intérieur madame Joëlle Milquet.

    "100 jours et c'est déjà Waterloo, ou presque !" s'exclame-t-il pensant aux 123 emplois perdus à Mini-Europe et à Océade pour permettre la création d'emplois au leurre NEO. Il dénonce l'échevine du Commerce et de l'Emploi, Marion LeMR qui n'a rien fait. Enfin, Mini-Europe ira peut-être s'installer en Brabant wallon, pas loin de Lasne...

    "Coomans de Brachène, ne fait que de rien faire, il jette les projets les uns après les autres!" et Farci Fini cite l'abandon du "toit de verre" sur la rue Neuve (projet de Christian Ceux) qui deviendrait inutile à l'ouverture de NEO, puisque les boutiquiers seront tous sur le plateau du Heysel mais deviendrait un superbe abris pour les, de plus en plus nombreux, SDF..

    Enfin, l'ex-échevin de la Culture cite "une expo qui ne se tiendra pas de peur qu'elle n'ait pas de succès..." (comme si d'autres expos en avaient eu) et les "tentations élitistes" de l'échevine des Poubelles et de la Culture qui a préféré "subsidier les Magritte du cinéma". Tandis que l'échevin du sport-roi, Alain Courtois, ne veut pas dire comment il compte financer la rénovation (ou le nouveau) stade Baudouin. On peut rassurer Mr Flafla Chichi, le foot s'étouffe sous le pognon et notre éMiR local et libéral va trouver les 250 millions nécessaires. Cela ne fait toujours qu'une demi-douzaine de Hazard à vendre à Chelsea...

  • Jouez et gagnez LE bouquin référence sur les fresques BD de Bruxelles

    Cliquez sur ce lien et aidez David et Georges, les deux artistes d'Art Mural, a réaliser une nouvelle fresque.

    https://www.facebook.com/180editions/app_190322544333196

     

    Close Mural.jpg

    Et on n'a pas besoin de l'aider pour qu'il cochonne de chouettes projets initiés par d'autres par son style NEO-capitalisme.


  • Poubelles Culturelles

    L'échevine de la Propreté Culturelle poursuit ses "Actions Ville Propre" en organisant un grand concours ouvert à tous les bruxellois: décorez votre poubelle publique.

    Dans chaque rue, il y a une ou deux poubelles de la ville, généralement de gros cylindres verts bouteille. L'échevine de la Culture Propre vous propose de customiser les poubelles de votre rue.

    Lalieux poubelles.jpg

    "L'idée m'est venue en visitant la Centrale Electrique, (le centre d'arts contemporains, héritée de l'échevin d'un échevin de la culture précédent" (Simons, Moisi), précise l'échevine socialiste. Il faut dire que le centre d'arts et les éboueurs de proximité disposent du même bâtiment et de la même entrée...

    Karine Lalieux veut refaire "le coup des vaches décorées" qui avait animé la ville en été 2003!

    L'idée d'animation est géniale et surtout citoyenne puisque tous les habitants sont conviés à y participer!

    A vos brosses et pots de couleurs!

  • Lambert Poujade n'est pas content. Il nous l'écrit.

    Lambert pas content.jpg

    Notre comité de tique permanent, nous a écrit une longue lettre d'au mpoins treize lignes pour dénoncer notre traitement de l'information publiée le 5 février dernier concernant le bouquin de l'échevin Close. Nous avons repris dans le dessin l'essentiel de cette critique en faisant toutefois remarquer que ce bouquin n'est pas un "essai", et ce même pas au rugby, même s'il s'agit d'une histoire de mêlées et d'un placage...

     
  • Il pourrait écrire un livre pour nous dire ses fondamentaux. Nous lui proposons la couverture.

    Close son livre copie.jpg

    Tous les hommes et les femmes politiques écrivent un livre pour dire ce à quoi ils essaient de nous convaincre qu'ils croient. Les nôtres n'écrivent pas beaucoup en dehors du Brusseleir. Pour les encourager, nous allons leur proposer quelques titres. En commençant par l'Eden Bizzard du PS local...

     
     
  • La culture sera-t-elle, enfin, populaire?

    Laanan Lalieux.jpg

    Le calendrier de l'échevine de la Culture Propre sera-t-il subsidié par la Ministre de la Culture? Celle-ci vient de supprimer, pour 2013, le subside aux livres d'arts  ( Merci à Le_M_Poireau pour l'info). De là à imaginer la création d'un nouveau subside pour les créations temporaires annuelles, il n'y qu'un coup de brosse que nous ne balayerons pas du revers de la ramassette...  

     
     
  • Georges, le fils caché de Patricia Kaas, sort de son placard

    Georges Dallemagne, le fils improbable que Patricia Kaas a eu, à 15 ans, avec un militaire belge caserné à Düren. Surnommé "Dallemagne" par les musiciens de la chanteuse parce qu'il était nè sous la scène d'un cabaret de Wuppertal, lors de l'interprètation de la chanson "d'Allemagne". Georges a vécu la plus grande partie de sa vie dans des placards. Ceux des loges de sa mère, ceux de Laeken où il a trouvé refuge vers l'adolescence et ceux du Sénat où Joëlle Milquet l'avait rangé quand elle était présidente du CDH. Régulièrement, il en sort. Cette fois c'est pour le cas "Depardieu", la commission des naturalisations siège dans le placard de Georges Dallemagne. On comprend que le volume de Gérard ait pu pousser son propriétaire habituel sur le pallier...

    Dallemagne Patricia Kaasd.jpg

     
     
     
     
     
  • Karine Lalieux s'offre son "calendrier PIRELLI"

    Est-ce un premier effet de sa nouvelle compétence, la Culture, en tout cas l'échevine de la Propreté s'offre son "Calendrier Propreté".

    Hier, je rentrais tout joyeux chez moi en me promenant sur les grands boulevards de Laeken quand j'aperçois, dans chaque boite aux lettres, un fascicule aux armes de la ville. Et là je dédouble mon bonheur, des nouvelles de notre bien aimé Collège et de notre cher Bourgmestre et de nos, non moins coûteux, échevins. Comme la plupart des bruxelvillois je ne lis que la Pravda locale, le Brusseleir dont la vérité zwanze et gouaille comme Freddy, notre Premier Camarade.

    Toutes les boites aux lettres du boulevard débordent. Je me réjouis en pensant aux derniers exploits de Philippe Close ou aux évolutions du méga(lo) projet NEO(lithique) qui va créer 3000 emplois sous qualifiés et mettre au chômage 3000 indépendants et leurs personnels. J'arrive devant mon immeuble. Les trois boites de mes voisins se réjouissent de la "bonne nouvelle". La mienne est vide. Les témoins de socialova m'ont oublié. Ou pis, exclu!

    Lalieux s'offre son calendrier Pirelli.jpg

    Alors oui, j'ai piqué le fascicule qui débordait de la boite du boutiquier du rez-de-chaussée. De toute façon, il habite en Flandre et il y paie ses impôts. Je remonte chez moi et me précipite dans mes toilettes, il n'y a que là pour savourer pleinement les écrits officiels. Première déception, ce n'est pas le Brusseleir mais un calendrier "Propreté 2013". Après le tract abscon de Bruxelles Propreté hier, la Ville viendrait-elle en remettre une couche et compliquer tout encore un peu plus?

    C'est Karine Lalieux l'échevine de la Propreté Culturelle qui nous offre un calendrier de 16 pages "full colored" avec photos d'art et les dates de ramassage des "encombrants" et des "fêtes catholiques". C'est curieux comme une échevine laïque éprouve le besoin de signaler ses connaissances religieuses! Elle aurait pu pousser un peu plus loin et y mettre toutes les fêtes religieuses, celles des musulmans, des protestants, des juifs,  orthodoxes russes, roumains, grecs ou bulgares, des méthodistes, les pentecôtistes et les cruxiverbistes, des nudistes du 7ème jour, des taxidermistes et des orthopédistes, des cyclistes (le calendrier des classiques flamandes et ardenaises, ça plait toujjours!), des contrepètistes et des salsifistes, des syndicalistes (le 1er mai y est) et des capitalistes adorateurs du veau d'or...

    Puisqu'on parle de Veau d'or, le cochon de payant qu'est le citoyen bruxellois est en droit de se demander combien à couté ce tract promotionnel distribué à près de 80.000 exemplaires (dont 97% finiront dans les sacs jaunes dès la semaine prochaine) pour sa conception, sa réalisation, son impression et sa distribution?

    Ce serait une très bonne question d'actualité pour un(e) nouvel(le) élu(e) comme Didier Wauters (CDH) ou Malika Abbad (ECOLO/GROEN). Et que celui-là ou celle-là ne se laissent pas compter par une réponse du type "c'est les services de la ville". NON! Les services de la Ville coûtent autant et souvent plus que les services extérieurs!

     
     
     
     
     
     
     
  • Noël "avent-gardiste" chez soi? C'est possible!

    J'ai voulu, moi aussi, vivre un noël avent-gardiste(*) et j'ai donc demandé à quelques jeunes créateurs alsaciens qui voulaient revisiter les symboles de noël de me proposer un sapin.

    Premier constat, la ville de Strasbourg, qui a un marché de noël quatre fois centenaire, a choisi de mettre un "bête" sapin naturel de 30 mètres de haut. Mais bon, toutes les villes n'ont pas une conception "broliste" de l'espace urbain et un adjoint au maire chargé de développer ce projet.

    Mes jeunes créateurs alsaciens, contre 46.243,37€, sont venus installés mon sapin d'avent-garde (fou) dans mon petit chez moi.

    Noel closien.jpg

    Voilà le résultat ! Un balai 'vileda' et quelques 'LEDs' et cela fait tout de suite noël 2012. Le boeuf et l'âne ont refusés de poser pour la photo, quant aux 5 chômeurs qui devaient faire les bergers et les mages, ils ont eu peur d'être repéré par Actiris.

    Moi, je suis content. Je n'aurai pas d'aiguilles sèchées par terre, et c'est heureux parce que je n'ai plus de balai!.

    (*) pour la secte des Orthographistes, l'Avent-gardisme est l'art d'Avent Noël.

     
     
     
  • Alala Fadila !

    Fadila.jpg

    La ministre de l'aculture s'est mis tout les artistes sur le dos, elle a tweeté son désintérêt pour les créateurs et leur revendications en qualifiant le cortège funèbre qui devait devant ses bureaux de "manif de pauvres".

    Les pontes du PS n'ont jamais aimé l'art, ni les artistes parce que se sont par essences des individus incontrôlables et insoumis.

     
     
     
     
  • Lancé d'Henri Simons, Grand-Place?

    Jan Fabre.jpg

    Le provocateur-pseudo artiste Jan Fabre très critiqué pour le "lancement de chats" sur les marches de l'hôtel de ville d'Anvers s'excuse: "Les chats se portent bien" dit-il. Il prépare une nouvelle 'création', soit le lancement de lions (flamands?) à l'hôtel de ville anversois OU le lancement d'Henri Simons, Grand-Place à Bruxelles.

    Il penche pour le lancement d'Henri Simons, l'animal n'est plus défendu par le PS local et ne l'est pas (encore?) par Gaîa...

     
  • Persoquet nous écrit

     

     

    Elitisme.jpg

    "Les socialistes de la Ville ont fait une démonstration, ce 21 juillet, d'une culture élitiste panachée (coca - bière) réunir autour de 1200 kilos de moules, de 938 kilos de frites coupées à la main et de 300 litres de pils, les meilleurs toujours jeunes" chanteurs belgicains, Grand Jojo et Sandra Kim (...) le bourgmestre n'apas pu résister à l'appel de la scène et s'est, totalement inspiré, qu'il a fait une reprise de son tube inoublié: "L'international", accopmpagné par les choeurs de l'armée corse. (...) Ce n'est pas Hamza Fassi-Firhi qui grimperait sur le podium pour reprendre à plein poumons cet "Hymme à la joie" de ces snuls de Shiller et Beethoven que les allemands nous ont imposé comme hymme européen... (...) ... après les 3 buts aux Diables Rouges, les cantons de l'Est et Dany Cohn Bendit, cela fait beaucoup (...)" (extrait de la lettre du PerSoquet aux laekenois).

     
  • Fassa-Firhi et PerSoquet font de la culture

     

    Pisoquet.jpg

    PerSoquet n’aime pas la Culture façon Fassi-Firhi. Enfin l’ex-échevin écolo, aujourd'hui PS, de la Culture ne peut pas imaginer qu’un autre échevin, qui plus est CDh, s’installe dans le rôle qu’il croyait taillé pour lui. Imaginez que notre Fassi-Firhi (qui a rempli nos musées communaux de « Descentes de croix », de « Conversion de Saint Antoine » et « Martyr de Jean-Baptiste ») a osé remplacer les directrices de la Centrale Electrique et de « Nuit Blanche » nommées par le PerSoquet. Et en plus celui de la Bellone n’avait pas payé l’ONSS, ce qui ressemble  fichtrement à la saga du Centre d’Entreprises Dansaert (géré par PerSoquet), mais c’est vrai que ce n’était pas de l’art, même si le résultat est le même.

    Le plus drôle, c’est quand notre PerSoquet attaque le « clientélisme » de son successeur qui « aurait saupoudré les asbl (qui lui sont) proches ». C’est vrai que PerSoquet n’a jamais subsidié, engagé, financé les projets de ses copains, et qu’il ne les a pas engagé dans ses structures multiples et opportunes ou, mieux, dans son cabinet. Fassi-Firhi est un adepte de la culture « cul-cul-la-praline » et on ose dénoncer « l’élitisme » de la culture façon PerSoquet. Le plus hilarant c’est quand notre zélateur des arts s’appuie sur Mozart et Picasso pour donner un sens à (sa vision de) l’élitisme. Mozart, vous savez ce petit jeune dans le besoin fils d’un musicien Maître de Chapelle du Prince évêque de Salzbourg (on a connu des plus besogneux !) et Picasso ce génie, reconnu dès l’âge de 8 ans, fils d’un peintre/professeur d’art. Picasso avait un fabuleux sens des affaires et il a réussi à accaparer le génie des autres. Le Cubisme, cher PerSoquet, c’est pas Picasso, c’est Georges Braque, le Surréalisme, c’est Breton et Ernst, etc. Philippe Close, ce n’est pas comme le pense PerSoquet, de la Culture, c’est de l’événementiel. C’est aussi loin de l’Art que la propagande ‘artistique’ de la Corée du Nord !

    Fassi-Firhi n’est ni un artiste ni un mécène (publique). On demande juste aux politiques de laisser les artistes s’exprimer. On ne leur demande pas de faire des choix artistiques, de définir le « bon art » du « mauvais art » même en favorisant, par subsides, un créateur plutôt qu’un autre. Le politique doit, simplement, donner un statut –une sécurité matérielle- aux créateurs, ce qui ne veut pas dire les mettre en maisons (close) du design, de la mode ou du point-de-croix ! Un politique n’agit jamais que pour exister et pour exister, certains courent les mondes des affaires, de la finance, d’autres ceux des arts ou des sports (allant jusqu’à créer des manifestations sportives (n’est-ce pas Alain Courtois, et Michel Foret)  et des équipes de coureurs cyclistes (André Antoine)…

    Conclusion, PerSoquet, comme Fassi-Firhi, utilise les artistes pour se donner une image. Pour exister, être (ré)élu !

     

     
  • Du festival rock de Dour à l'ouverture de la foire de Libramont. Carlos di Antonio devient comice agricole en Wallonie

    12 - 15 carlos Di Antonio de Dour à Libramont.jpg

    Après 4 mois de recherche, Benoît Lutgen s'est, enfin, trouvé un succeseur comme Ministre Wallon de l'agriculture, du béton, etc. L'italien est à la mode cet hiver!

     
  • Exclusif au Bruxelles Summer festival : Les Camarades de la Chanson

    8 - 5 les camarades de la chanson.jpg

    Après les Petits Enfants à la Rose de Bois l'an dernier, ce sont les célèbres "Camarades de la Chanson" qui sont les vedettes du Summer Frictival 2011. On peut se demander ce qui pousse les élus socialistes à devenir des organisateurs de festivals. Sans doute une réminescence du célèbre "Du pain et des jeux" romain. Comme pour le pain c'est de plus en plus difficile de le garantir, il reste les jeux...

     
  • Tout ratata

    6 - 22 Tout ratata.jpg

     
  • La pensée du Penseur

    3 - 8 Wouter Close NB.jpg

     
  • Flashmob des 9 présidents rue de la Loi !

     

    3 - 4 Flashmob des présidents.jpg

     

    En soutien au casse-tête constitutionnel d'Albert-le-Second, les 9 présidents des 9 partis démocratiques ont organisé une "flashmob" devant le Parlement rue de la Loi. L'action qui a duré, symboliquement, 265 secondes, une par jour sans gouvernement, s'est déroulée en silence conformément au souhait de discrétion du néo-négociateur Wouter Beke.

    L'action terminée, les 9 présidents sont retournés à leurs occupations habituelles...

     
  • Exposition d'une oeuvre contemporaine du réalisme soviétique à Bruxelles

     

    3 - 2 viens avec nous au kolkhoze.jpg

     

    En haut, la fresque murale "125 ans du PS" sur la façade du PS, boulevard de l'Empereur. En bas, "Viens avec nous au kolkhoze !" (photo collection Giunzi) dans la grande époque du stalinisme. Ou l'art contemporain n'est pas, encore, passé par le boulevard de l'Empereur ou la conviction militante à besoin d'un solide coup d'euphorie et d'idéalisme... A quand, Elio sur un tracteur et Laurette en moissonneuse (-batteuse?)