Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture - Page 3

  • La Ville de Bruxelles invente la musique à mi-temps

    6 - 30 musique a mi temps.jpgUne idée de génie venue sans doute du CDH Fassa (*) qui à la Cul(*)  dans ses compé(*) et du cousin flamand CD&V (*)ertog échevin du (*)merce qui distribue les autorisations aux artistes de rue.

    Le bruxellois moyen, et singulièrement le commerçant bruxellois moyen, aime se plaindre et surout que rien ne bouge. il aime sa ville figée dans la gélatine du PS et du CDH. Surtout ne toucher à rien pour ne pas éloigner le chaland. Alors ma bonne dame, les tziganes roumains qui jouent de l'accordéon cela fait désordre. Donc, le Collège a décidé que les musiciens ne pourraient plus casser les pieds aux bruxellois qu'à mi-temps ! Une idée géniale. Les heures paires tous les musiciens de rue jouent, pas ensemble, mais chacun dans son coin!. Les heures impaires, tous s'arrêtent de jouer et le bruxellois moyen peut piquer un roupillon.

    Une super idée qui arrivent malheureusement trop tard pour le Reine Elisabeth, mais qui fera tourner la buvette de la Monnaie et de l'Ancienne Belgique: des entractes d'une heure toutes les heures...

    (*) échevins et compétences à mi-temps et mi-mots...

     
  • Un peu de culculture populo

    Botanique, nique, nique
    S'embobinait tout simplement,
    Ecolo, pauvre et content
    En tous chemins, en tous bistros,

    Il ne parle que de son Ego,
    Il ne parle que de son Ego

    Certains jours un socialiste,
    A l’atomium le conduit  
    notre environnementaliste (?),
    Directeur fut et convertit

    Socialiste, lisse, lisse
    S'en allait tout simplement,
    Socialo, riche et mandant
    Content, comptant ses euros

    Il ne parle que du Bon Elio,
    Il ne parle que du Bon Elio

    A l'époque où Jean Saint-Josse,
    Du Bota devint le président
    Henri, à coups de crosses
    Se découvrit perdant.

    Botanique, nique, nique
    Lui échappait tout simplement,
    Perdant  Fadila Laanan
    En tous coins, tout penaud

    Il ne parle que de son Ego
    Il ne parle que de son Ego

     

    Nous remercions Alain Paul Georges pour sa contribution à la chanson française