Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

albert

  • Ete indien, roi soleil etc

    Albert infidèle.jpg

    (*) allusion à la Une d'Hara Kiri, lors du décès de Baudouin

    Après le roi par hasard, Léopold 1er dit "king for live", Léopold II dit "Roi des manchots", Albert 1er, "roi des soldats", Léopold III "roi des questions", Baudouin 1er, "roi des tristes", nous avons Albert II, "roi des infidèles", avant Philippe "roi non peut-être"... La Belgique, quel beau pays!

     
  • Une fois de plus Joëlle sauve la Belgique!

    joelle.jpg

    A entendre Joëlle Milquet, c'est elle qui est à la base de toute la sixième révision de la Constitution et de tout le plan-plan de "relance" du Gouvernement.

      Que feriez-vous sans Joëlle, Sire?

     
  • Di Rupo chez le Roi...

    9 - 15 BHV scindé.jpg

     
  • Discours décoiffant d'Albert II

     

    7 - 21 Albert II discxoiurs décoiffant.jpg

    Albert de Belgique, après Cécile de France, s'est révélé être un grand interprêtre candidat aux prochains Magritte du cinoche dans la catégorie "révélation tardive masculine". Rejouant "12 hommes en colère" à lui tout seul, il a crevé l'écran (du doigt) et heureusement qu'on avait mis des coussins sur son bureau si non il aurait pu le casser en deux à force de répéter des gestes de karaté. Je me demande d'ailleurs si je suis le seul à avoir attendu qu'il s'empare de son vase de fleurs et qu'il le jette vers la caméra...

    En tout cas le message est clair, Notre Albert-le-Second est très fâché. Prochaine étape, il ouvre les barrages de l'Yser et noie la Flandre. D'ici là, un, les présidents de partis sont priés fermement de former un gouvernement et, deux, les "chers" concitoyens sont priés de voter un peu plus intelligemment la prochaine fois. Non mais!

     
  • OUF! Le froid ne freine pas les négociateurs...

    Di Rupo sort un "avancée", Milquet ne dit pas "Oui peut-être!", Javaux est "toujours prêt" du côté francophone. Côté flamand, De Wever fait toujours des appels du pieds au MR (et au VLD?)... Enfin cela avance!

     

    13 - 3 Malgré l'hiver on négocie.jpg

     

     
  • Il faut retrouver la 7ème compagnie...

    Le Roi Albert II s'est souvenu de son aieul et qu'il était lui aussi chef de l'armée. Et il a désigné le 2ème Classe Flahaut et l'officier de réserve Pieters pour retrouver les 7 présidents des partis réunis, jusqu'il y a peu, par le post-pré-formateur.

    L'intellectuel nationaliste et indépendantiste flamand et le bidasse socialiste vont-ils se comprendre? En tout cas, ils se sont déjà engagés dans la traversée de l'Ijser. Contrairement à Elio Di Rupo, eux, ils n'essaient pas de marcher sur l'eau...

    9 - 5 Flahaut.jpg

     
  • Pré-formateur (bis) ou (pré-bis?)

     

    8 - 30 Di Rupo tonneau des danaïdes.jpg

    Une petite papote autour d'une bonne tasse de café et d'un morceau de tarte chez Albert II et voilà notre Elio relancé pour un tour. "Cette fois, ça va aller, Bart va être conciliants, les CD&V moins cons, et même la Milquet cessera de faire sa blonde. Cette fois mon petit Elio, c'est la bonne! (comme me le disait toujours Paola)". Voilà à peu près le royal discours.

    Et voilà notre Elio repartit comme en '14. On se demande si les troufions flamands de la N-VA et de la CD&V, 96 ans après, comprennent le français matiné d'italien et de borain de notre future pré-mier ministre. De toutes manières Elio rentrera dans l'histoire comme premier italien premier ministre belge ou comme dernier défenseur d'un état évaporé.

     

     
  • Le pré-formateur négocie

    8 - 26 di rupo négocie.jpg

    Elio Di Rupo et les présidents francophones font bloc et négocient avec Bart De Wafels. Chaque jour à son lot de blocages orchestrés par la N-VA, à une dramatisation (Attention! si les négociations capotes, la Belgique n'existe plus!) et au super ouf de soulagement repris sur l'air de "Tout va très bien Madame la Marquise".

    La N-Va veut rediscuter la loi de financement des entités fédérées. C'est le NON absolu pour les francophones (dit-on). On dramatise. Et hop! Voilà qu'un accord de principe de rediscuter la loi de financement est trouvé. Attention hein, les francophones ont "gagné" d'y mettre des limites de ce qui est discutables. OK.

    La N-VA est rassasiée? Que non! Ils demandent maintenant la régionalisation de la mer du Nord et il faut encore discuter de la scission de BHV et l'élargissement de Bruxelles qui est, on le sait est onbespreekbaar! Et là, on redramatise...

    Le seul problème c'est que Elio Di Rupo n'a plus rien à donner. Il est nu, comme les francophones d'ailleurs!

     
  • Elio Di Rupo chez le Roi

    Le pré-formateur qui a déjà avalé presque toutes les couleuvres de la N-VA, va faire rapport chez le Roi. Après 3 heures de débats avec Bart De Wafels sur le financement des entités fédérées. L'optimisme règne Albert II donnerait (encore) une "rawette" au futur (ex) Premier ministre pour former son gouvernement. Au fond, le seul qui s'amuse encore c'est Yves Leterme: il est toujours Premier et plus aucun risque de démission surprise. Il sera bientôt le Premier ministre qui aura exercé son mandat plus longtemps en "affaires courantes" comme démissionnaire qu'en plein exercice...

    8 - 18 di rupo chez albert.jpg

     

     
  • Le pré-formateur pré-cède et met Bruxelles en pré-vente

    Comme on pouvait s'y attendre la force d'inertie de Bart De Wever et la peur des francophones qui n'ont toujours pas de projets pour la Belgique, si ce n'est sauver ce qui les rassurent: un roi, une sécu qu'on continue à nous présenter comme un must alors qu'elle laisse plus du tiers de la population au revenu plus que minimum. Quand on vous dit que les belges ont les plus gros carnets d'épargnes de la zone euro, vous vous y retrouvez-vous? Moi pas! Et je ne connais personne dans mes proches qui auraient un livret d'épargne fort de 150.000€.

    Il y a donc quelques très riches et beaucoup de pas riches ou de pauvres en devenir. En devenir, parce que Bart & Elio nous préparent, aussi, une réforme libérale qui mettra à mal les allocations sociales et ce particulièrement en Wallonie et à Bruxelles.

    Et Bruxelles, justement, qu'on nous prépare à deux vitesses: des flamands friqués et des francophones pauvres, qui se "convertiront" au nationalisme flamand pour bénéficier de meilleures allocations familiales ou de chômages, de transports en communs moins chers et d'assurances maladies plus complètes...

    8 - 16 Elio cède.jpg

    Et bien sûr, nos politiciens francophones n'y sont pour rien eux qui en 20 ans n'ont pas réussi à donner à la Région Bruxelloise l'autonomie pleine d'une région à part entière. Refusant à la Région capitale de gérer pleinement son enseignement, par exemple, qui n'a pourtant rien à voir, en terme de besoins avec l'enseignement en Région wallonne. Résultats, l'enseignement bruxellois produit du décrochage scolaire et du chômage.

    On pourrait relever point par point comment les politiques wallons, qui viennent se faire élire à Bruxelles mais habitent et vivent en Wallonie, ont contribué à maintenir Bruxelles sous tutelle des deux régions voisines.

     
  • PSchuuuuut! Fuite chez le Pré-fuiteur...

    8 - 5 les négociateurs en fuite.jpgLa fuite au pré-sommet des pré-négociateurs et du pré-formateur (cf la Libre Belgique, édition du lundi 2 août) tombe à pic pour quasi l'ensemble des participants au bal masqué di-Rupien. En effet, une fuite rappelant les exigences les plus dures de la NV-A arrange à la fois Bart De Wever et les membres de son parti. Bart, parce qu'il peut tomber le masque. Il demande ce qu'il avait dit qu'il demanderait. Il a au moins le mérite d'être clair. Et, comme nous l'avions écrit précédemment sur ce blog, pour le nationaliste flamand, grand vainqueur des élections du 13 juin, c'est le moment ou jamais pour obtenir gain de cause et à défaut faire capoter les négociations. démonstration par le président du plus grand parti francophone que ceux-ci, les francophones, ne veulent rien et que donc le pays est ingérable. Dans cette fuite, les militants de la NV-A sont rassurés, leur leader ne lâche rien...

    Du côté du SP-A et du CD&V, perdants du 13 juin, on ne voit pas pourquoi on offrirait à De Wever un triomphe en réussissant là où ils ratent depuis des années. Une fuite montrant que la NV-A est et reste un parti imbuvable pour les francophones, ... cela tomberait (aussi) à pic!

    Et du côté francophone? ECOLO (et Groen!) ne sont pas pressés de jouer dans le jeu de la grande réforme. Se dire disponible et sauter à l'eau (pour couler à pic!) c'est très différent. Quant à Joëlle Milquet, Madame NON, va-t-elle avaler, pour les beaux yeux d'Elio et de Bart, tout ce qu'elle recrachait jusqu'il y a peu? Non, bien sûr. Sauf, si Di Rupo lui offre le mayorat d'une Ville de Bruxelles refinancée..

    Et le pré-formateur? Quelque Part, on se dit que le grand bénéficiaire de la fuite, c'est lui. Il part 5 jours en Italie dans sa famille et pschiiiiiit ça fuit! Et bien zut alors! Ça c'est pas de bol! Ou c'est très malin. Parce que ou bien Elio Di Rupo est complètement fendu ou il a perdu tout sens des réalités onubilé qu'il est par ce poste de Premier que lui offre son nouvel ami Bart, mais il ne doit pas un seul instant croire que son ami va faire des concessions. Et dès lors, fuiter les revendications de la NV-A, c'est dire vous voyez, c'est mission impossible ...