Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chomeur

  • Elio l'enchanteur

    Elio magicien.jpg

    Il eu une époque où tout ce que comptait la Terre comme enchanteurs, magiciens ou ensorceleurs cherchaient la pierre philosophale, à notre époque, les derniers tireurs de cartes de partis ne sont plus que des rebouteux, des emplatreurs de jambes de bois, des illusionnistes, des joueurs de bonneteau.

    Comme n'importe quel truqueur à la sauvette, le Premier ministre (et ses acolytes) a fait apparaître, un instant, sous nos yeux émerveillés le milliard et demi nécessaire pour combler le trou de l'état fédéral.

    Et hop hop hop "où c'est qu'il est le 1,5 milliard?" que nous avions aperçu dans la nuit de vendredi à samedi.Juste au moment où commençaient les vacances... Mais partez tranquille (pour ceux qui partent!) ou restez rassurés (pour les autres), "cela ne vous coûtera rien! Nous avons fait des économies! ".

    Difficile de croire que les 166 millions en Soins de santé (Merci Laurette), les 56 en Sécurité sociale (re-merci Laurette, sans toi ce serait pire, on le sait!) ne coûteront à personnes et ne nous seront pas refacturés d'une façon ou d'une autre. Et les 30 millions d'économies sur la brinquebrante SNCB, c'est pas nous les usagers qui les paieront en augmentations de tarif, retards supplémentaires des trains et des chantiers (le RER pour 2040?) et en infrastructures (systèmes de sécurité, fermetures de gares, de lignes, ...) et les 25 millions pour la Coopération au Développement qui nous rendront une fois de plus un peu moins solidaire avec les pays du Sud donc un peu plus égoïste, un peu plus fragile aussi puisque le bonheur ET la paix passent par une meilleure répartition des richesses entre tous (TOUS!) sur cette putain de planète! Et une fois de plus, on fait juste l'inverse!

    Et qu'une fois de plus on ne touche pas ou presque {une mesurette pour s'attaquer aux abus des intérêts notionnels, une autre à la marge pour taxer (à 2%!) les baux à très-très long termes qui servent surtout à éluder les droits d'enregistrement sur la vente de biens (qui sont de 12,5%) et une augmentation du précompte mobilier (de 10 à 15%)  sur les bénéfices des entrepreneurs qui se mettent en liquidation pour éviter les 25% de précompte...} aux nantis, aux banques, aux financièristes...

    Et on à l'impression persistante que le conclave a duré 3 semaines, pas parce qu'il était difficile de trouver l'argent mais pour qu'il se termine à la veille des vacances de Pâques (ou de Printemps pourri). Juste pour que nous, les cons de votants, ayons la tête ailleurs... Et comme pour nous le confirmer,samedi après-midi, Alexander De Croo courrait le "Ronde van Vlaanderen" des amateurs *. Un peu plus tard dans la soirée de samedi, Didier Reynders annonçait sur Facebook, qu'il pleuvait à Brasilia où il arrivait. Dans le même temps,  Joëlle Milquet cachaient les oeufs des flics dans la cour de la caserne de la Gendarmerie et Laurette Onkelinx ratissait les allées de sa résidence lasnoise tandis que Elio Di Rupo cherchait sur son GPS où se trouve la gare de Mons, parce qu'il se dit qu'il y prendra, une fois, le train (avec la presse) quand sa gare "Calatrava" sera finie avec le fric de l'Etat. Le nôtre, quoi.

    * il termine une fois de plus classé derrière Kris Peeters...

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Projet NEO, (déjà) 300 emplois perdus!

    Freddy BEO.jpg

    Il y avait Ford à Genk et ArcelorCrapule à Liège, voilà NEO à Laeken. Le projet  délirant de Freddy Thielemans vient de perdre 300 emplois, alors qu'il n'existe que dans les limbes des cerveaux socialistes de la ville de Bruxelles.

    Dans le Brusseleir n°83 de février 2013, le Collège frais émoulu présente son programme pour la ville. A la page 5, sous le titre "Les Grands Projets" (titre très flatteur puisque l'article ne présente qu'un projet: NEO!), l'article se conclut par une phrase qui se veut très prometteuse: "Ce vaste projet doit permettre la création de quelques 3.300 emplois directs".

    Page 21, dans une rubrique consacrée à Laeken, dont le sujet est NEO et s'intitule "Sélection de 3 candidats de réputation internationale". L'article se termine par cette phrase: "...un projet phare (NEO) pour le développement économique de Bruxelles avec la création de pas moins de 3.000 emplois".

    Le fabuleux projet vient déjà de perdre 300 emplois en 16 pages!  Information que nous ne pouvons décemment mettre en doute, le Brusseleir a Freddy Thielemans pour éditeur responsable et un couple de rédacteurs en chef, Gilles Delforge et Nicolas Dassonville, respectivement directeur du Cabinet et responsable de la communication du Bourgmestre.

    Seul avantage de ces emplois perdus, qui n'ont jamais existés, il n'y aura pas de manif des futurs chômeurs!