Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cumul

  • Place aux jeunes !

    close place aux jeunes.jpg

    Les vieux socialistes s'incrustent aux places de pouvoirs. Restent aux jeunes élus, les loisirs pour s'épanouir 

  • La Maison du Cumul

    C'est l'échevin de l'Urbanisme,  Geoffroy Coomans de Brachène (MR) qui a donné l'alerte: l'Hôtel de Ville se fissure! Oui, oui, L'Hôtel de Ville de Bruxelles, celui de la Grand-Place, jusque il y a peu la plus belle du monde, se fissure! Une demi douzaine d’apparatchiks socialistes auraient disparus dans les profondeurs des failles qui surgissent un peu partout dans l'honorable et vétuste Hôtel de Ville classé par l'UNESCO.

    L'échevin particulaire* dénonce le nombre pléthorique d'assistants, conseillers, chefs, sous-chefs, secrétaires, dames de compagnies, damoiseaux et damoiselles, courtisans et courtisanesses qui composent les cabinets scabinaux et dont les poids cumulés menacent le beffroi bringuebalant des libertés et de l'autonomie communale.

    close maison du cumul.jpg

    Ce que l'échevin libéral - qui a lui, en bon noble, installé son bureau pendu à une lanterne - ne dit pas ou n'ose pas dénoncer, c'est le poids de tous les mandats cumulés par les membres du Collège. Chacun des échevins, et bien sûr le bourgmestre n'est pas en reste, possède, ou vise, un second mandat**. Celui de parlementaire: Bruxelles va si bien, et il y a tellement peu de choses à y faire, que tout ce petit monde à un deuxième bureau. Oh, juste un petit boulot qui rapporte quelques milliers d'euros et qu'on fait, comme ça, après sa journée pour s'occuper et mettre un peu  de caviar sur les toasts. Même Faouzia Hariche qui jusqu'ici épaulait son mari lors des soirées Tupperware qu'il organise comme directeur ff du service congélation*** de la ville.

    L'Hôtel de Ville risque donc de s'écrouler. On pourra toujours mettre tout ce petit monde dans le futur nouveau stade que la majorité MR-PS veut toujours construire, même si c'est pas sûr qu'on aura un match en 2020, mais si c'est pas sûr, c'est quand même peut-être**** et que rien ne dit qu'on jouera encore au football dans 6 ans. Il y a bien un moment où la bulle financière du foot explosera renvoyant quelques milliers de millionnaires footus chez Actiris...

    * avec particule (et opercule)

    ** Accrochez vous à votre chaise: le Bourgmestre Yvan Mayeur, député sortant, candidat 1er suppléant à la Chambre; les échevins: Alain Courtois, sénateur sortant, 8ème à la Région, Karine Lalieux, députée sortante, 3ème à la Chambre,  Faouzia Hariche candidate 2ème suppléante à l'Europe et tous les autres sont candidats à la Région: Philippe Close (7ème), Marion Lesmesre (10ème), Momo Ouriaglhi (18ème) Ahmed El Ktibi (19ème), Geoffroy Coomans de Brachène (20ème), Els Ampe (3ème) et An Personns (4ème). Soit TOUT LE COLLEGE! Bravo les cumulards... Ils "risquent" tous d'être élu, si pas le 25 mai, ils occuperont la place suite à la montée d'un élu comme ministre ou suite à une défection pendant les 5 ans du mandat. Sauf peut-être An Personns, on ne voit pas le SP-a obtenir 4 élus à Bruxelles. 

    *** Service Jeunesse

    **** comme le disait Brel

  • Le PS dégringole, le MR stagne, la bataille sera rude pour la 3ème place entre le CDH et ECOLO

    cdh,ecolo,mr,ps,bertin,minorités,cumul,élections 2014

    Prochain match d'impro entre les champions CDH (Bertin M.) et ECOLO (Mika El F.), lundi 17 février 16h, salle du Conseil Communal. 

    Le débat vole très haut entre les deux partis de l'opposition, entre Marie Nagy qui a entendu et  Joëlle Milquet qui n'a rien entendu. Les deux têtes de file de l'opposition étaient interviewées dans le journal de la majorité, et surtout du PS, le Brusseleir (n°92 décembre/janvier). Et c'est un sommet d'idioties et peut se demander pourquoi ces dames qui "ont une grande expérience politique" acceptent de répondre à des question comme: "Vos autres fonctions politiques ne vous éloignent-elles pas de la Ville de Bruxelles?" ou "Quel est votre lien personnel avec la Ville de Bruxelles? Parlez vous Bruxelloises nées?" Et l'une répond qu'"elle est née et a grandi à Bogota" et l'autre, ... à Charleroi mais était souvent à Bruxelles"...

    La première question  faisant "finement" allusion aux cumuls de ces dames (Nagy est députée régionale et Milquet, Ministre fédéral), Il faut oser quand les 3/4 des membres du collège de la ville cumulent lourdement: Mayeur et Lalieux sont aussi députés fédéraux, Courtois est sénateur, El Ktibi, Ouriagli, Close, Lemesre et Ampe sont députés régionaux ! 

    Il faut être gonflé pour oser poser cette question et être totalement nulle pour y répondre benoîtement en cherchant à justifier qu'elles cumulent pour la bonne cause.... Comme s'il existait une bonne raison de cumuler des mandats!

  • "Mais où est passé mon mandat?"

    ps mandats.jpg

    Le PS bruxellois distribue les mandats dits "annexes" mais tellement rénumérateurs en fric et en pouvoirs (ac)cumulés. Ce qui est sympa, comme dit Ph.C. (qui souhaite rester anonyme): "C'est qu'on joue tous en rouge, donc on plaque qui on veut!"

     
     
     
  • Les militants ont pu acclamer la candidate désignée par Di Rupo: Onkelinx présidente du PS Bruxellois. Ouf!

    moureaux onkelinx.jpg

    Brillant exercice démocratique au PS Bruxellois, les militants ont (obtenu le droit) d'applaudir pour la candidate désignée par le "Président-Premier-Bourgmestre" Elio Di Rupo. 

    Et ouf, le "vote" s'est bien passé, Laurette est donc (aussi) la présidente de la base. Ah! si on avait pu faire comme ça aux élections communale à Molenbeek...

     
  • Gaute ou droiche?

    Di Rupo Gouvernement.jpg

     
     
  • Cumuls: Joëlle Milquet se prononce contre les cumuls et démissionne (enfin) de son mandat d'échevine empêchée (on a le droit de rêver, hein!)

    Milquet contre le cumul.jpg

     
     
     
  • Milquet, la série noire continue

    milquet ford.jpg

    Il n'y a pas que Meyriame Kitir, députée SP-a, qui a un job chez Ford Genk

     
  • Déjà une échevine empêchée à Bruxelles Ville

    Nagy empêchée.jpg

    Le vote populaire empêche (une fois encore? une fois de plus?) Marie Nagy d'entrer dans un exécutif. Allez Marie courage, il n'y a plus que 6 années à attendre avant les prochaines élections ciommunales.

    5et dire qu'elle a quitté Watermael-Boitsfort en 2004...

     
  • Le 14 octobre, je ne voterai pas pour ... (15)

    Pour tous ceux et celles qui ont déjà un mandat rénuméré dans une autre assemblée ou un exécutif...

    Les cumulards .jpg

    De gauche à droite et de haut en bas: Bertin Mampaka (Député régional Bruxellois), Bruno De Lille (Secrétaire d'état Région Bruxelles), Arnaud Pinxteren (Député régional Bruxellois), Pascal Smet (Ministre régional Flamand), Hamsa Fassi Firhi (Député régional Bruxellois), Marie Nagy (Dépotée régional Bruxelloise), François-Xavier de Donnéa (Député Fédéral), Marion Lesmesre (Députée régional Bruxelloise), Joëlle Milquet (Ministre Fédérale), Frédérique Ries (Députée européenne), Alain Courtois (Sénateur), Ahmed El Ktibi (Député régional Bruxellois), Philippe Close (Dépité régional Bruxellois), Mohamed Ouriaghli (Député régional Bruxellois), Freddy Thielemans (Député régional Bruxellois), Karine Lalieux (Députée fédérale) et Yvan Mayeur (Député Fédéral).



     
  • Le 14 octobre, je ne voterai pas pour ... (2)

    ... Pour Marie Nagy

    Marie nagy 14.jpg

    Vous m'attendiez au tournant, hein? Et bien je décide d'aller tout droit... au but. Je ne voterai Marie Nagy, moi l'ex-échevin ECOLO.

    Pourquoi? Pour une question d'éthique. ECOLO, à sa fondation, avait fixé une règle qui devait redonner du souffle à notre démocratie participative. Un élu n'excerçait que DEUX mandats successifs (*). Très vite, vers le milieu de leur second mandat, les premiers élus ont avavncé un argument 'incontournable': "Oui mais nous, nous avons acquis de l'expérience(s)." Et surtout le "goût du pouvoir" et de ce qui va avec, un traitement non négligeable et divers avantages qui courent jusqu'à la pension. Madame Nagy, depuis 1989, à excercé 5 mandats de parlementaire (dans l'ordre, députée bxloise (2 mandats de 5 ans de 1989 à 1999), sénatrice de Communauté (de 2000 à 2003), dépitée fédérale (de 2003 à 2005) et députée régionale Bxloise depuis 2009. Conseillère communale à Bruxelles ville depuis décembre 2006, elle a, en plus cumulé ce mandat avec celui de députée régionale (ce qui est en opposition aux statuts d'écolo) dans le seul but d'être tête de liste pour ces élections d'octobre.

    Enfin, quant on lit sa newsletter, on a l'imprression qu'elle est la seule élue ECOLO au Conseil communal. Elle fait une campagne perso alors qu'elle y siègent avec deux autres conseillères: Zoubida Jellab et Catherine Lemaître.

    (*) Je pense profondément que Le pouvoir se prend et se partage

     
  • Ah le Bert1 serait bourgmestre de la commune d'Albert 2

    m&m.jpg

    Votez M&M, un vote orange fourré au chocolat noir. Mm c'est bon!

     
  • Election soutenable?

    nagy.jpg

    Pendant 30 ans ECOLO a fait campagne autour du "développement durable". L'objectif semble atteint puisque les verts passent au "développement soutenable". Il faut dire qu'avec les dix mandats consécutifs de Marie Nagy, le concept de "durable" est dépassé. Ce n'est plus durable cela devient "du rabiot". On comprend mieux le terme "soutenable", surtout pour les co-listiers.

    Si nous n'étions pas certains de l'élection de la tête de liste verte, nous vous conseillerions de voter pour elle, mais bon ils sont tellement convaincus, les verdâtres, qu'elle sera soutenablement élue qu'ils font même pas campagne. Prenez leur site internet, il y a une galerie de photos, la candidate "soutenue" figure sur 15 des 16 premières photos. La seule où elle ne figure pas est la photo d'une feuille blanche (? - ne me demandez pas le sens de cette 16ème photo...). Après, je n'ai plus eu le courage de regardez... Je me suis penché sur le programme en 9 points.

    Dans une ville où on le dit, et le répète, le premier défi sera l'explosion démographique, ECOLO n'a pas de programme, mis à part une intro en dix lignes, dans les domaines de l'éducation et la jeunesse. Bon, soyons de bons comptes, en mobilité, écolo propose de consacrer les rues aux jeux d'enfants. Mettons les enfants sur la rue, puisqu'ils y seront de toute façon ado, jeune adulte et glandeur d'emploi...

     
  • Marie Nagy sera 19ème sur la liste ECOLO aux élections communales

    Par goût du risque, par soucis d'éthique ou pour tester sa véritable popularité? La cheffe de groupe ECOLO au Conseil communal de la Ville de Bruxelles a décidé de renoncer à la tête de liste pour se présenter à la 19ème place aux prochaines élections communales. Après 23 années consécutives de mandats électifs rénumérés, c'est, disons-le, un choix courageux. Toujours candidate en tête ou en seconde de liste, elle n'a vécu que des élections confortables en bénéficiant du report de la case de tête. Sa seule vraie frayeur, elle l'a connue en 2004, quand elle dû profiter d'un apparentement favorable avec le Brabant-wallon pour être la seconde élue verte bruxelloise à la Chambre. Dans le champ de ruines écologistes, elle était d'ailleurs la seule à pouvoir se réjouir de son élection ce soir là. La vétérante, toujours verte, dit "vouloir donner une vraie chance d'être élu aux jeunes de la liste" et ce même si il lui manque 19 années pour atteindre la pension complète.

    Après les renoncements à leur indemnités de démission de Deleuze et d'Hoyos, le virage à gauche de Wesphael et son atterrissage dans le décor, le retour aux "travaux inutiles" de J-C Defossé, voici la 19ème place de Marie Nagy, décidément l'heure est au courage politique.

    4 - 1 Marie Nagy.jpg

     
  • Développement durable

    12 - 2 Valise à carton tête de liste ecolo.jpg

    Marie Nagy tête de liste ECOLO pour les élections communales de 2012, un bel exemple de développement durable, de discontinuité dans la permanence, de constance dans la variété. Elue députée régionale en 1989, après 2 mandats, en 1999, elle fait sénatrice jusqu'en 2003, puis députée à la Chambre (Fédéral) de 2003 à 2007. Conseillère communale depuis 2006, et députée régionale (à nouveau) depuis 2009 (joli cumul), Marie Nagy cumule 22 années de mandats divers et variés sous l'étiquette des verts... A sa création, en 1980, ECOLO, idéaliste, mettait dans ses statuts: jamais plus de deux mandats. Histoire de renouveller son personnel politique, d'ouvrir les mandats à un maximum de personnes.

     
  • Bertin Mampaka encore victime d'un (con)plot

    3 - 10 Bertin Mampaka encore 1 complot.jpg

    Bertin Mampaka, le Clown noir des Démocrates Humanistes, n'en finit plus de faire l'Auguste. Cette fois, c'est la Poste qui a déposé des billets pour le Cirque Royal (compétence Ville de Bruxelles) dans des enveloppes pré affranchies par la Région Bruxelloise, où l'échevin de la Ville est aussi député de la Région. Bon dieu de bon dieu que tout ça est compliqué ! La pression vécue par nos élus de proximité est insoutenable. L'histoire ne dit pas si notre Bertin invitait Mouammar Kadhafi, en guise de remerciement pour le voyage tous frais payés à Tripoli, à un show de manipulations...

     
  • Philippe Closev quitte l'hôpital

    Des bonnes nouvelles de Philippe Close, l'échevin et futur député régional (il prête serment le 23 juin!), quitte, le 24 juin, les hôpitaux après près de 15 mois d'hospitalisation intensive à la présidence d'Iris.

    Tout nos voeux de bon rétablissement!

    6 - 18 Close sort de l'hopital.jpg

    Par contre, les nouvelles de Josy Dupied restent inquiétantes le champion olympique du cunilingus devrait rester hospitalisé quelques temps encore. On se souvient que l'élu vert s'était pris les pieds dans un string qui trainait dans les travées du parlement bruxellois. Les verts l'on remplacé par son frangin, Jean-Claude Defossé.