Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

freddy iii

  • L’abdication de Freddy III, épisode 6: 3ème Partie. Le retour du Strasbourgeois, les négociations … se débloquent.

    L’abdication de Freddy III, épisode 6, 3ème Partie: Le retour du Strasbourgeois, les négociations … se débloquent...

    (pour voir les épisodes précédents cliquez sur le tag Freddy III en dessous de cette page)

    freddy iii 7i copie.jpg

    L’intérêt supérieur de la population semble fédérer les négociateurs en chef et générer des compromis …

     

    (à suivre) L’abdication de Freddy III, épisode 6. Le retour du Strasbourgeois et le stress bourgeois du Chevalier François-Xavier. 4ème Partie. Le retour DÉFINITIF du Strasbourgeois !

  • L’abdication de Freddy III,épisode 6. 2ème Partie. Le retour du Strasbourgeois et le stress bourgeois du Chevalier François-Xavier: les négociations

    freddy iii

    L’abdication de Freddy III, épisode 6. Le retour du Strasbourgeois . 2ème Partie. Les négociations … sont plus fâcheuses que difficiles.

    Mais oui, qui a dit que Freddy Thielemans rêvait de devenir Bourgmestre ? Il l’avait bien rêvé, en 1994, mais il avait été battu par le Chevalier. Ils avaient fait cela au « kilo de merde » un jeu de cartes pratiqué dans toutes les négociations politiques, c’est simple et amusant (Lambert Poujade se fera un plaisir d’en expliquer les règles dans un commentaire, ci-dessous). Depuis qu’il était devenu député européen, il n’avait plus aucune raison de vouloir être Bourgmestre. Il gagnait deux fois plus que le Chevalier, et il n’était pas enquiquiné toute la journée et toutes les nuits par les problèmes à deux balles de cette ville où il passait encore trois semaines par mois et dont Jean Quatremer, qui venait de s’y installer, n’avait pas encore vu qu’elle était sale, bouchée par les bagnoles et mal gérée. Et voilà que ces cornichons (Ah ! Le Cornichon Masqué ! ) d’écolos, Simons en tête (de Lard ! miam !) veulent qu’il devienne Bourgmestre ! Tout ça parce qu’il a une plus belle moustache que Carine Vyghen et Yvan Mayeur ! Non mais et qu’est-ce qu’il dira à sa dame en rentrant : « Chérie, je viens de m’acheter une écharpe (tricolore) à 2500€ par mois, pendant 6 ans… Alors, heureuse ? ». Elle va le mettre au pain sec et à l’eau pendant 6 ans ! Oui. Et peut-être même pis, aux fruits de mer !

     

    On le comprend, la négociation est difficile pour Freddy Thielemans. S’il devient Bourgmestre, ça sera hors de prix !

    (à Suivre) L’abdication de Freddy III, épisode 6. Le retour du Strasbourgeois . 2ème Partie. (suite) Un négociateur expose une solution équitable.

  • L’abdication de Freddy III, épisode 6. Le retour du Strasbourgeois et le stress bourgeois du Chevalier François-Xavier

    de donnea bobonne et leur chien.jpg

    Le Chevalier aimait promener son chien et bobonne au bois proche de sa résidence

    (relisez l'ensemble des épisodes en choisissant le tag "Freddy III" en fin de cet article)

    1ère Partie. Le stress bourgeois du Chevalier François-Xavier

    Après une longue nuit faite d’appels (téléphoniques) sans réponse et « de sang, de sueurs et de larmes » le Chevalier François-Xavier doit se rendre à l’évidence, il a été proprement débarqué de l’Hôtel de Ville Bruxellois. Il en est tellement malade, qu’il ne se présentera plus à l’Hôtel de Ville entre le 9 octobre 2000 et le 8 janvier 2001, jour de la prestation de serment du nouveau Conseil, du nouveau Bourgmestre et de son Collège. C’est Marion Lemesre, la fille du chapelier et de Madame Chapeau, qui sera bourgmestre faisant fonction. Le 8 janvier, le Chevalier sera dans l’arène mais il ne s’installera jamais sur le siège qui lui était réservé, le premier de l’opposition. Il prêtera serment debout dans le public, loin de son rival Freddy 1er, qui recevait les promesses de fidélité des nouveaux élus. Mieux, c’est la seule et dernière fois qu’on le verra au Conseil communal. Il préférera affaiblir son groupe, le comique « Liste du Bourgmestre » (déchu).

    Plus fort, il déboulonnera Jacques Simonet, Président MR de la Région pour prendre sa place. Tout ça pour, pense-t-il, occuper la tutelle de la Ville et, donc, pouvoir court-circuiter la nouvelle majorité. Petit ! Chevalier.

     

    (à suivre) L’abdication de Freddy III, épisode 6. Le retour du Strasbourgeois et le stress bourgeois du Chevalier François-Xavier. 2ème Partie. Le retour du Strasbourgeois, les négociations.

  • L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 3, Freddy poussé sur le trône

     

    freddy iii

    Que s’est-il passé ce fameux 8 octobre 2000, soir d’élections communales ?

    Au bureau principal de dépouillement, au Palais de Justice, les résultats arrivent de chacun des bureaux de votes. Bien que les urnes soient mélangées, il n’est pas difficile pour les émissaires des partis d’évaluer le score de leur formation et donc de calculer le nombre de représentants qu’ils auront au Conseil communal. L’avancée du dépouillement permet rapidement au représentant ECOLO, son secrétaire politique Philippe Decloux, d’estimer le nombre de sièges des Verts, Ils triplent leur sièges et seront 9. Un score exceptionnel, 6 de plus qu’en 1994. Les socialistes gagnent, aussi, de leur côté, 13 élus au lieu de 9.

    Ce qui met la gauche en position de force : 22 conseillers. Il en faut 24 pour avoir une majorité. Les estimations montrent aussi que le PSC, version rajeunie, sauve 4 stalles (tandis que la liste des vieux lascars n’aura qu’un élu, Micheke Demaret). 22 + 4 = 26. L’olivier a une majorité, d’autant qu’un siège devrait revenir à Agalev (Verts flamands devenus Groen depuis). Philippe Decloux prévient rapidement la tête de liste ECOLO, Henri Simons qui avertit Yvan Mayeur.

    Et là surprise, Yvan Mayeur, à la remorque de Freddy Thielemans ‘le Strasbourgeois’, qui vient d’entrer dans un palace du centre-ville. Ils ont rendez-vous avec le Grand Bleu pour signer à deux un  accord de majorité. La « Liste du Bourgmestre », - les libéraux francophones et flamands plus les FDF -, obtient 16 sièges (+1, malgré une perte de 613 voix), soit 29 élus avec les PS.

    Décriptons :

    1         Officiellement, libéraux, socialistes et écologistes ont un accords de reconduction de la majorité sortante, celle-ci  serait rééquilibrée selon les résultats des élections.

    2         Dans le dos des libéraux, rouges et verts, à l’instigation de ceux-ci, ont un accord secret pour virer les bleus et former un ‘olivier’ avec les oranges.

    3         Au moment où les verts constatent que l’olivier est jouable, Freddy Thielemans et François-Xavier de Donnéa sont sur le point de signer à deux. Ils trahissent les verts et l’engagement de poursuivre à trois. Freddy Thielemans, fait encore plus fort, puisqu’il trahit « l’accord du Poechenellekelder » qui le lie aux écologistes.

    Au moment où ceux-ci contacte Yvan Mayeur, il est presque trop tard. On ne sait pas ce que dira Yvan à Freddy pour le faire ressortir du palace. Toujours est-il que les deux leaders socialistes finissent par se retrouver Place Rouppe, devant le siège du PS où les militants socialistes se regroupent pour fêter leur victoire. Ils sont attendus par les deux négociateurs ECOLO, auxquels s’ajoutent l’Agalev Henk Van Hellem et les PSC Georges Dallemagne et Jacques Michel. Les militants socialistes, eux, ont compris. De Donnéa est renvoyé dans son impasse des milliardaires et Freddy Thielemans sera Bourgmestre. Mais lui, l’a-t-il déjà compris ?

    Annexe – les résultats des élections du 8 octobre 2000 (comparaison 1994)

    Partis                 voix                     sièges

    LB*                     14977 (-613)       16 (+1)

    PS                       12662 (+3892)    13 (+4)

    ECOLO                  9365 (+5259)     9 (+6)

    PSC/CVP                4962 (-7866)      4 (-9)

    UDB**                  1760                  1 (+1)

    FN                        1602 (-3444)       0 (-4)

    Agalev                  1766                  1 (+1)

    VB                        2865 (+1098)     2 (+1)

    VU                        2106 (+516)       1 (+1)

    CVP/VLD                    0 (-3013)       0 (-2)

    FNB                        974 (+974)       0

    Vivant                    880 (+880)        0

    PTB/PVA                 316 (-44)           0

    ·       *  = MR/VLD/FDF

    ·        ** = liste Micheke Demaret

    Autre remarque sur ces élections, l'effondrement du FN, moins 4 élus) et la poussée nationaliste flamande, VU et VB, + 2 élus

     

    (à suivre) L’abdication de Freddy III, épisode 6. Le retour du Strasbourgeois et le stress bourgeois du Chevalier François-Xavier

  • L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 2, Les bleus au cœur.

     

    freddy §.jpg

    Et pendant qu’Yvan entraine Freddy vers une destination mystérieuse, Le Chevalier va vivre sa nuit la plus dramatique depuis son bizutage l’avant-veille de sa communion solennelle : pendant toute la nuit il va essayer de joindre Freddy Thielemans et Yvan Mayeur, sans résultat. Il va aussi essayer de joindre celui qu’il s’apprêtait à cocufier, Henri Simons, sans résultat. Il va tenter d’appeler tous les candidats des listes PS, ECOLO et PSC, même Michel Demaret de la liste UDB, sans résultat.

    Il va renoncer à déboucher le champagne qu’il avait commandé et à savourer « Le Bruxelles Ma Ville* » qu’une société de distribution commencerait à distribuer dès 7h le lendemain matin. Un Bruxelles Ma Ville où le Chevalier remerciait ses électeurs pour « son succès » et « son second mandat de bourgmestre »….

    *Bruxelles Ma Ville était le Brusseleir façon de Donnéa

    (à suivre) L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 3, Freddy poussé sur le trône

  • L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 1, Prélude à la nuit des longs couteaux.

    Freddy 5.jpg

    Yvan Mayeur montre à Freddy Thielemans le SMS qu’il vient de recevoir à l’instant… C’est le moment où tout peu basculer. Ou Freddy Thielemans choisit les saucisses, le jambonneau et la chope d'un litre de Météor ou il décide de manger léger, des salades et de l’huile de la première récolte de l’olivier.

    (à suivre) L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure – partie 2, Les bleus au cœur.

  • L’abdication de Freddy III : épisode 4 – A traite, traite et demi…

     freddy 3.jpg

    Dimanche 8 octobre 2000, soir d'élections. Les bureaux de votes sont fermés depuis quelques heures, le dépouillement agite les chefs de bureau, mais que va faire ce bon Freddy dans les fossés de Caylus*, va-t-il vendre son âme (et le maïorat de la ville) au Chevalier François-Xavier de Donnéa pour quelques saucisses de Strasbourg de chez Klein ?

    Et que veut Yvan-le-Terrible ?

    *en réalité un grand hôtel de luxe du centre-ville

    (à suivre) – L’abdication de Freddy III : épisode 5 – Le Chevalier à la triste figure

  • L’abdication de Freddy III : Épisode 3 - Les conspirateurs du Poechenellekelder

     

    Les conspirateurs du poechenellekelder copie.jpg

    Vendredi 6 octobre, 18h, Poechenellekelder. Ils sont 4 autour d’une table bien visible de tous. Yvan Mayeur et Freddy Thielemans d’un côté de la table, Henri Simons et Philippe Decloux, de l’autre. Quelques verres à bière sur la table, une corbeille de noix et un casse-noix. Ce qu’ils se disent. Les sondages qui annoncent ECOLO gagnant, le double de sièges. Mais il n’en avait eu que 3 en 1994. Le PS devrait se tasser, pour la liste du bourgmestre regroupant les MR et les FDF, ce n’est pas clair le « grand Bleu » est adoré dans certains quartiers et détesté dans d’autres milieux. Il est hautain, distant et n’a pas vraiment d’accroches avec le bruxellois lambda. « Il présente bien » revient le plus souvent. Après la courte prestation du populo Micheke Demaret, les bruxellois, qui se souviennent des prestations du gugusse au balcon de l’hôtel de ville, cherchaient un bourgmestre dont ils ne soient plus honteux. En 1994, ils ont élu François-Xavier (particule) Donnéa, riche, bourgeois, aristo même puisqu’il est ‘Chevalier’ portant bien le 'loden' et dont le chef de cabinet est un général ! Souvenir du passage du Chevalier au ministère de la défense.

    Avec de Donnéa, la ville marche au pas, droite, droite et les bruxellois ne s’amusent plus. DéDé rêvent d’un Washington DC ou pis d’un Strasbourg où il y a un couvre-feu tacite après la messe de 18h. Même l’euro-dépité, Freddy Thielemans, en convient. Et on se prépare à lui redonner l’écharpe tricolore et les casques, boucliers, bottes et matraques qui vont avec.

    Les ECOLOs ont des boutons bleus rien que d’y penser. Le dialogue avec le Chevalier et son général leur est impossible. Ils risquent : et si on a une majorité alternative, que le PS se maintient bien, qu’ECOLO double vraiment son score et que les « nouveaux du PSC » ne sont pas bouffés par la liste des vieux lascars cathos, « on la fait cette majorité alternative dite ‘olivier’ » ?  

    Des deux socialistes, Yvan Mayeur est le plus concret, il va appelé Di Rupo pour lui en parler, le prévenir que cela pourrait arriver et prendre son avis. Son aval ? Freddy Thielemans redit qu’il retourne à Strasbourg dès l’après élection, et il s’amuse du maïorat que les verts lui offrent.

    Dans la demi-obscurité, les comploteurs se séparent en longeant les murs. Impasse du Milliardaire, on met le champagne au frais.

    (à suivre) – L’abdication de Freddy III : épisode 4 - A traitre, traitre et demi…

  • L'abdication de Freddy III: La bande annonce de l'épisode 3 Les conspirateurs du Poechenellekelder

    Les conspirateurs du poechenellekelder.jpg

    Poechenellekelder, vendredi 6 octobre 2000, 18h. Les conspirateurs se sont réunis dans le plus grand secret. Qui sont-ils? Que peuvent-ils se dire?

  • Abdication de Freddy III - Épisode 2 : Rififi chez les rouges

    Pendant que dans une brasserie Strasbourgeoise, Freddy Thielemans vient de terminer une plantureuse Fleischschnacka arrosée de quelques Météor bien moussues, et s’apprête à déguster un copieux kougelhopf, à Bruxelles, les partis préparent les communales du 8 octobre 2000. Toujours dans les turbulences de l’affaire Dutroux, les sondages donnent les Verts gagnant, le maintien des Bleus, un tassement Rouges et l’effondrement des Oranges.

    Le PSC se divise en 2, les vieux briscard s'accrochent à Micheke Demaret, mais c’est la liste menée par Georges Dallemagne qui reçoit le sigle PSC. F-X De Donnéa, serein, négocie sa reconduction au maïorat dans une alliance avec socialistes et écologistes. Tout roule comme autour du Bois de la Cambre aux heures de pointes…

    Tout ? Enfin presque. Freddy légiférant pour l’Europe, le PS doit désigner sa nouvelle tête de liste. Une assemblée est convoquée. Les apparatchiks se reconnaissent dans Yvan Mayeur, la base dans Carine Vyghen. C’est la gauche caviar contre la gauche pilchard. Capable de mobiliser ses troupes, la Neder-over-Heembeekoise enlève la tête de liste et place ses camarades gros rouges aux places utiles. Yvan Mayeur est repoussé à la 47ème place et ferme la liste. Le PS est groggy, le caviar sauce tomate ne passe même pas avec gaviscon. Les apparatchiks-en-chef sont sur le Q, ils sont pour la démocratie surtout quand elle confirme leurs choix. Ca grogne dans tous les coins. Le président, qui s’appelait déjà Elio Di Rupo, rappelle le plus solide estomac du parti, Freddy Thielemans, au moment il s’apprêtait à porter un toast aux damnés de la terre et à vider son quatrième verre de prunelle.

    freddy 2.jpg

    Freddy obtient la garantie : le 8 octobre, dès le soir des élections, il retournera terminer la bouteille d’Hoeffler (prunelle d’Alsace).  A cette condition, il occupera la tête de liste, et tout le monde recule d’une place, sauf Yvan Mayeur, ouf, qui reste 47ème !

    Le feu est éteint, enfin il couve sous la cendre. Comme on vous le disait le 16 août dernier, Freddy Thielemans démissionnait, déjà, avant les élections.

    (à suivre) Épisode 3 : Les conspirateurs du Poechnellekelder Retrouvez les épisodes précédents grâce au tags Freddy III

  • L'abdication de Freddy III: Episode n¨1 - Ca sent la bière de Laeken à Strasbourg

    Nous commençons le feuilleton de "L'abdication de Freddy III". Vous retrouverez la saga sous le tags "Freddy III".

    freddy 1.jpg

    Les hommes forts de Bruxelles ville dans les années 90: Micheke Demaret dit "10%", François-Xavier Dédé chevalier du Loden et Freddy Thielemans.

    Freddy Thielemans commence sa carrière politique à la Ville de Bruxelles comme chef de cabinet du bourgmestre Hervé Brouhon de 1983 à 1988. Ce job, chez le premier bourgmestre socialiste de la ville, est un vrai boulot de caviste. Reconnu pour ses talents de sommelier, il est promu échanson des Beaux-Arts, en 1989, dans le deuxième collège présidé par Hervé Brouhon. Mais même les meilleurs crus ont une fin. En 1993, Hervé Brouhon vide sa dernière chopine et c’est le PSC Michel Demaret qui monte sur le tonneau. Forcé à la démission par son président de parti, Gérard Deprez, le premier zwanzeur cède, après quelques mois, le tire-bouchon du pouvoir à Freddy Thielemans, qui terminera l’année 1994 sous le nom de Zwanzeur II.

    Le 11 octobre 1994, la course des garçons café se termine par le succès de François-Xavier de Donnéa, chevalier serveur au bistroquet « Le libéralisme sauvage ». L’accord entre les bleus et les rouges prévoit que celui qui ramasse le plus de sous-bocks aux élections communales emporte l’Hôtel de Ville, l’autre devient premier garçon dans la majorité PLP-PS-ECOLO. C’est important puisque dans cette majorité siège Yvan Mayeur, déjà président du CPAS, et aussi comme échevin, Carine Vyghen (PS), Marion Lemesre (MR) et l'ECOLO (à l'époque) Henri Simons.

    En mai 1999, Freddy Thielemans quitte le collège de la ville pour siéger au Parlement de l’Union, pas la brasserie mais l’Européenne à Strasbourg. Il y gagne à tous les coups, la bière y est bonne, les vins fins, la choucroute copieuse et la rémunération deux fois celle d’un échevin… Les dés semblent jetés, FXDD dit le "robocop du square des milliardaires" à la route dégagée pour emporter un deuxième mandat !

    (à suivre) – Ne manquez pas notre second épisode : « Rififi chez les rouges »

  • Freddy III Thielemans abdiquerait à la rentrée... (selon Le Soir)

    Freddy abdique.jpg

    Selon le journal Le Soir, - qui a remplacé ses journalistes par des "Madame Soleil" depuis que cela a marché une fois, - le quotidien s'en est fait une spécialité; il annonce les abdications.

    Celle de Freddy Thielemans n'est pas un scoop, le camarade Thielemans est démissionnaire depuis le jour où il a prêté serment pour la première fois, le 8 janvier 2001. (On vous racontera cette belle histoire dans une prochaine publication)

    La Madame Soleil du Soir n'annonce rien de nouveau, si non que ce l'on sait déjà depuis fin 1999, le bourgmestre de Bruxelles est le bien nommé, Yvan Mayeur. Ce qui est curieux, c'est que Le Soir, même en ce qui concerne le passé, n'annonce que des informations bidons ou approximatives. Freddy Thielemans n'a pas levé son verre de gros mousseux (le champagne de la ville) à la mort de Jean-Paul II sauf si on convient que le maire UMP d’Angoulême était un ambassadeur... du Vatican.