Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sapin

  • La forêt d'Alsace en péril selon les Grüns alsaciens

    On se souvient que le monstre installé Grand-Place par l'échevin Close était le résultat "des recherches d'amis alsaciens qui souhaitaient revisiter le sapin de Noël" (dixit l'échevin). Un ami écologiste alsacien m'a adressé le document, ci-dessous, qui montre les dégâts provoqués par les OGM sur la forêt locale.

    sapin close en Alsasce.jpg

    Les 46.000 euros qu'a coûté l'abbatage et l'installation de ce "monstre génétique" sur la Grand-Place commencent à s'expliquer. L'échevin du Tourisme a financé les recherches du géant de l'agriculture chimique Monsapino

     

     
     
     
     
  • Ramassage des sapins de Noël, c'est le 6 janvier, pas avant...

    sapin maison close.jpg

    L'échevin Close est visiblement encombré par 'son' sapin et il l'a déjà mis devant sa maison ce jeudi 3 janvier. Il doit recevoir 50€ d'amende. Sauf bien sûr s'il s'agit d'un encombrant ou d'un déchet vert.

     
     
     
     
  • On démonte. Enfin!

    close démonte sapin.jpg

    Et on parie qu'il y aura pas de pétition pour qu'on le garde. Sauf si on le remonte à côté de l'atomium parce qu'il faut trouver un nouveau boulot pour Henri Simons...

     
     
     
  • Fréquentation exceptionnelle aux Plaisirs d'hiver... (Proverbe local)

    Cmose Mees.jpg

    L'an dernier, c'était le 29 décembre, cette année c'est à la veille de Noël, comme chaque année la Ville se réjouit un peu plutôt du succès réccurent des Plaisirs d'hiver.

    Olivier Mees se flatte du succès de foule qui ne se dément pas d'année en année, même "si c'est impossible de faire un comptage sérieux". "Cette année, l'organisateur se félicite de la magnifique météo (*) et de la publicité faite au sapin si moche (?)  qui a attiré les curieux" et probablement les passionnés d'art nouveau...

    Il semble que l'échevin du Tourisme et sa "pompe à fric favorite" n'aient pas (encore) pu mesurer l'impact de la publicité ciblée vers les habitants du Hainaut. Ils sont pourtant des dizaines de milliers à s'être déplacés à la Grand-Place pour découvrir ce qu'il y avait chez eux qu'il n'y aurait pas à Bruxelles!

    (*) Et ce le jour même où l'IRM annonce qu'il a plu 21 jours sur 23 depuis le 1er décembre et prévoit que le record du mois de décembre le plus pourri sera probablement pulvérisé cette année.

     
     
     
     
  • Close sans le sapin...

    close boudin.jpg

    Et ça continue à pédaler dans la choucroute (alsacienne)! La Ville prétend que démonter le sapin -broll le 28 décembre, "c'était prévu depuis le début, mais on ne l'avait pas dit!". Comme quoi, la stratégie de com' a des ratés ou c'était pour donner aux opposants une occasion de se réjouir...

    Enfin, l'échevin du Tourisme assume à cent pour cent (ou est-ce à sans pour sans?). Maintenant que l'argent est dépensé... Il aurait pu le démonter le 1er décembre au fond. C'était sans doute pas prévu dans l'appel d'offres européen qui a été lancé pour dégotter ces créateurs tellement ... heu... créatifs...

     
     
     
  • Le 28 décembre la Ville dégage... Son sapin "Avent-gardiste"! Constat d'échec ?

    sapin c'est fini.jpg

    La Ville de Bruxelles vient d'annoncer que le 28 décembre elle évacuerait le 'magnifique' sapin électronique conçu par des alsaciens qui avaient dû forcer sur le schnaps. Le Collège évoque un démontage prématuré pour des "raisons de sécurité". La foule déchainée risquerait d'escalader le "sapin"! Il semblait que c'était un peu l'objectif, escalader le sapin et débourser 4€ pour le SAMU social... La marche arrière est un aveu d'échec qui devrait faire réfléchir les promoteurs de l'opération qui sont, aussi, les promoteurs du mastodonte NEO sur le plateau du Heysel!

     
     
  • Bruxelles un peu plus social-iste!

    fnac1.jpg

    Effectivement, le PS s'est gourré pour le sapin, mais pas pour les mandats. Entre 2001 et 2012, le PS est passé de 5 échevins(*), 11 compétences(**) et 5 directions d'administration (***) à 8 échevins, 21 compétences et 8 directions d'administration.

    (*) 1 Bourgmestre + 1 Président de CPAS + 10 échevins en 2013-2018. Entre 2001 et 2006, il y avait un échevin de moins, soit 9. Entre 2007 et 2012, il y avait déjà 10 échevins et en plus 3 empêchés, devenus ministres, ils en portaient titre et, sans doute, concervaient une influence certaine sur la vie de la ville. N'est-ce pas Joëlle Milquet?

    (**) Les compétences reprisent par les échevins dans leur "titre": Comme "Echevin de l'Urbanisme, du Patrimoine et des Canisites". Il est évident que ces compétences n'ont pas toutes le même poids en budget, en personnel, en visibilité et moyens d'actions politiques vers la population et à l'interne (la gestion de la ville). L'échevin du Personnel gère le personnel de la ville. Ses collègues dépendent, donc, de lui pour renouveler un poste, un fonctionnaire ou un directeur, ou en créer de nouveaux pour soutenir une nouvelle politique, par exemple. Quand on constate que PS gère, notamment, le Personnel, les Finances, l'Organisation (le Secrétariat communal qui gère toute l'administration, fixe les ordres du jour des Collèges et des Conseils communaux etc...), la régie Foncière, l'Instruction, la Police et le CPAS...

    (***) La ville se compose de 10 départements: Organisation, Finances, Personnel, Démographie, Centrale d'Achat, Urbanisme, Travaux de voiries & Espaces Verts, Instruction publique , Culture/jeunesse/Sport, Commerce & Régie Foncière. Auxquels s'ajoute la Police (d'office sous la tutelle du Bourgmestre) et le CPAS (qui a son président). Les es couleurs montre le poids du PS et du MR. (Les départements sont souvent très complexes et des sous-directions peuvent être "gérées" en partage. Toutefois, un échevin seul 'pilote' le département.

     

    Rectification (12/12/2012). Contrairement à ce que nous avions déclaré lors de larédaction de cette note, laCENTRALE D'ACHATS sera pilotée par le MR (Geoffroy Coomans de Brachène)

     
     
     
     
     
  • Manifeste pour une culture propre.

    A l'avenir l'échevine de la Propreté publique, Karine Lalieux, s'occupera, aussi, de la Culture. C'est un manifeste conservateur à l'émergence d'une culture propre. Exit Wim Delvoye et son "cloaqua", bienvenue à Marcel Duchamp est ses urinoirs publics. L'art de la rue s'hygiénise, monsieur Propre remplace les augustes douteux.

    Il y a deux ou trois ans, l'échevin du Tourisme voulait "déodoriser" la ville en diffusant des "parfums d'ambiance". Les premiers essais étaient assez concluant, chacun se souviendra des relents d'urine autour de la bourse, et de spaghetti-bolo de seconde main autour de l'Hôtel de Ville...

    Première activité "culturelle" de l'échevine débarasser la Grand-Place du tas de ferraille qui l'encombre.

    Lalieux Sapin.jpg

    C'est comme ça qu'on se rend compte qu'il faut vraiment être stupide pour payer 4€ pour monter là-dessus! Et si vous le faites par charité, pour aider le SAMU social, franchement ne vous rendez pas ridicule et faites un virement de chez vous!

     
     
     
     
  • Close n'est pas à sa première Closerie

    Souvenez-vous, l'an passé, ce n'était pas le sapin (et ses gaspillages) qui agitait les visiteurs des Plaisirs d'hiver 2011, c'était la "piste de ski" du Mont-des-Arts. Même type de projet: coûteux, moche, moqué, ... et qui en fin de compte fait flop pour cause de pluie et de température trop élevée

    12 - 11 L'abominable homme des neiges.jpg

    Pour vous rafraichir la mémoire, visitez nos archives de décembre 2011: http://8grand-place.hautetfort.com/archive/2011/12/index.html

     
     
  • En partenariat avec la FMDPLCODAA, la ville remplace le vin chaud des Plaisirs d'hiver par...

    il n'y apas que le sapin.jpg

    Et oui, il n'y avait pas que le sapin à être de "l'avent-gardisme caritatif", les échopes à vin chaud offre également un soutien à une association la FMDPLCODAA (*).

    Le vin est simplement remplacé par du "pepsi max chaud". C'est dégueulasse mais c'est pour une bonne cause!

    (*) Fondation Michel Daerden Pour Le Coming Out des Alcooliques Anonymes

     
     
  • En direct de la Grand-Place. Il n'y a que ceux qui n'ont rien compris "au réalisme soviétique" qui ne pigent rien au closisme "avent-gardiste"

    sapin-de-noel-grand-place-bruxelles-2012 copie.jpg

    Plus fort qu'un saut d'index ou qu'une stabilisation du coût de l'énergie: le "sapin closenique" de la Grand-Place.

    Un échevin du Tourisme (même volumineux) a-t-il le droit de défigurer le patrimoine UNESCO?

     
     
     
  • Merci Monsieur l'échevin. Santa Close illumine la Grand-Place...

    sapin kewlox.jpg

    Pour mémoire, le sapin de noël (du solstice d'hiver) est avant tout le symbole du renouveau de la nature, de la renaissance de la vie... Alors votre bidule... quelle incompréhension de cette symbolique.

     

     
     
     
     
     
  • Noël "avent-gardiste" chez soi? C'est possible!

    J'ai voulu, moi aussi, vivre un noël avent-gardiste(*) et j'ai donc demandé à quelques jeunes créateurs alsaciens qui voulaient revisiter les symboles de noël de me proposer un sapin.

    Premier constat, la ville de Strasbourg, qui a un marché de noël quatre fois centenaire, a choisi de mettre un "bête" sapin naturel de 30 mètres de haut. Mais bon, toutes les villes n'ont pas une conception "broliste" de l'espace urbain et un adjoint au maire chargé de développer ce projet.

    Mes jeunes créateurs alsaciens, contre 46.243,37€, sont venus installés mon sapin d'avent-garde (fou) dans mon petit chez moi.

    Noel closien.jpg

    Voilà le résultat ! Un balai 'vileda' et quelques 'LEDs' et cela fait tout de suite noël 2012. Le boeuf et l'âne ont refusés de poser pour la photo, quant aux 5 chômeurs qui devaient faire les bergers et les mages, ils ont eu peur d'être repéré par Actiris.

    Moi, je suis content. Je n'aurai pas d'aiguilles sèchées par terre, et c'est heureux parce que je n'ai plus de balai!.

    (*) pour la secte des Orthographistes, l'Avent-gardisme est l'art d'Avent Noël.

     
     
     
  • Après le sapin électronique "Close" Grand-place, le platane en planches de récup "Ceux" place de la Monnaie.

    arbra planche monnaie1.jpg

    "L'avant-gardisme" cher au Collège PS/CDH fait les beaux jours de Bruxelles: Christian Ceux avait promis des arbres sur la plus affreuse place du monde. Le premier vient d'être posé. Gros avantage, il fait peur aux chiens...

     
     
     
     
  • Oh mon beau (petit) sapin...

    sapin vert.jpg

    L'échevin de la régie foncière et du parc automobile, Mohamed Ouriaghli, aime les sapins et partage cet amour avec tous ses collègues échevins...

     
     
     
  • Close sent le sapin!

    Après la lettre ouverte, pour expliquer sa décision de remplacer le sapin naturel par un sapin électronique, et son auto flagellation dans une interview radio où il reconnait êttre le seul responsable de cette coûteuse décision (pm 40.000€ de plus que les années précédentes). après en avoir appelé à "l'esprit rassembleur de Noël" (et tout ça à lune semaine de la Saint V!) l'échevin socialiste du Tourisme va-t-il se farcir d'excuses? C'est très à la mode c'est temps-ci, et on voit bien l'élu, fraichement réélu, se sacrifier pour la rédemption du PS. En période de Noël ce serait beau!

    Pardon Close.jpg

     
     
     
  • Après le sapin électronique, le père Noël électronic...

    Noel thielemans.jpg

    Après la 'bête' histoire du sapin électronique de 25 mètres (visitable pour 4€, reversés au samusocial) (*) le Collège lance le père Noël "électronic", lui aussi visitable pour la modique soimme de 4€ (qui eux serviront à renflouer Dexia"). Nous précisons tout de suite que ce n'est pas les musulmans (du collège) qui ont demandé (et oibtenu) le remplacement du père Noël par un "Freddy Thielemans". Le Père Noël, pas plus que le sapin, n'est un symbole chrétien. Ce n'est même pas un symbole païen, comme le sapin, mais un symbole commerciale.

    (*) Curiosité de la ville de Bruxelles, une animation qui coûte rien, comme le sapin de Noël (5000€), offert par une Région ou un État, est remplacée par une animation qui va certainement coûter à la collectivité et rapporter à quelques-uns, on imagine que les concepteurs du truc ne l'ont pas fait gracieusement. (Les chiffres de 40 à 45.000€ sont cités) Et même si c'est élactrabel qui paie, c'est, aussi, avec nos sous!