Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

smet

  • Le 14 octobre, je ne voterai pas pour ... (8)

    Pour les candidats flamands qui se présentent sur des listes Francophones/néerlandophones style PS/SPa, ECOLO/Groen; MR/Open VLD, CDH/CD&V ou FDF:N-VA...

    Candidats flamands.jpg


    Pascal Smet, Els Ampe, Bruno Delille ou Jean De Hertog (qui ne se présente plus) ne peuvent garantir leur élection sans des voix francophones.

    La raison est simple et mathématique. En se présentant sur des listes bilingues à MAJORITE francophones, les flamands s'assurent des élus qu'ils n'aurairent jamais en se présentant sur des listes néerlandophones. Dans ce cas les Groen, SP-A, Open VLD et CD&V n'obtiendraient JAMAIS ensemble 10% des voix, et, donc, n'auraient pas d'élus pour une ou deux d'entre elles.

    Le 14 octobre prochain, chacun de ces partis obtiendra, grâce aux voix francophones, UN élu. Soit 4 élus pour les partis démocratiques flamands auxquels s'ajouteront 3 élus nationalistes N-VA) et fascistes (VB). Soit 7 élus flamands sur 51, soit plus de 13% de mandataires pour une population qui peine à représenter 10% de la population de la ville.

     

     
  • La dernière création de l'inusable Pascalito

    9 - 29 pascal Smet anglais.jpgPascal Smet depuis qu'il a été viré du gouvernement bruxellois s'occupe - les petits veinards!- des élèves et étudiants flamands. C'est l'occasion de proposer des grandes réformes.

    Non, il n'a pas proposé de creuser, lui-même une piscine en plein air dans chaque école; ni d'introduire l'uniforme pour les enseignants, costume noir et plastron jaune-mangue; ni de remplacer les bus scolaires par des cuistax; ni même de remplacer les cours de religion(s) et le morale(s) laïque(s) par un atelier pratique de "coming out" (à ne pas confondre avec le "koning out" qui est une proposition de la N-VA); ni même de rattacher Lasne, Ohain et Waterloo au Limbourg... Il a juste pensé que l'anglais comme deuxième langue (en Flandre!) serait une bonne idée. L'ennui c'est qu'il est, comme d'habitude, le seul à le penser.

     
  • Bruxelles allant vert (ou groen)

    Curieusement, les bruxellois confient toujours leur(s) mobilité(s) à un néerlandophone. Après Jos Chabert, Robert De Lathouwer et Pascal Smet, c'est Brigitte Grouwels et Bruno De Lille qui se chargent de "nous faire bouger".

    3 - 18 plan mobilité Bruno De Lille.jpg

    C'est curieux, parce que les néerlandophones (ceux d'outre Dilbeek ou d'outre Diegem) représentent quand même le plus gros contingent de navetteurs.

    C'est curieux parce que le ring 0, qui est quasi à 100% sur le territoire flamand, est une espèce de gordel-tout-à-la-voiture que les plus 'explosifs' des élus flamands ont pour but d'en doubler la capacité. Et étrangler un peu plus Bruxelles derrière son mur d'autoroutes et de zonings.

    C'est curieux, parce que ces mêmes flamands ont bordé le ring 0 de zones industrielles dont l'objectif est de profiter de l'image de Bruxelles pour faire des emplois et des impôts flamands.

    Il n'est quand même difficile de penser qu'un néerlandophone de Flandre venu s'installer à Bruxelles et devenu ministre flamand dans la sur représentation flamande du gouvernement bruxellois, ne reste pas tout d'abord un flamand qui projecte son avenir politique autant en Flandre qu'en Région Bruxelloise. N'est-ce pas Pascal Smet ...

    (*)

    Confier notre mobilité à nos amis flamands, c'est comme s'autoétrangler. Le plan proposé par le Groen Bruno De Lille est certainement un plan très intéressant et sûrement un plan très volontaire. Ce qui est surtout surprenant, c'est la façon dont ce plan est proposé, on devrait dire balancé dans les médias. Comme si en devenant ministre un militant écologiste oubliait le premier devoir de tous les militants verts: la participation. Bruno De Lille a, quasi, saboté son propre plan en ne l'appuyant pas sur les bruxellois qui eux sont convaincus de l'urgence d'un plan drastique. Et ce ne serait-ce qu'au point de vue santé. Il y a 5 ans nous poussions un cri urgent quant à l'explosion des maladies des voies respiratoires chez les enfants.

    Pourquoi le secrétaire d'état à la mobilité bazarde-t-il son plan? Comme s'il était intéressé par provoquer une polémique entre les 'pour' et les 'contre' que de réussir à l'appliquer.

    Au fond, avec une bonne concertation, Bruno De Lille aurait pu proposer de faire rouler les voitures sur les trottoirs pour réserver les rues aux piétons. Et cela aurait (pu) marcher!

    (*) Comme pour abonder et corroborer mes réflexions, aujourd'hui à 15h, le site levif.be vient de faire état d'un projet qui se trouve dans le Standaert de ce 18 mars 2010: la volonté de certains responsables néerlandophones de creuser un tunnel EN-DESSOUS de la Région Bruxelloise pour désengorger le ring...  Je parlais de mur d'autoroutes et de zonings, c'était un doux rêve. Voilà un tunnel sous la ville! A quand un globe de verre par au-dessus?

     

  • Encore un coming out de Pascal Smet

    Brigitte Grouwels, la CD&V qui remplace Pascal Smet au gouvernement Bruxellois accuse Pascal Smet d'en encore faire un coming out!

    L'ex-ministre de la Mobilité devenu ministre de l'Egalité des chances en Flandre aurait, selon Brigitte G., laissé 60 millions d'euros de factures impayées pour des travaux exécutés alors qu'il n'avait pas les budgets. "C'est un cadavre sorti du placard!" s'exclame la nouvelle ministre!

    Quoi Pascal Smet aurait entrepris des travaux rien que pour soigner son image (à la veille des élections régionales)? Personne ne veut croire ça!

    10 - 1 Smet sort du placard.jpg

     
  • La première journée "SANS PASCAL SMET", est un réel succès!

    Après les journées sans voiture qui sont, évidemment, des succès populaires quand on les place le dimanche et jamais le lundi! La Région a innové cette année en lançant, toujours un dimanche, une journée sans Pascal Smet. Ce sera aussi un réel succès...

    9 - 20 delille sans voiture.jpg

     
  • Explosion de 'coming out' chez les curcubitacées

    Georgette la courgette vient de faire son 'coming out' dans la revue "Potagers & Jardins", choqué par l'interdiction de donner sa pulpe pour le tzaziki, alors que son copain Raymonde le concombre, lui, il peut! On est tous différents et donc inégaux devant les papilles gustatives, c'est ça qui fait la biodiversité... Non?

     

    9 - 7 georgette la courgette.jpg
     
  • Finies, les vacances...

    Alors que la plage de Bruxelles-les-Bains est rangée dans le tiroir du Bourgmestre, que la la Foire du Midi est devenue la Foire du Oufti (à Liège), le tram-tram du poto-poto bruxello-bruxellois reprend son cours.

    300.000 (et plus) à la plage...

    L'échevin du Tourisme et le Bourgmestre annoncent de concert le succès de la plage. 300.000 visiteurs en 20 jours. Certains jours la foule, l'attroupement, l'embouteillage était tel que le radio-guidage (sur RTL!) annonçait plus de 7km de bouchons, de l'entrée du quai des péniches jusqu'à la basilique de Koekelberg vers le nord-ouest et jusqu'à Flagey vers le Midi. La densité de plaisanciers était telle que certains ne sont pas arrivés à voir la mer... Ce succès de foule sera multiplié par 10 en 2010, puisque Bruxelles-les-Bains prolongera sa période d'activité - qui de 3 semaines, il y a 4 ans, passerra à 7 semaines en 2010! - pour arriver à une ouverture permanente en 2012 (année des prochaines élections communales). Le réchauffement de la planète a du bon! Les payottes deviendront des igloos d'octobre à mars et les mêmes G.O. multiplieront les performances pour que les G.M. (Gentils Marchands) continuent à y faire des bonnes affaires.

    9 - 3 5 close au m².jpg

    Un candidat Bourgmestre se déclare. Aie la grosse tête!

    Profitant de ses orteils en éventail, Jacques OBERWURZ, le Gargamel du village Schtroumpf MR, a fait connaitre son analyse de la défaite de son parti le 7 juin dernier: c'est le manque d'ambition flagrant de ses confrères et consoeurs MR qui a plombé le score des bleus.Seul, le 'viconte' Geoffroy Coomans de Brachène échappe à la critique (faut dire que l'archiduc Coomans a loupé son élection pour quelques voix), tous les autres, tous et toutes sont des "petits". Le bel Armand De Dekker, le Chevaler De Donnéa, l'immigrée lasnoise Marion Lamèmère, l'olivier de l'opposition, Maingain, et même Alain Nijmegger, personne n'échappent à la critique du grand bleu! Mieux Jacques Oberwürz se déclare candidat bourgmestre en 2012! Ce n'est pas les candidats à la succession de Freddy Thielemans qui manquaient... en voilà un de plus. Et c'est sans doute le plus cocasse, Oberwürz qui consacre toute son énergie (et parfois sa mauvaise foi) à démollir le boulot d'Yvan Mayeur au CPAS, n'hésite pas à affirmer, depuis qu'il est candidat bourgmestre, que le CPAS est formidablement bien géré et que comme chef de groupe du MR au Conseil Public de l'Aide Sociale, il est le groupie absolu du bel Yvan... Et quand Oberwürt fait des courbettes, pour cirer les pompes, ça déménage...

     

    9 - 3 Oberwurz bourgmestre.jpg

    Lettre d'exil, de Guantahomo

    Pascal Smet débarqué de son ministère régional, le lendemain du 7 juin, par, selon Päscal Smet, Bruno De Lille (Groen!) mais en réalité par 80% des électeurs néerlandophones, s'est trouvé une ile d'Elbe (on espère que ce sera une Sainte-Hélène!) dans le gouvernement flamand de ... Flandre. Devenu Ministre flamand, il va pouvoir réaliser tous ses fantasmes, comme construire une piscine en plein air de La Panne au Zoute, repeindre les bus de De Lijn en "mangue et noir", créer une deuxième ligne au zeetram, la ligne 1 ira, comme depuis toujours, de Knokke à La Panne via Ostende, la nouvelle ligne, la 2, ira elle de Knokke à La Panne mais par Ostende. ..

    Ce serait vraiment injuste (et même trop con!) que nos co-habitants flamands ne profitent pas pleinement des traits de génie de super-Pascalke.

    9 - 3 Smet op zeebad.jpg

     

    Il a, d'ailleurs et déjà commencé fort. Comme ministre de l'égalité des chances, il parraine les campagnes de dons de sang de la Rode-Kruis. Mais pas de bol, comme homo, il ne peut pas donner son sang, puisque les homos sont classés comme groupe à risques par la Croix-Rouge internationale (*), donc aussi par la Rode-Kruise. Situation qu'il s'empresse, évidemment, de dénoncer!  On ne sait plus très bien si Pascal Smet à un sens aigu (et un besoin tout aussi aigu!) de la communication people pour exister ou s'il est résolument un grand ado un peu neuneu? Est-ce qu'il vient de découvrir le don de sang (et ses règles contraignantes) ou vient-il de se découvrir homo? Il vient en tout cas de faire son "coming out" (*) dans le magazine HUMO. Ce qui laisse croire que le 'secret' était bien caché dans la Flandre profonde et conservatrice des De Dekker, De Wever, Turtelbom, Leterme, De winter en zo voor ...

    La rentrée sera chaude, on n'a plus de pognon, presque plus d'état, mais on a des idées et, surtout, un nouveau yacht royal!

     

     

    (*) comme diabétique type 2 (et donc groupe à risque) , je suis aussi privé de don de sang. Je vais de ce pas faire mon coming out dans le TELEPOCHE!

     

     

  • Villo clandestins

    La gauche caviard bruxello-parisienne et son associé préféré (Jean-Claude Decaux) fabriquent les Villos bruxellois et les Vélibs parisiens en Hongrie. Dans un petit village au sud-est de Budapest, des ouvriers hongrois (la gauche pilchard) assemblent nos merveilleux gadgets pour 325€/par mois, un salaire nettement en-dessous de la moyenne salariale hongroise (Pour mémoire la Hongrie fait partie de l'Union Européenne).

    Le concept " Villo" (et donc aussi "vélib") n'a donc rien de durable. Pour que le développement durable soit rencontré, il faut aussi que les conditions sociales soient respectées. Dans ce cas des cyclos decaux, que ceux qui les fabriquent soient employés dans des conditions de travail et rénumérations correctes. Ici, ce n'est pas le cas!

     

    6 - 18 villo hongrois.jpg

    Le camarade Pascalgaai - que le SP-A recaserait comme ministre des affaires flamandes (à ne pas confondre avec les 'affaires socialistes') à la place de Bert Anciauxe.... Ce qui sauverait la tête d'Ahmed El Ktibi comme échevin de la Ville...

     
  • J'aimerai flaner sur les grands boulevards...

     

    5 20.jpg

    La saga des boulevards centraux est un feuilleton initié par Persoquet (Henri Simons) pendant ses 12 années d'échevinat, l'ex-vert n'a eu de cesse que de faire des études et des communiqués de presse pour présenter sa vision des boulevards centraux du Pentagone. Des places qui allaient être rénovées et redevenir des places avec bancs, arbres et fontaines..., des bagnoles qui n'auraient plus qu'une bande de circulation, des pistes cyclables, ... Bref un rêve pour les riverains et les usagers faibles et une angoisse pour d'autres, dont les commerçants. Beaucoup d'agitations et d'effets d'annonce pour rien. Simons n'a jamais voulu rénover les boulevards centraux. En parler était porteur, le faire...

    Après 12 années d'effets d'annonce et de manque de courage politique, rien n'a changé. Et ce malgré l'arrivée de Lange Pascal Smet qui allait révolutionner la mobilité dans le Pentagone: tout pour les piétons et les cyclistes, ET la rénovation des boulevards centraux ET des berges du canal. Conclusion à vouloir tout faire, le "Lange" n'a toujours rien fait alors qu'ilne lui reste qu'une année de mandat avant les élections. En clair, il ne fera rien.

    Fin 2006, après le départ de PerSoquet, arrive Christan Ceux, "El CheDH". Et lui, courageux, il relance une étude et ne promet quelque chose (pour les boulevards centraux) en 2011. Ce qui veut dire que le dossier est reporté au mieux à 2013. 2012 est une année d'élections communales, donc aucun de nos élus n'osera entamer des travaux lourds...  

    En attendant, nous restons dans les embouts, la pollution de l'air, le vacarme, les risques d'accident...