Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

social

  • Les allumés de la Grand-Place

    Close échevin éclairé.jpg

    3,5 millions pour "éclairé" la Grand-Place, financés par Belliris, l'organisme fédéral, présidé par Laurette Onkelinx, qui finance les grands travaux à Bruxelles. 

    On vous passe les kilomètres de câbles ou de fibres optiques et les milliers de spots et de LEDs citées par l'échevin éclairé, qui cite aussi "les 80% d'économies".

    80% par rapport à quoi? Pas par rapport à la situation antérieure, puisque Patrick Rimoux, le concepteur, précise que "la consommation d'énergies est pratiquement identique à celle nécessaire pour l'éclairage précédent !".

    C'est peut-être la réduction proposée par Patrick Rimoux sur sa facture puisque depuis 13 ans il bricole des éclairages sur la Grand-Place. Vous vous souvenez des moutons lumineux des premiers Plaisirs d'hiver, ceux de 2001, c'était déjà lui....

    En tout cas 3;5 millions pour une ville/région qui manque, notamment, de logements, de crèches, d'écoles, de transports en commun performant, c'est un bon choix! Avec toutes ces lumières, la patronne du samusocial ne pourra plus dire qu'elle travaille dans le noir.

  • Les Exasperts

    ps,mr,écolo,bourgmestre,social,fric,éthique

    D'habitude on ne se préoccupe guère des prises repêchées dans le gros filet de TVB, ça glouglousse et ça ne mange pas plus de pain que les canards botuliques. Mais cette fois, c'était différent! Au bout de la table, il y avait l'échevin de l'urbanisme Gaufrette Cooman de Brachène, le seul type qui sait tracé une croix de Lorraine avec les rides de son front, et Mamie Nagy la championne de l'opposition, 25 ans de politique dont 25 d'opposition. Tout le monde s'en lasse sauf elle.

    Le débat valait le détour puisqu'il était consacré dans sa quasi entièreté au "tournez manège" socialiste. Le scoop est venu de l’Écuyer MR qui balance: "Les attaques contre Madame Peraita viennent du PS!" Tout le monde pensait que c'était des attentats menés par le groupuscule CDH puisqu'elles -les attaques- étaient revendiquées par Joëlle Milquet. Et bien non, c'est le PS qui s'explose lui-même. La tendance Mayeur déboulonne Freddy, réplique des frères Closeman: ils mettent le feu au Samusocial.... C'est tout juste si Mamie Nagy ne réclamait pas la libération des otages écolos enlevés il y plus de 6 ans par les fractions socialistes. Qui sait ce que sont devenus Marie-Paule Mathias et Michel Barnstijn... Ok, tout le monde s'en fout, mais ce n'est pas une raison pour cesser de revendiquer! Ne serait-ce qu'au nom de l'éthique!

    Mamie Nagy trouvait que le jeu de chaises musicales au PS, c'était un problème d'éthique, l'appartement socialo de Pascale Peraita, c'est une faute éthique, et le (gros) salaire de la blonde, c'est, en cette période de crise, une atteinte à l'éthique. Et Mamie elle sait de quoi elle jaspine, en 1995, quand Henri 'Persoquet' Simons (ECOLO à l'époque) devient échevin de l'Urbanisme et crée, pour se faire conseiller, la Délégation au Développement du Pentagone (un brol qui ne fera jamais rien de bien durable) et qu'il place à sa tête un certain Vincent Bristol, toute la ville, écologistes compris, est tombée de sa chaise en découvrant que la rémunération demandée et obtenue par le sieur Sous-Main van Bosvoorde était plus élevées que celles des échevins... 

    Mais cela n'a rien à voir, à l'époque ce n'était pas la crise! Et quand tout va, l'éthique on peut s'asseoir dessus...



  • Yvan et Pascale maraudent la nuit...

    santé,fric,pognon,ps,social,crise

    La directrice du SAMU Social, future Présidente du CPAS aurait un salaire de Ministre et 33.000 € de primes pour travail de nuit et de week-end. Ce qui embête bien le Président du CPAS futur Bourgmestre...

    "Est-ce que le directeur de Bruxelles-les-Bains à un salaire de Ministre et une prime parce qu'il ouvre ses paillotes le soir?" s'inquièterait l'échevin des Colonies de vacances et des Campings.

  • Selon Yvan Mayeur, le CPAS accueille et soigne des réfugiés

    mayeur se défend.jpg

    Accusé par des ONG de ne plus payer les soins de santé de réfugiés sans papiers, le président du CPAS se défend, cinq Groenlandais* sans carte (de parti) et abandonnés par leur peuple d'origine sont intégralement pris en charge.

     

    *Les réfugiés du Pays Vert: Camomille Artoissens, Michke Barnstijnfurgesson and C°, Persoquet Simonssons, Hulk Van Helleminfürdür et Marie-Poul Matthiasingesson

  • Le CPAS installe des antennes -relais GSM sur ses immeubles à appartements

    mayeur tecteoman.jpg

    Il n'y a aucun danger (et ça rapporte gros), le président se mouille pour le démontrer...