Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

urbanisme

  • L'affaire des dalles chinoises

    Notre Ecuyer gambadait sur le Carrefour de l'Europe, juste en face de la gare Horta la plus sale du monde, quand il sentit craquer sous son aristocratique pied une dalle en pierre bleue garantie comme Belge. Intrigué messire Coomans de Brachène fit déceller la ci-devant pierre bleue. Scandale! Elle est chinoise et donc moins solide et, surtout, moins chère que nos chères pierres bleues nationales.

    coomans de brachène les dalles.jpg

    L'échevin MR de l'Urbanismre n'y est pour rien. Le nouveau visage du carrefour de l'Europe a été conçu aux temps (lointain) d'Henri Simons (EGO*) et réalisé et inauguré (dans une époque à peine plus récente) par Christian Ceux (CDH).... "C'est une question de principe", admit l'échevin Coomans qui exige que l'entrepreneur refasse tout le carrefour à ses frais.

    Tant qu'il y est, Mr de Brachène pourrait se balader rue Neuve, on ne sait si les machins qui recouvrent le sol sont chinois ou quataris mais ils n'ont jamais tenus! Mis-à-part les pavés de la place des Martyrs, aucun revêtement de sol ne tient la rue (ou la place) à Bruxelles...

     

    (EGO*) Henri Simons fut d'abord écolo avant de devenir socialo, comme c'est un peu démago, et plus rigolo, d'expliquer le distinguo. Grosso-modo simplifions le chromo et affilions le virago presto au parti de son EGO évite tout quiproquo sans crier haro sur le héro sans remettre du guano sur ce zéro mollo.

  • "Laekenisation"

     close laekenisation.jpg

    Bruxellisation (en néerlandais : verbrusseling) est un terme utilisé par les urbanistes pour désigner les bouleversements urbanistiques d'une ville livrée aux promoteurs au détriment du cadre de vie de ses habitants, sous couvert d'une « modernisation » nécessaire. Ce phénomène doit son nom à la ville de Bruxelles où il fut particulièrement sensible dans les années 1960 - 1970, alors que la ville était livrée aux rêves de cité du futur de promoteurs incontrôlés.

    Près de 50 ans plus tard, rien n'a vraiment changé...